WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Les directeurs de tournois (TDA) de poker fixent de nouvelles règles pour 2007

Les directeurs de tournois (TDA) de poker fixent de nouvelles règles pour 2007 0001

Il y a quelques semaines, l'association « Tournament Directors » (TDA) s'est réuni au « Venetian Hotel and Casino » à Las Vegas. Fondée par Matt Savage, David Lamb, Linda Johnson et Jan Fisher en 2001, la TDA se réunit annuellement pour discuter de l'addition de nouvelles lois et pour amender, restructurer ou éliminer les lois en vigueur. Plus d'une centaine de directeurs de casinos et de tournois de poker du monde entier se sont rassemblés pour continuer la mission du TDA qui consiste à adopter « des standards de base, des règles et des procédures qui auront un impact positif sur l'Industrie du Poker. » La discussion qui a eu lieu concernait à la fois l'addition éventuelle de nouvelles règles et une évaluation du fonctionnement des 38 règles actuelles du TDA.

Dans une tournure intéressante de ce qui semblerait être une logique de tradition, étant donné que de plus en plus d'industriels rejoignent et participent aux discussions du TDA, la méthode semble devenir moins contentieuse. La plupart des directeurs de tournois en sont venus à reconnaître que les « lois locales » sont contre-productives en vue de la propagation des tournois de poker. Cette reconnaissance a abouti à plus de flexibilité et de compromis dans l'écriture et l'exécution d'une série de règles de tournois.

La série antérieure de 38 règles s'est seulement agrandie de deux règles pour atteindre les 40 nouvelles règles du TDA mais les changements sont importants. Plusieurs règles ont été combinées pour éviter la confusion ou les interprétations conflictuelles. Le remaniement de nombreuses règles provient de l'observation minutieuse faite par une centaine d'employés de salle sur la façon dont les directives étaient appliquées à travers des milliers de tournois.

Le changement le plus important dans les règles du TDA sont les pénalités existant pour des infractions. Il n'y a plus de pénalités de temps. Dans le passé, un joueur pouvait passer 5, 10 minutes ou plus hors de la table pour toute une série d'infractions. De façon générale, ces pénalités se sont avérées peu efficace. Des joueurs restés assis à la table pouvaient essayer de gagner du temps pour minimiser ce qu'ils ont ressenti comme une application injuste de ces règles ; des joueurs pouvaient se dépêcher de jouer au point de simplement jeter leurs mains pour faire sortir (par les blinds) un joueur à petit tapis sur une pénalité.

Avec ces nouvelles règles, les pénalités seront données sur la base de mains jouées. A une table entière de 10 joueurs, la pénalité minimale sera d'un tour de jeu ou de 10 mains. A une table avec peu de joueurs, la pénalité serait de moins de mains, principalement une main par joueur au moment de l'infraction. Les pénalités peuvent aller jusqu'à 4 tours entiers de table pour des violations sévères répétées et, bien sûr, ces règles comprennent toujours une possibilité de disqualification.

Quarante règles font partie de la liste 2007 des TDA, les casinos se conformant au TDA commenceront à utiliser ces règles le 15 mars.

1 Les arbitres et directeurs de tournoi (floor)

Les arbitres et directeurs de tournoi doivent toujours considérer le bon sens et la justice comme les critères prioritaires de leurs décisions. Pour respecter ces critères, certaines circonstances particulières peuvent parfois imposer au responsable de prendre une décision allant à l'encontre des règles écrites. Les décisions des arbitres et directeurs de tournoi sont définitives et sans appel.

2 Le « chip race »

Lors du « chip race », chaque joueur en possession de jetons supplémentaires au change ne pourra gagner au maximum qu'un seul jeton supérieur. Le « chip race » commence toujours à droite du croupier. On ne peut être éliminé par un « chip race ». Si un joueur perd ses derniers jetons lors du « chip race », un jeton supérieur lui est donné. Les joueurs sont invités à observer le « chip race ».

3 Les jetons indivisibles

En cas de partage un jeton indivisible ira à la main haute. Dans les jeu avec des cartes communes et qu'il y a deux ou plus mains hautes ou deux ou plus mains basses le jeton indivisible ira au joueur le plus proche de la gauche du bouton. Pour les Stud, un jeton indivisible ira à la meilleure carte visible avec valeurs des couleurs du bridge (♠ puis ♥puis ♦ et ♣). Cependant lorsque les mains sont de valeur identique (e.g. une Roue en Omaha8), le pot sera partagé aussi équitablement que possible.

4 Les pots extérieurs (« side pots »)

En cas de partage avec des « side pots », chaque pot est traité séparément en commençant par les extérieurs.

5 Demander le temps (« clock »)

Après un court délai raisonnable pour jouer, le temps va être décompté au joueur à raison d'une minute complète plus dix secondes décomptées. Passé ce délai si le joueur n'a pas agit sa main est morte.

6 Le bouton mort

Les tournois utilisent la règle du bouton mort (c'est la grosse blind qui avance invariablement, le bouton s'adapte).

