Poker High Stakes - 'durrrr Challenge' #21 : Antonius arrache 392K$ et divise ses pertes par deux

Poker High Stakes - 'durrrr Challenge' #21 : Antonius arrache 392K$ et divise ses pertes par deux 0001

Juste au moment où nous commencions à penser qu'ils avaient renoncé à terminer ce match, Tom "durrrr" Dwan et Patrik Antonius se sont retrouvés hier, mardi 25 août 2009, autour des tables du "durrrr Challenge" sur Full Tilt Poker et y ont disputé leur première session depuis plus de deux mois. Les deux rivaux ont bataillé durant deux heures et demi, comptabilisant 795 mains sur quatre tables simultanées de Pot-Limit Omaha à 200$/400$, ainsi que le commandent les règles du Challenge.

Nous en sommes actuellement à 21.442 mains disputées depuis le début de ce duel, soit environ 43% des 50.000 mains prévues au total. Si Dwan l'emporte au bout du compte, son adversaire lui devra 500.000$ supplémentaires. Si c'est au contraire Antonius qui arrive en tête à l'issue du match, Dwan s'est engagé à lui verser une prime de 1,5M$.

Comme vous vous en rappelez peut-être, la dernière fois que ces deux-là ont participé au 'durrr Chalenge', le 19 juin dernier, Dwan avait mis une grosse pression à Antonius, remportant plus de 764.000$ en un peu plus de 15h de jeu. Au final, il était en tête du duel à hauteur de 726.000$. Mais hier Antonius a apporté la réponse du berger à la bergère, arrachant 392.000$ à son adversaire et réduisant la marge bénéficiaire de Dwan dans ce Challenge à tout juste 334.000$.

Les première escarmouches d'une partie assagie

"martonas" ayant décidé de faire un break aux tables 'high-stakes', Antonius en a profité pour demander à Dwan s'il se sentait d'attaque pour une petite session. Alors que leur dernière rencontre a été marquée par des profondeurs de tapis de 1.000 BB, des pots de 400.000$ et une variance tutoyant le million de dollars, cette session s'est révélée nettement plus précautionneuse et mesurée.

Jouant un poker brillant et concentré, Antonius a dominé la partie de bout en bout, s'adjugeant trois des cinq plus gros pots et une bonne partie des plus petits. Dès les dix premières minutes de jeu, deux pots à six chiffres se sont développés. Dans le premier, Dwan fait tapis dès le turn avec un full contre le tirage couleur hauteur Roi d'Antonius et remporte un pot à 120.000$. Quelques minutes plus tard, il reperd tout et même un peu plus en faisant 'all in' au flop avec un tirage quinte flush contre la top paire d'Antonius qui se transformera en brelan max à la rivière. Un move qui coûte 160.000$ au jeune américain.

La lente descente aux enfers de Tom Dwan

A partir de là, Antonius va devenir intenable. Au bout de trente minutes de jeu, il touche {a-Spades}{a-Hearts}{6-Spades}{5-Diamonds} et relance à 1.200$ au bouton avant de se faire sur-relancer à 3.600$ par Dwan. Antonius ne se fait pas prier pour envoyer un '4-bet' à 10.800$ mais Dwan décide de faire encore monter les enchères, à 32.400$, soit plus de la moitié de son stack au milieu, pré-flop. Antonius le pousse à tapis, Dwan paie et révèle {a-Clubs}{k-Clubs}{10-Hearts}{9-Clubs}. Mais les As d'Antonius tiennent sur un tableau {10-Diamonds}{6-Hearts}{2-Diamonds}{8-Spades}{j-Clubs} et il remporte donc 125.593$ supplémentaires.

