WSOP 2006 - Pescatori : le plus beau jour d'une vie

WSOP 2006 - Pescatori : le plus beau jour d'une vie 0001

Les World series of Poker ont atteint sa 3ème semaine d'activité à Las Vegas. Et le moins que l'on puisse dire, est qu'il y a du mouvement sur et en dehors des tables de l'Amazon Room.

Dimanche 9 juillet, il était plutôt difficile pour les fans de savoir où donner de la tête. La foule qui remplissait les bas-côtés de la salle pouvait soit regarder le tournoi 10.000$ Pot Limit Omaha (avec en présence bon nombre des meilleurs joueurs du monde), soit se pencher sur le tournoi 1000$ Ladies No-Limit avec la championne en titre Jennifer Tilly et Shannon Elizabeth, ou encore le tournoi 1000$ Rebuy avec encore des nombreuses stars en présence et enfin la table finale du tournoi 2500$ No-Limit Hold'em (event #13) qui a fait bien plus que des étincelles. C'est de cette dernière table dont nous allons parler.

Deux jours plus tôt, 1290 joueurs s'étaient installé aux tables pour enfin arriver à une table finale des plus compétitive et surtout très explosive de ce tournoi 2500$ No-Limit Hold'em.

Voici les listes des joueurs à 14h30 ce dimanche:

Siège 1

: Max 'le pirate italien' Pescatori, 337K

Siège 2

: Justin Pechie (21 ans), 355K

Siège 3

: un nouveau venu Tri 'Chino' Ma, 113K

Siège 4

: Mike Matusow (joueur professionnel), 338K

Siège 5

: Le chipleader Anthony Reategui ( joueur professionnel ) 966K

Siège 6

: Matt Heintschel, 121 K

Siège 7

: Coret Cheresnick, 250 K

Siège 8

: un excellent nouvel entrant Terrence Chan,492 K

Siège 9

: Michael Scott, 164 K

En fait, il y eu un léger décalage d'horaires causé par Max Pescatori. Le joueur milanais était en train de regarder quelques instants de la finale de la Coupe du Monde de football qui a vu s'imposer sa chère "Squadra Azzura" face à l'équipe de France à Berlin. Après que les Italiens eurent vaincu les français aux tirs aux but, l'un de ces proches est venu à ses côtés pour lui faire savoir qu'il y avait un tournoi qui l'attendait. Pescatori s'empressa d'atteindre sa table en levant les bras vers le ciel pour fêter dignement cette victoire et se préparer à la rude bataille qui l'attendait.

Avec des Antes à seulement 1 K, des blinds à 4K/8k et encore 14 minutes restantes à ce niveau, tout le monde pensait que ce tournoi serait une bataille très longue avec plus de 3 millions en jetons en jeu. Bien au contraire, cet évènement restera comme l'un des plus rapides dans cette nouvelle année du World Series.

Le chipleader Anthony Reategui, connu pour son jeu agressif et puissant, a littéralement punis la table en bon capitaine. A plusieurs reprises il réussit à faire se coucher toutes les mains qui avaient l'audace de rentrer dans le pot en utilisant uniquement la force de son tapis, comme il a réussit à le faire d'ailleurs tout au long du tournoi.

Il n'y eu que très peu de All-in venant des petits tapis à ce niveau, mais aucun n'a été payé jusqu'au niveau suivant (antes 2K et blinds 6K/12K). Reategui continua de pousser ses chips jusqu'à ce qu'il soit relancé All-In par Matt Heintschel. Reategui ne pris pas plus d'une seconde pour se décider et paya le second plus petit tapis de la table.

Heintschel semblait plutôt heureux de pouvoir partager le pot quand son A-8 rencontra le Acarreau-8 de Reategui en préflop mais le flop amena 3 carreaux. Ce qui rendit Matt des plus nerveux.

Lorsque le K de carreaux se retourna au Turn, Heintschel était à l'agonie sur la Rivière et le dernier carreau à la 5éme venait rajouter une torture de plus à la situation. Heintschel sortit du tournoi à la 9éme place sur un violent Bad Beat.

Reategui, déjà vainqueur d'un bracelet WSOP en 2005 dans un tournoi 1500 $ Shootout, persista à narguer la table pour construire une zone très étendue de jetons. La plupart des actions sont faites préflop avec des all-in qui enlèvent toutes les qualités techniques du Poker. Si cette méthode marche contre les puristes plutôt talentueux au flop, ici, l'ensemble des joueurs semblaient vouloir mettre en jeu tous leurs jetons sans avoir vu le flop. Pour beaucoup de joueurs, cela s'est avéré fatal dans ce tournoi.