7 Les sanctions

Des sanctions peuvent être appliquées aux joueurs qui exposent des cartes pendant l'action, qui jettent des cartes hors de la table, qui violent la règle du « une main – un joueur » ou d'autres fautes de ce type. Des sanctions doivent être appliquées aux joueurs en cas de collusion, d'injures ou d'attitude perturbant le tournoi. Les responsables du tournoi disposent librement de 3 types de sanctions : l'avertissement (« warning »), l'exclusion temporaire (« missed hands ») et la disqualification. L'exclusion temporaire peut être de 1, 2, 3 ou 4 tours. Un tour d'exclusion consiste à louper autant de mains que de joueurs à la table (y compris l'exclu). Lors d'une exclusion temporaire le joueur puni doit s'éloigner de la table et ses blinds lui sont prélevées. Lors d'une disqualification les jetons du joueur sont retirés du tournoi. Des fautes répétées entraînent une augmentation des sanctions.

8 Les joueurs assis

Un joueur doit être assis à sa place au moment où toutes les mains ont fini d'être distribuées pour que sa main ne soit pas déclarée morte. Il faut aussi être assis à sa place pour pouvoir demander « le temps ».

9 Les mains à tapis.

Quand il ne reste au plus qu'un seul joueur encore en lice a posséder des jetons avant la fin du coup, les mains doivent toutes être exposées.

10 Les relances insuffisantes

Si un joueur fait une relance insuffisante mais atteignant au moins 50% de la relance minimum légale, il lui sera imposé de compléter sa relance au montant minimum légal, sans plus. En « No Limit » et « Pot Limit », une relance à tapis inférieure à la relance minimum légale n'autorise pas un joueur ayant déjà agit à relancer.

11 Le jeton supérieur

Miser un jeton unique et d'une valeur supérieur signifie suivre (« call ») si aucune annonce de relance n'est faite. Si un jeton supérieur est misé avec une annonce de relance mais sans montant : le montant sera celui du jeton misé. Après le flop toute ouverture d'un jeton supérieur sans annonce sera considérée comme une ouverture à la hauteur du jeton. Lors d'une relance avec un jeton supérieur unique, le montant de la relance doit être annoncé avant le contact du jeton avec le tapis.

12 Les commentaires - « une main – un joueur »

Les joueurs sont tenus de protéger le jeu pendant la durée du tournoi. Pour cela, et pendant un coup, les joueurs (qu'ils soient encore dans le coup ou pas) ne doivent pas :

1-annoncer le contenu d'une main vivante ou morte

2-conseiller ou critiquer une manière de jouer

3-lire le tableau quand on est hors du coup

La théorie « d'une main – un joueur » doit être strictement appliquée.

13 Les tirages au sort

Les places assises des tournois et de leurs satellites doivent toujours être tirées au sort.

14 La langue officielle

Aux USA la seule langue autorisée pendant les coups est l'anglais. Ailleurs les deux langues autorisées sont l'anglais et la langue du pays d'accueil.

15 Les appareils de communications.

Un joueur assis à la table ne peut utiliser un téléphone portable ni aucun autre appareil de communication.

16 Les changements de cartes

Les cartes sont remplacées au moment du changement de croupier ou lors d'un nouveau tour selon la règle du tournoi mais en aucun cas sur la demande d'un joueur.

17 Les nouvelles blinds

Lorsqu'un nouveau tour est annoncé par n'importe quel membre de l'arbitrage, les nouvelles blinds sont appliquées à partir du coup suivant. Un coup commence lorsque le paquet commence à être mélangé.

18 Les recaves

Une décision de recave doit être immédiate et sans louper aucune main. Si un joueur annonce qu'il recave, les jetons correspondant sont considérés être immédiatement devant lui et il doit s'acquitter du montant à payer.

19 Les jetons supérieurs

Les jetons des plus grosses dénominations de chaque joueur doivent en priorité rester visibles de tous en permanence.

20 Les annonces de jeu

Les « cartes parlent » en cas d'erreur sur l'annonce de son jeu en fin de coup (« showdown »). Mais un joueur se trompant délibérément doit être sanctionné.

21 Les cartes à venir (« rabbit hunting »)

Il est strictement interdit de regarder les cartes qui étaient à venir.

22 Eviter une blind

Un joueur loupant volontairement une blind pendant son changement de table peut être sanctionné.

23 Les jetons visibles

Tous les jetons d'un joueur doivent rester sur la table et être visibles. Un joueur faisant réapparaître sur la table des jetons qui étaient non visibles se les voit retirés et peut être lui-même disqualifié sur décision des responsables.

24 La fermeture d'une table

Les joueurs déplacés d'une table qui vient de fermer doivent assumer complètement les avantages et inconvénients de leur nouvelle place. Ils peuvent se retrouver à la grosse blind, à la petite blind ou directement au bouton avec un jeu. La seule place où ils ne peuvent recevoir de carte est entre le bouton et la petite blind.