Et les choses vont aller de mal en pis pour Dwan. Et ça commence quelques minutes plus tard par un problème de kicker. Dans un pot qu'il vient de sur-relancer pré-flop, Dwan continue son agression par un chek-raise à 18.000$ en réponse aux 3.600$ misés par Antonius sur un flop {k-Hearts}{4-Clubs}{3-Clubs}. Mais le finlandais contre-attaque à 61.200$. Dwan décide d'envoyer le reste de son stack au milieu, Antonius suit et révèle {a-Clubs}{k-Diamonds}{7-Clubs}{6-Diamonds} pour une paire de Rois kicker As et un tirage couleur max. La paire de Rois kicker Dame et le second tirage couleur max de Dwan sont en fâcheuse posture. Le turn et la rivière affichent respectivement un {10-Diamonds} puis un {9-Diamonds} et Antonius remporte logiquement ce pot à 150.792$, ne laissant d'autre choix à Dwan que de recaver à nouveau.

Antonius et ses lectures de l'espace

A la fin de la première heure de jeu, l'avance d'Antonius se monte déjà à 200.000$. Un trésor de guerre qu'il va encore arrondir grâce à quelques lectures impressionnantes. A l'une des tables où il possède pratiquement 214.000$ et où Dwan ne peut lui en opposer que 86.000, Antonius effectue une relance d'ouverture classique à 1.200$ et Dwan répond par un 'three-bet' tout aussi standard à 3.600$. Antonius calle et les deux joueurs voient un flop {4-Clubs}{2-Clubs}{2-Hearts}. Dwan mise 4.800$ et Antonius paie. Le turn est un {9-Hearts} et Dwan envoie un second missile à 11.200$. Antonius s'aligne de nouveau et une {q-Diamonds} s'abat à la rivière. Dwan dégaine alors une dernière fois, à hauteur de 32.600$ et, après avoir réfléchi jusqu'à l'ultime seconde, Antonius décide de caller in-extremis. Et quel call ! Antonius retourne {q-Clubs}{j-Clubs}{j-Diamonds}{4-Spades} pour une paire de Dames, suffisante pour écraser le bluff de Dwan qui ne peut montrer que {a-Diamonds}{6-Hearts}{4-Hearts}{3-Diamonds}. Sur ce coup, le finlandais engrange 104.399$ de plus.

Le plus gros pot va à Dwan

Même si c'est Antonius qui, au final, sort largement vainqueur de cette session, c'est tout de même Dwan qui va s'octroyer le plus gros pot de la partie. Après une bataille de relances pré-flop qui aboutissent à un pot de 36.000$ avant même l'apparition de {8-Diamonds}{7-Clubs}{4-Spades} au flop, Dwan envoie une mise calibrée à hauteur du pot, Antonius fait tapis et Dwan suit. Antonius dévoile {a-Clubs}{10-Hearts}{9-Spades}{8-Clubs} (top paire, tirage quinte et tirage couleur max backdoor) et Dwan {j-Spades}{10-Spades}{9-Diamonds}{5-Diamonds} (tirage quinte, tirage couleur backdoor). Le turn est un {2-Spades}, la rivière un {7-Spades} et Dwan touche donc sa couleur runner-runner qui lui permet de réduire l'écart de 223.591$.

Antonius et Dwan n'ont pas encore réapparu aux tables Full Tilt aujourd'hui et "martonas" se contente en ce moment de gérer trois tables de No-Limit Hold'em et de PLO à 25$/50$ en parallèle. Sa disparition momentanée des tables les plus chères pourrait-elle inciter nos deux compères à reprendre leur partie là où ils l'ont laissée hier ? Wait and see...

Le point sur le 'durrr Challenge'

Mains jouées: 21.442 sur 50.000

Total misé: 174.501.617$

Nbre de sessions: 31

Temps joué: 72 heures et 9 minutes

Tom Dwan:

Gains/pertes totaux: 334.242$

Nombre de mains gagnées: 10.952

Gain moyen par pot: 2.526,77$

Patrik Antonius:

Gains/pertes totaux: -333.852$

Nombre de mains gagnées: 10.490

Gain moyen par pot: 2.934,61$

Si les articles réguliers de Nicole Gordon sur le "durrrr Challenge" vous donnent envie d'assister par vous-même au 'combat des Dieux', ouvrez un compte sur Full Tilt Poker. PokerNews vous propose un bonus de premier dépôt de 100% jusqu'à 600$.

> Plus de tournois de poker gratuit

> Plus de Satellites tournois live

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus