EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Légendes du poker - Cyndy Violette

Légendes du poker - Cyndy Violette 0001

Cyndy Violette est originaire de New York, c'est sur la table de la cuisine d'un appartement du Queens que son Oncle l'a initié aux cartes. Jamais son grand père joueur de poker ni son père qui s'adonnait aux paris sportifs ne l'ont engagé dans cette voie, pourtant Cyndy Violette préparait déjà sans le savoir un brillant avenir, l'atavisme sans doute.

A tout juste douze ans sa famille a quittait le Queens pour Las Vegas, elle y a découvert les casions et s'est assise au blackjack grâce à une fausse pièce d'identité. Elle a bien gagné un peu d'argent sur le feutre mais c'était trop routinier à son goût et a cessé de jouer pour y revenir quelques années plus tard en tant que croupier dans un grand casino.

Elle rencontre son premier mari, ils ont une fille qui doit avoir le jeu dans le sang, sa mère a passé son congé maternité à jouer au poker dans un casino. Plus tard elle devient croupier au poker puis quitte cet emploi en 1983 pour jouer à plein temps. 1986 fut une année charnière pour Cyndy, lors d'un grand tournoi à Las Vegas elle remporte le tournoi Seven Stud et 74.000 dollars, les médias s'y intéressent et Violette a même une page dans le magazine Play Boy .

Elle tombe une nouvelle fois amoureuse, second mariage, contre toute attente, elle emménage à Washington loin du poker et des tournois. Peut-être fuyait elle les feux de la rampe, ou attendait elle autre chose de l'existence, quoiqu'il en soit, elle reste plusieurs années loin des cartes.

Presque par hasard lors d'un passage au Caesar's Palace en 1990 Cyndy démontre, en décrochant la première place et 60.000 dollars à son premier tournoi depuis de nombreuses années, que son talent est toujours prêt à s 'exprimer. Cette victoire la convainc de suivre sa destinée et les années suivantes sont ponctuées de voyages de plus en plus fréquents à Las Vegas et Los Angeles.

Nouveau divorce en 93, Cyndy part pour Atlantic City où le poker vient d'être autorisé dans les casinos. Elle s'est installé et a repris la compétition de Seven Stud sur la côte est. Depuis toutes ces années elle a vécu autant à Las Vegas qu'à Los Angeles et se sent désormais partout à son aise pour jouer au poker.

C'est en 1995 que Cyndy participe à sa première finale aux WSOP et finit septième au Seven Stud féminin. Elle progresse à la troisième place à l'Open du Seven Stud l'année suivante. Depuis cette date elle sera en finale presque chaque année et le millésime 2004 consacre sa brillante carrière. Elle fit la preuve qu'elle pouvait offrir ce qu'il y avait de mieux au poker en décrochant son premier bracelet d'or au tournoi de Seven Stud High-Lo avec les 136.000 dollars de prime.

Cindy a également marqué l'année 2004 en se classant cinquième au « Ladies Night Out tournament » du World Poker Tour. Ce tournoi assied sa réputation et contribue à l'élever au rang de légende du poker dans l'esprit de nombreux joueurs.

Si des doutes subsistaient ils seront balayés lors des WSOP 2005. Elle remporte une prime à cinq tournois dont trois en finale. Par ailleurs elle finit deuxième, derrière Erik Seidel au tournoi Hold'em No-Limit, l'événement retransmis à la télé est mémorable, au total le montant de ses primes s'élevait à plus de 400.000 dollars.

Malgré cet immense succès, Cindy a su garder la tête froide pour rester en forme et concentrée. Elle explique devoir également sa forme à son alimentation et projette d'ouvrir un café-librairie végétarien.

Je regrette un peu plus aujourd'hui de n'avoir jamais eu le privilège de me mesurer à Cyndy, sa personnalité et son attitude en font un adversaire redoutable mais très agréable, espérons que sa carrière soit encore longue.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?