Reategui rencontra enfin la relance all-in de Terrence Chan. Avec évidemment l'avantage en jetons et une paire de 4 en mains, il paya le Big slick ( AK ) de Chan. Lorsque qu'un troisième 4 fit son apparition au flop, toutes les tables se retournèrent pour voir Reategui. Après un flop qui ne pouvait rien apporter de plus, Chan finit sur une décevante 8ème place.

Mike Matusow fut tenté de jouer au poker post flop, mais il a très vite compris que ce serait quasiment impossible. Sa concentration à la table était tout simplement incroyable, toutes ses forces étaient mobilisées pour tenter d'établir une stratégie sérieuse pour s'en sortir.

Sa décision fut par la suite de suivre cet adage : "si tu ne peux pas les battre, joue comme eux", et il commença donc à jouer également agressif à la table. On peut dire que çela a marché pour lui, car il réussit à calmer l'ardeur ambiante pour se retrouver en tête à tête avec Justin Pechie.

Sur un flop 10-9-6, Pechie misa et Matusow "The Mouth" lui répondit par un all-in. Pechie pris le temps de considérer ses options et paya le all-in en montrant une double paire 10-9. Matusow qui croyait pourtant avoir piégé son adversaire avec son J-10, vit venir le K au turn avec plaisir car il lui laissait plus d'Out, mais il ne parvint à en attraper aucun à la river. Il finit donc 7ème.

Tri Ma qui débutait avec l'un des plus petits tapis au début de la table se retrouvait maintenant proches des premières places avec toutes ces éliminations.

En cherchant à construire un tapis avec ses all-in, il n'a jamais réussit à obtenir la situation qui lui aurait permis de combattre les chipleaders plus sérieusement.

Après que Corey Cheresnick eut relançé le pot, "Chico" Ma mit son tapis encore une fois en attendant le Call de Reategui. Cheresnick paya juste le all-in de Ma en espérant que Chersnick tombe dans le pot. Chersnick ne paya pas et jeta ses cartes sagement.

Cette fois-ci Reategui montra une paire d'as face au A-Q de "Chico" et élimina Ma qui finit 6ème avant que le niveau ne se termine.

D'après les comptes d'Anthony, il s'agissait de sa 13ème paire d'As servie dans ce tournoi, ce qui lui permit de faire encore plus de dégâts à la table. Reategui a personnellement éliminé 3 des 4 joueurs sortis à la table finale et l'augmentation des blinds à 8K/16K Ante 2 K ne lui fit pas diminuer la pression.

Sa prochaine victime fut Corey Cheresnick lorsqu'ils envoyèrent leur tapis préflop. Corey était loin devant avec son A-8 face au 6-7 de Trèfle de Reategui. Le flop 9-8-J donna certes une paire pour Corey mais aussi une suite par les 2 bouts pour Reategui. Le tirage tomba au turn avec un 10 et la Rivière apporta un miséreux 2 pour éliminer Cheresnick qui finit ce soir là à la 5ème place.

Reategui n'avait encore pas fini d'éliminer toute la concurrence avant sa propre victoire comme il l'avait fait en 2005 lorsqu'il a gagné son bracelet WSOP.

Face à Michael Scott, il avait la côte avec lui grâce à son As-5 face au Kd-Qd de Michael. Encore une fois le flop 2s-3s-5s lui donna non seulement la meilleure main mais également un tirage quinte flush et aucune grosse carte ne vint à la rescousse de Michael qui finit donc 4éme, et donnant à Reategui 75% des chips de la table (2,4 M de 3,2 M en jeu).

C'est alors que le jeune Justin Pechie de 21 ans décida de s'attaquer au puissant Reategui. Après une relance classique d'Anthony, Justin relança juste 80 K au pot et Reategui paya. Avec un flop 4-7-K, "The Kid" envoya 100 K à Reategui qui paya. Lorsqu'un 2éme 4 arriva au turn, Pechie checka lentement et permis à Reategui d'ouvrir à 600 K. Le piège de Pechie a fonctionné à la perfection, en lui montrant AK face au 10-7 de Reategui. Un 3ème 4 à la river permis à Pechie de prendre la place de chipleader à Reategui pour la première fois de la finale.

