Michael Binger - Joueur de poker pro

Michael Binger - Joueur de poker pro 0001

Joueurs de Poker

Pas besoin d'avoir fait HEC pour gagner six millions de dollars en deux ans, être physicien suffit. Deux mois avant sa troisième place au Main Event des World Series of Poker 2006, Michael Binger est devenu le Dr Binger, diplômé de Stanford. A cette date, le bon docteur n'était plus tout à fait un parfait inconnu dans les cercles de poker, gagnant même sa vie sur les tapis verts depuis un certain temps déjà. Et le moins qu'on puisse dire est qu'il a largement confirmé depuis, battant un record aux WSOP 2007 et atteignant un nombre de tables finales insensé en 2008.

Sur les traces du MIT Blackjack Team

Michael Binger est né il y a trente-deux ans presque jour pour jour, le 20 décembre 1976 à Delray Beach, en Floride. Doté d'une aptitude naturelle pour les maths et les sciences, il entre à l'Université de Caroline du Nord et étudie la physique. Dans le cadre d'un projet pour la fac, il écrit un programme qui se sert de techniques de comptage de cartes pour battre la banque au blackjack. Inspiré par ses propres écrits, il décide de tester sa théorie en vrai et se rend à Vegas en 1999, après sa remise de diplôme. Binger revient de son premier voyage gagnant de 5.000$ au blackjack et on le voit bientôt passer des week-ends entiers à Las Vegas ou à Reno.

Binger est reçu à Stanford et quitte la Caroline du Nord pour emménager à Atherton, une banlieue de San Francisco en Californie. Il continue à se faire des week-ends blackjack jusqu'au jour où la frustration d'une perte particulièrement salée le pousse à prendre trop de risques pour se refaire. Son petit manège est vite remarqué par les caméras de sécurité et il se retrouve expulsé de 6 casinos différents en une seule journée. Binger comprend alors qu'il lui sera pratiquement impossible de gagner sa vie au blackjack.

C'est à peu près à cette époque qu'il découvre le poker et qu'il commence à y jouer dans des clubs locaux de la baie de San francisco. Après s'être penché sur les mathématiques du jeu et avoir digéré quelques précis de stratégie, le voilà bientôt gagnant sur les tables de cash-game de moyenne limite. A mesure qu'il dégage des revenus intéressants du poker, Binger se détourne progressivement de ses études. Il ne les abandonne pas complètement mais se consacre néanmoins de plus en plus au poker, que ce soit en live ou online. Il commence aussi à jouer dans des tournois à faible buy-in et en remporte plusieurs à San Francisco.

Michael décroche plus de quatre millions de dollars au Main Event des WSOP 2006

Michael Binger tente les WSOP pour la première fois à l'été 2005. Il dispute quatre tournois, dont le Main Event, mais ne rentre pas une seule fois dans l'argent. Il retourne donc au cash-game et ronge son frein. A son retour au Rio en 2006, il atteint la table finale d'un tournoi de No-Limit Hold'em à 1.500$, terminant 6ème pour un peu plus de 100.000$. Puis réalise une performance énorme en décrochant la troisième place du Main Event, parmi 8.778 autres joueurs. Il touche 4.1 millions de dollars. L'encre de son doctorat à peine sèche, sa perf' au Main Event incite Binger à rester sur le circuit des tournois high-stakes plutôt que de retourner à son bureau du Stanford Linear Accelerator. L'année suivante, en 2007, il atteint deux fois les places payée sur le circuit WPT et encore 8 autres fois aux WSOP 2007 — le plus grand nombre de cashs réalisés par un seul joueur de poker cette année-là. Son meilleur résultat aux WSOP 2007 est une troisième place au tournoi de No-Limit Hold'em à $5,000, qui lui rapporte la bagatelle de 295.245$.

En 2008, Binger cumule 10 tables finales et 3 titres

Et 2008 sera une nouvelle année faste pour le pro de tournoi qu'il est devenu à temps plein. Dès le mois de janvier, Binger atteint deux tables finales en NLHE aux Aussie Millions. En février, il remporte un tournoi de NLHE à 1.500$ au L.A. Poker Classic, une victoire qui lui rapporte 125.000$. Et le reste de son année est à l'avenant, rentrant dans l'argent au Main Event du WPT Bay 101, faisant de même (2 fois) au World Poker Challenge de Reno, terminant 2ème d'un side-event du Foxwoods Poker Classic (plus de 60.000$ de gain) puis premier d'un tournoi de NLHE à 5.000$ au Five-Star World Poker Classic du Bellagio pour 317.000$ supplémentaires. Ajoutez à cela 4 "money finish" aux WSOP (dont une 7ème place dans un tournoi de No-Limit Hold'em à 1.000$ avec rebuys), une 10ème place au WPT Borgata, deux autres tables finales au Bellagio et une bague du circuit WSOP (pour une victoire au tournoi de NLHE à 5.000$ de Lake Tahoe) et le tableau est complet. En 2008, Binger est rentré 19 fois dans l'argent, a atteint 10 tables finales et remporté trois victoires pour un total de gains sur 12 mois de 1.1 million de dollars. Il est actuellement 5ème du classement de Bluff Magazine.

Michael Binger voyage en permanence sur le circuit pro. Et son prochain but dans la vie se rapproche plus d'un bracelet en or que d'un tableau noir rempli d'équations.

Si vous voulez retrouver la biographie de l'un de vos joueurs de poker préféré, n'hésitez pas à consulter notre rubrique Joueurs de Poker

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus