EN DIRECT
PokerStars Championship Barcelona

Dublin : De Wolfe arrache son premier titre EPT

Dublin : De Wolfe arrache son premier titre EPT 0001

Roland De Wolfe, l'un des meilleurs joueurs britanniques de poker, a remporté dimanche 29 octobre 2006 l'étape irlandaise de la saison 3 de l'European Poker Tour. Notre correspondant et joueur professionnel lui-même, Nicky O'Donnell, était là pour nous relater les meilleurs moments du tournoi.

Le tournoi principale du Pokerstars Dublin EPT, également connu sous le nom de "The Irish Masters" était un titre que les Irlandais n'avait pas encore remporté. L'Irlande désespère depuis un certain temps en fait de voir l'un de ses joueurs remporter un événement majeur. Et la chose allait être rendue encore plus difficile avec un nombre toujours plus grand de joueurs étrangers effectuant le voyage pour Dublin.

Le Regency Hotel, le casino où se tenait le tournoi, était un étrange choix pour la venue de l'EPT. Le lieu est assez étriqué et vieillot avec ses couloirs déroutant. La réception est pleine à crquer lorsque plus de quatre joueurs sont au comptoir. Le distributeur automatique de billets le plus proche est à 7 minutes à pied sous la pluie, ce qui est limite quand on pense au nombre de tables de cash games qui se tiennent ici le week end. Encore plus inconfortable était la coupure d'eau dont ont souffert les participants le jeudi matin. Si l'on considère que le prix des chambres démarrent à 110€ la nuit -sans le petit déjeuner - l'événement est assez cher pour les joueurs de poker tenté par le voyage. Pour être juste avec le Regency, on notera qu'ils ouvrirent un bar gratuit entre 10 et 11 heures du soir en guise d'excuse, mais si j'avais eu à choisir entre une bonne douche matinale et un open bar, et bien… bon, je ne préfère pas répondre à cette question !

Retournons au sujet de cet article et au premier jour du tournoi principal le 26 octobre. Alors que le Day1 A atteignait les 49 joueurs, le Norvégien Jonas Helness (qui avait fini second lors de l'EPT de Londres l'année dernière) semait la terreur à sa table pour prendre le chip lead du tournoi. Marc Goodwin se placait second en chips mais l'Irlandais était suivi par des joueurs en position dangereuse comme Andrew Black et Roy Brindley possédant respectivement 72K et 69K.

Lors du Day1 B, on pouvait reconnaître des visages familiers parmi les 208 joueurs en lice. Autrement dit, une poignée de joueurs top pro jouaient à la même table. La championne EPT de l'étape londonienne, Victoria Coren, était assise face à un autre joueur anglais Devilfish, mais Vicky fut sortie très tôt après que sa paire d'As fut anéantie par les 67 dépareillés d'Iwan Jones. Une autre bataille opposa des joueurs non moins connus tels que Marcel Luske contre Simon Trumper, Barney Boatman contre Tony G tandis qu'une table de la mort associait Steve Vladar, Willie Tann, David O'Callaghan et Padraig Parkinson assis côte à côte. Dur !

Tony G reçu un accueil très tonique de la part de l'Irlandais âgé de 78 ans Sean Fagan, ce dernier cherchant à pousser l'australien vers le tilt. Une rumeur disait également que Sean mit la moitié de son stack contre Tony G pour montrer un « 7 high » en racontant que c'est ce qu'il avait vu Tony faire devant les caméras de télévision lors d'un autre tournoi. Je me suis rendu à la table pour connaître la vérité et Sean me raconta qu'il n'avait jamais eu une main aussi forte que « 7 high » ! L'Australien n'était pas déstabilisé pour autant et bien qu'il joua bien durant la journée, il fut forcé de faire plusieurs gros laydowns jusqu'à ce qu'il fut sorti du tournoi sur son 88 contre AJ.

