EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Tournoi Partouche Poker Tour Cannes 2008 : Sitbon chip leader pour la demie finale

Tournoi Partouche Poker Tour Cannes 2008 : Sitbon chip leader pour la demie finale 0001

48 joueurs de poker se sont qualifiés dans la nuit de vendredi 6 à samedi 7 septembre pour la demi finale du tournoi principal Partouche Poker Tour à Cannes. Ces joueurs sont assurés d'un gain minimum de 11.000€.

En direct sur PokerNews France (blog, photos, décompte des jetons), ils se retrouvent aujourd'hui samedi pour se disputer une place en table finale d'un tournoi qui aura vu la participation de 480 compétiteurs.

Le top 15 en lice en début de journée :

Patrice Sitbon - 867,100

Fabrice Nkoa - 660,700

Brice Cournut - 614,500

Gus Hansen - 583,800

Guillaume Darcourt - 462,900

Robert Mizrachi - 453,000

Stephane Bazin - 290,500

Claudio Renaldi - 290,400

Willy Korchia - 266,400

Aurlien Guiglini - 262,600

Raul Paez - 238,700

Philippe Rottenberg - 235,000

Patryk Hildebranksi - 230,000

Michael Mizrachi - 222,200

Michael Abecassis - 221,000

Un tournoi de poker avec beaucoup de surprises

Vendredi 15h00, 221 joueurs étaient entrés en lice pour le second tour de compétion (Jour 2) Palm Beach Club. Parmi les survivants, on trouvait les stars internationales du jeu Michael "The Grinder" Mizrachi, Scotty Nguyen, Soren Kongsgaard, Rafe Furst, James "Flushy" Dempsey, Robert Mizrachi et Glenn Chorny.

Escalade pour petits tapis

Le sort des petits tapis au coup d'envoi du Jour 2 est rude. Ils doivent escalader très vite la falaise pour ne pas être happés par le ressac des blinds toujours plus imposant. Et ceci sous l'œil des gros tapis prompts à les faire chuter. Exemple parmi d'autres : Jean Pierre Petroli débute ce Jour 2 avec un très petit tapis et sort sur l'une de ses premières mains. Il attaque en position avec une paire de 7 pour être suivi par un gros tapis tenant A-9. Petroli dispose d'un avantage statistique (56% pour 77 contre 43% pour les A-9). Le board lui est favorable jusqu'à la rivière : c'est un 9. Même ascension cruelle pour Erica Schoenberg qui s'assoit également avec un stack minimum. Elle double immédiatement avec une paire de 10 trouvant un brelan sur le flop {10-Clubs}{9-Diamonds}{4-Clubs}. Malheureusement pour Schoenberg, elle est éliminée quelques mains plus tard. Les autres éliminations notables du Jour 2 concernent par la suite David Williams, Jean-Robert Bellande et Soren Kongsgaard.

Patrice Sitbon à tapis

Patrice Sitbon prend deux scalps lors de deux mains consecutives contre Evelyn Ng and Antonio Esfandiari. Ng jette dans la bataille ses derniers jetons avec A-K contre un poste avancé de Sitbon avec A-8, mais le huit tombe sur le tapis vert. Ng peut désormais aller parler à ses fans. Un moment plus tard, Sitbon craque la paire de Rois d'Esfandiari avec {7-Diamonds}{8-Diamonds} sur un tableau {2-Hearts}{5-Diamonds}{4-Hearts}{6-Hearts}. Les deux joueurs vont à tapis sur le turn, Esfandiari tirant mort avec ses deux Rois noirs. Sitbon finira la journée chip leader, alors que les joueurs tombent comme des mouches.

Gus Hansen récidive

Gus Hansen finit quant à lui la journée parmi les plus gros tapis aux dépens de plusieurs adversaires détroussés sur la route. Parmi les différentes victimes de la star danoise, Gerard Aunet qui promène sa bourse sur le flop A-6-7. Hansen sort du bois sur ce même flop, Aunet contre-attaque, Hansen risposte en lâchant tous ses jetons. Aunet risque toute sa fortune pour en défendre une partie. Les A-Q d'Aunet dominent Hansen qui retourne A-J. Malheureusement, un valet surgit en renfort sur le turn. Aunet lâche sa bourse et rentre chez lui.

Quelques instants plus tard, Hansen récidive contre Fabrice Messina. Le choc frontal a lieu preflop, Hansen montrant la paire de 7 contre les {a-Clubs}{j-Clubs} de Messina. Le flop affiche {4-Hearts}{6-Clubs}{3-Clubs} et offre une opportunité d'amélioration pour les deux joueurs. Hansen prend l'avantage en touchant sur le turn un {7-Diamonds} pour un brelan. Il lui faut éviter un Trêfle sur la river. L'{a-Diamonds} scelle le sort de Messina qui va rejoindre les spectateurs en cette fin de Jour 2.

Trou d'air pour Mattern

Alors que la journée avance, l'éclatement de la bulle (entrée dans les places payées) approche et les joueurs avec un tapis confortable retiennent leurs attaques. Sauf à la table d'Arnaud Mattern et Patrice Sitbon. Mattern perda près de 100.000 jetons dans ces conflits. Sur un flop {4-Diamonds}{6-Clubs}{3-Spades}, Schwartz lance un continuation bet de 27.000, payé par Sitbon. Mattern attaque à 120.000, payé par les deux joueurs pour un pot monstre pour une main à la bulle. Sur le turn {8-Diamonds}, Mattern est à tapis. Schwartz passe, Sitbon paye très vite avec {5-Diamonds}{6-Diamonds} pour un tirage quinte flush. Mattern, stoïque, passe à 40.000 et Sitbon monte à 870.000. Mattern refera une partie de sa perte sur l'une des ultimes mains du jour.

« Bubble boy »

Alors que les joueurs à petit tapis font de la relance désespérée un art, Patrick Didier Gastaldi est couronné « bubble boy » (dernier joueur éliminé avant les places payées). Gastaldi engage ses derniers jetons preflop pour être suivi par Daniele Mazzia et Guillaume Bayt qui checkent jusqu'à la fin espérant faire éclater la bulle. Le tableau donne {7-Spades}{9-Spades}{4-Spades}{2-Clubs}{3-Spades}. Gastaldi montre une paire de huit. Bayt retourne {a-Spades}{j-Spades} pour une couleur max. Mazzia couche sa main. La couleur touchée par Bayt élimine Gastaldi du tournoi.

C'est la dernière élimination de la nuit. Le directeur du tournoi siffle la fin du jeu,il est près de 4h00 du matin, une journée de poker bien remplie.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?