25 L'équilibrage des tables

Dans les variantes avec flop, les joueurs déplacés pour équilibrer les tables doivent être les futurs grosses blinds et ils doivent être assis à la place la plus proche à gauche de la grosse blind (donc jamais à la petite blind). La table vers laquelle est dirigé un joueur doit être celle désignée par une procédure préétablie. Les tables sont re-équilibrées sur une différence de 3 joueurs. Dans les variantes de Stud, les joueurs sont déplacés par position (la dernière place libérée à la petite table est celle qui doit être réoccupée en premier).

26 La relance minimum

Il n'y a pas de limites quant au nombre de relances et sur-relances en version « No-Limit ». Une relance doit au moins être égale à la relance (ou à la mise) précédente. Dans les versions en « Limit », il y a une limite maximum au nombre de relances et sur-relances même lorsque deux joueurs restent dans le coup. Cette limite varie selon les règles propres au casino ou au tournoi. Par contre lors du tête à tête final il n'y a jamais de limite quant au nombre de relances et sur-relances.

27 Les fausses donnes

Dans les versions de Stud, si l'une des deux cartes cachées de n'importe quel joueur est retournée par le donneur, il y a fausse donne. Dans les versions avec « flop », il y a fausse donne uniquement si il s'agissait de la toute première ou de la deuxième. Par la règle du remplacement d'une carte exposée, le joueur au bouton peut se voir distribuer deux cartes consécutives.

28 Protéger sa main

Si un donneur tue accidentellement une main, le joueur concerné n'a aucun recours et perd ses mises. Toutefois si le joueur en question avait relancé et que sa relance n'avait pas encore été payée, il peut la récupérer.

29 Tuer la main gagnante

Une main gagnante étalée ne peut être accidentellement tuée par un croupier : le vainqueur se verra remettre ses gains. Les joueurs (même hors du coup) sont encouragés à aider à rectifier toute erreur faite lors de l'attribution finale des pots.

30 Les annonces de mise

Toute annonce verbale d'action engage le joueur. Toute annonce verbale avant son tour engage le joueur si, au moment ou son vrai tour arrive, aucune augmentation des mises n'est apparue (les « check », « call » ou « fold » n'augmentent pas les mises).

31 Exposer sa main

Un joueur qui expose sa main alors que le coup est en cours se voit appliquer une sanction mais sa main reste en jeu. La sanction sera appliquée au début du coup suivant.

32 Annoncer une relance

En « No-Limit » ou en « Pot-Limit », une relance doit être faite :

1- Soit en mettant sur le tapis le montant total en une fois.

2- Soit en annonçant clairement le montant total avant de le placer sur le tapis.

3- Soit en annonçant clairement « relance » avant de placer la mise pour suivre dans le pot et ensuite compléter sa mise dans un mouvement supplémentaire.

33 Jouer contre l'éthique

Le poker est un jeu individuel. Sous-jouer pour favoriser un autre joueur sera sanctionné et selon le cas pourra amener à un retrait des mises et/ou une disqualification immédiate. Donner des jetons entraîne une disqualification immédiate des deux joueurs.

34 La taille du pot

Les joueurs peuvent demander au croupier de compter les pots uniquement en « Pot-Limit ». Les croupiers ne comptent pas les pots dans les parties en « Limit » ou en « No-Limit »

35 Le bouton en tête-à-tête

En tête-à-tête le bouton mise la petite blind et parle en premier avant le « flop ». Au moment du passage en tête-à-tête, le bouton est ajusté de telle manière que la grosse blind change de joueur (quitte à ce que le bouton reste sur la même personne).

36 Les attitudes incorrectes

Une attitude incorrecte persistante entraîne des sanctions (comme par exemple toucher sans raison les adversaires, toucher des jetons ou des cartes que l'on ne devrait pas, retarder le jeu ou parler sans raison …). Les joueurs sont tenus de jouer quand leur tour est venu

37 L'abattage (« showdown »)

Lors de l'étalage final, le joueur ayant relancé en dernier lors du dernier round doit exposer son jeu en premier. S'il n'y a pas eu de relances au dernier tour, c'est le joueur le plus proche de la gauche du bouton qui expose en premier. Ensuite les prétendants gagnants exposent leurs cartes dans le sens des aiguilles d'une montre. Dans les versions de Stud, le jeu visible le plus fort expose en premier (donc au « Razz » le jeu visible le plus bas).

38 Rester assis

Un joueur doit rester a la table s'il est encore en jeu dans une main.

39 Les relances étirées (« string raises »)

Les croupiers sont responsables pour déclarer une mise étirée (« string raise ») et la limiter au premier mouvement (ou premier chiffre annoncé).

40 Les deux cartes

Un joueur désirant remporter le pot (ou une partie du pot) à l'abattage doit montrer ses deux cartes obligatoirement.

NDR : qualifiez-vous pour les plus grands tournois sur FullTilt Poker

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?