Voici le comptage des jetons au terme des Day1 A et B:

Jonas Helness 117,400 (Norvège)

William Thorsson 106,700 (Suède)

Marc Goodwin 98,200 (Grande Bretagne)

Kevin Vreeswijk 83,900 (Pays Bas)

Paul Testud 77,100 (France)

Roy Brindley 71,600 (Irlande)

Roland De Wolfe 70,700 (Grande Bretagne)

Stuart Fox 69,800 (Grande Bretagne)

Conor Doyle 69,600 (Irlande)

Andy Black 69,000 (Irlande)

Patrick Bueno 46,500 (France)

Thomas Fougeron 20,800 (France)

David Tavernier 18,600 (France)

Pascal Perrault 5,300 (France)

Samedi 28 octobre, lors du Day 2, Roland De Wolfe réussit le tour de force d'atteindre la table finale du Pokerstars Dublin EPT avec plus de 30% des jetons en jeu pour la conquête du titre. Il prit le leadership tôt samedi et cela allait être très difficile pour ses sept opposants de le déloger. En seconde position, William Thorssen avait été très impressionnant tout le long de la journée mais Thorssen ne devait pas peser lourd face à l'excellent finisseur qu'est De Wolfe. Il allait avoir besoin de pratiquer son meilleur jeu face au champion du tournoi WPT Paris 2005.

Quoi qu'il en soit, Thorssen avait dominé sa table toute la journée tandis qu'Andrew Black était également déterminé à également prendre le contrôle. Alors qu'un joueur hollandais prenais place près d'Andy, ce dernier demanda : « D'où viens-tu ? ». « Je suis Hollandais et toi ?». Andy répondit « Je suis Irlandais, je vis dans cette salle ! ». Mais ce ne fut pas le bon jour de Blake et il perdit un coup important sur une main qu'appela Thorssen avec Ace high. Je devinais que ce coup allait provoquer chez Andy un pêtage de plomb dont il s'est fait une spécialité, et c'est-ce qui arriva malheureusement. Après une action pré-flop massive, Black se mit all-in avec 99. Il fut appelé par Thorssen avec KK. Thorssen toucha un brelan de Rois sur le turn, mais Black emmagasina 4 cartes pour un flush avec l'As de cœur pour remporter un pot de 200.000. Chaud !

Voici la table finale de l'EPT Dublin 2006 :

Roland De Wolfe 1,352,500 (Grande Bretagne)

William Thorssen (Sweden) 773,500 (Suède)

Gavin Simms (UK) 442,000 (Grande Bretagne)

Rob Young 365,000 (Grande Bretagne)

David Taverner 360,500 (France)

Nick Slade 269,000 (Grande Bretagne)

George McKeever 194,000 (Irlande)

Patrick Bueno 140,000 (France)

Dimanche 29 octobre, lors du jour de la finale qui devait se jouer en début d'après midi, la faiblesse de William Thorssen en tant que finisseur de tournois est apparue évidente : il perdit 180,000 sur son tapis de 770,000 sur ce qui devait être un bluff complet après un check raise post-flop. Lorsque David Tavernier poussa all-in, Thorssen se coucha immédiatement alors même qu'il semblait fortement engagé dans le pot.

Patrick Bueno, très en forme aux derniers WSOP (563ème au Main Event et 6ème au $ 5,000 7 Card Stud) commença la journée short stack et ne trouva jamais de mains. Par la suite, il se mit all-in avec 69,000 sur un Kh-6h. William Thorssen appella avec Ah-Jd et élimina le Français. Bruno finit à la huitième place avec 51.740€

Nick Slade sortit quant à lui à la 7ème place lorsqu'il prit la mauvaise initiative de jouer contre le cip leader. Avec des blinds de 8.000/16.000 avec ante de 2.000, il y eut trois « limpers » sur le blind de De Wolfe qui relança de 100.000. Tout le monde se coucha sauf Slade qui poussa all-in pour 120.000 supplémentaires. Il fut immédiatement suivi. J9 pour Slade. AQ pour De Wolfe. Le flop apparu avec A-Q-9. Pas de miracle avec deux outs pour Salde qui reparti avec €70,210 pour ses efforts. Slade avait cru que le chip leader n'avait rien et ne pouvait pas simplement appeler en dépit du fait qu'il était sur un 2/1.