Max Pescatori pendant ce temps resta calmement assis à son siège en dehors de cette guerre acharnée mais il semblait être désespéramment en attente de rejoindre l'action. Juste avant la pause, il trouva l'opportunité de le faire lorsque Pechie relança à 50 K et était suivi par Reategui. Le pirate italien mit ses jetons au centre après quelques hésitations de la part deJustin et une décision rapide d'Anthony pour se retrouver à 3. C'est alors que Pescatori commis une erreur dans ce qui aurait pu être un tournant dans ce tournoi. Il retourna ses cartes A-8 en mettant son bandeau floqué du drapeau italien lorsqu'il réalisa que les 2 autres joueurs pouvaient encore faire un side pot. Cela n'arriva pas puisque le flop amena un As et les 2 autres joueurs passèrent jusqu'à la Rivière. Pescatori n'en attendait pas moins et tripla donc son tapis juste avant une nouvelle pause.

Avec des Antes à 3K, des blinds à 10K/20K, Pescatori fit alors son retour. Les précédents coups plutôt chauds se sont arrêtés durant les 3h suivantes avec un échange de blinds à la table. Comme on pouvait voir une certaine accalmie dans la tempête, beaucoup de gens dans la foule ne pensaient pas que le jeu se ferait à ce niveau de la partie.

L'accalmie prit fin au bout de 30 minutes lorsque Pescatori et Pechie se relancèrent all in. Ils avaient tous les 2 une paire moyenne mais la paire de 8 de Max était très loin devant la paire de 6 de Pechie. Le flop amena un Brelan aux deux joueurs avec un 8-6-K qui poussa Pechie à attendre le dernier 6 pour sauver son tournoi. Le K au Turn resserra encore plus l'étau sur Pechie qui devait réaliser un carré pour gagner. La Rivière amena un 8 qui donna un carré à Max et élimina Pechie qui finit donc à la 3éme place.

Malgré l'élimination de Pechie, Pescatori avait encore une énorme quantité de jetons à aller chercher. Jugez en :

Reategui 2.3 M

Pescatori 900 K

Lors d'une des toutes premières mains du heads-up final, Reategui tenta d'abréger le tournoi. Le flop J-3c-5c poussa les 2 joueurs au tapis. Pescatori 10c-2c était à tirage couleur tandis que le J-4 de Reategui menait la danse. Le 4 au Turn donna une double paire à Reategui mais il s'agissait du 4 de trèfle. Après ce coup, les deux joueurs se retrouvent donc au même niveau de chips.

Désormais c'est Pescatori qui prit les commandes de la partie après avoir réussi à inverser la tendance en seulement 20 minutes.

Reategui semblait voir son rêve d'un nouveau bracelet WSOP s'envoler tandis que le pirate italien continuait de le marteler.

Reategui retrouva son agressivité avant que le chrono n'indique le niveau suivant en relançant 40 K au bouton. Pescatori paya pour voir un flop 6-7-10. Anthony ouvra à 100K et fut immédiatement relancé à 350K par Max.

Reategui décida que c'était le moment de vérité et fit all-in payé par Pescatori.

Reategui avec Q-10 face au tirage par le ventre J-8 de Max était donc très loin devant. Le K au turn lui donna un avantage encore plus énorme.

Pescatori et tous ses supporters italiens se tournèrent tous vers le ciel en attendant la Rivière. Le croupier retourna le miraculeux 9 pour donner la suite à Pescatori ainsi que la victoire du tournoi qui aura duré moins de 6 heures.

Classement final:

1. Max Pescatori, $682,389

2. Anthony Reategui, $356,040

3. Justin Pechie, $206,207

4. Michael Scott, $148,350

5. Corey Cheresnick, $118,640

6. Tri "Chico" Ma, $103,845

7. Mike Matusow, $89,010

8. Terrence Chan, $74,175

9. Matt Heintschel, $66,758

"C'est le plus beau jour de ma vie" déclara un Pescatori ému lorsqu'il s'adressa à la foule qui avait suivi le tournoi.

"D'abord, l'Italie a gagné la coupe du monde et là je remporte le plus grand prix de Poker".

Ses proches scandèrent son nom et il ajouta, euphorique : "je veux remercier tous les italiens qui sont venus pour me supporter aujourd'hui!"

Avec tout ça, la fête commença pour fêter deux grands événements pour les italiens : leur 4éme victoire en coupe du monde et le premier bracelet du pirate italien aux World Series of Poker.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?