Après quelques heures de jeu, il ne resta plus que trois joueurs : De Wolfe, Thorssen et Tavernier. Ces derniers conclurent un deal semble-t-il très généreux pour De Wolfe qui possédait approximativement près de 70% des jetons en jeu. Les blinds s'élevaient maintenant à 30,000/60,000 avec 5,000 d'ante.

Sur un board 8-T-Q-x, tous les jetons s'envolèrent sur le turn dans un affrontement entre Thorssen et Tavernier. Thorssen avait floppé une suite max avec J9, tandis que David Tavernier avait Q8 entre les mains. La rivière fut cruelle avec un 8. Le Français doubla sur le fil Thorssen avec un full. Le Suédois fut ensuite mis KO à la main suivante lorsqu'il perdit un coup avecA-10 contre la paire de 7 de De Wolfe. Il doit être dit que Thorssen joua une superbe table finale et fut malchanceux sur cette 3ème place. Il ne fait aucun doute qu'on le reverra prochainement dans plusieurs tables finales.

Le tête à tête débuta entre l'anglais De Wolfe et le Français Tavernier. Après environ une demi heure d'échanges durant lesquels Tavernier ne parut pas en mesure de dominer De Wolfe, ce dernier l'emporta finalement après avoir touché un brelan sur le turn et que Tavernier se mit all-in sur la river dans un bluff complet.

De Wolfe ajoute un titre EPT à un CV déjà impressionnant. Alors que je finit cet article, il se tient debout à quelques pas de moi. En tant que professionnel qui doit encore démontrer l'étendue de son talent, je dois dire que je suis un peu jaloux. Mais ma première pensée est de m'assurer un verre de champagne que Roland est actuellement en train d'offrir aux journalites de la salle de presse !

Au revoir et bonne chance de Dublin !

Résultats complets :

1er Roland De Wolfe (UK) €554,300

2nd David Tavernier (France) €314,120

3ème William Thorssen (Suède) €184,720

4ème Gavin Simms (UK) €138,580

5ème George McKeever (Irlande) €112,710

6ème Rob Yong (UK) €88,690

7ème Nick Slade (UK) €70,210

8ème Patrick Bueno (France) €51,740

9ème Willie Tann (UK) €31,400

10ème Finnur Hrafnsson (Islande) €31,410

11ème Marcel Baran (Allemagne) €25,870

12ème Christoffer Stahle (Suède) €25,870

13ème Luca Pagano (Italie) €20,330

14ème Paul Testud (France) €20,330

15ème Vinny McNamee (Irlande) €14,780

16ème Conor Doyle (Irlande) €14,780

17ème Roy Brindley (Irlande) €11,090

18ème Simon Ehne (Suède) €11,090

19ème Jonas Helness (Norvège) €11,090

20ème Pat O'Callaghan (Irlande) €11,090

21ème Kevin Vreeswijk (Hollande) €11,090

22ème Karin Lundgren (Suède) €11,090

23ème Ray Coburn (USA) €11,090

24ème Kashi Kambiz (Suède) €11,090

25ème Ara Melikian (USA) €7,390

26ème Marc Goodwin (UK) €7,390

27ème Magnus Jacobson (Suède) €7,390

28ème Walter Alecci (Italie) €7,390

29ème Rune Nicolas (Norvège) €7,390

30ème Adrian Walshe (Irlande) €7,390

31ème Dave Clayton (UK) €7,390

32ème Johnny Lodden (Norvège) €7,390

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?