Tournois Live 2

Opinion : le GPI ne devrait pas "suspendre" Pasqualini et Rossi

Opinion : le GPI ne devrait pas

Les opinions présentées ici sont celles de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de PokerNews.Rych Ryan est un chroniqueur chez Pokernews.com ainsi qu'un joueur de poker. L'auteur livre son opinion typiquement américaine sur un sujet sensible qui secoue le poker français

Rych Ryan est un chroniqueur chez Pokernews.com ainsi qu'un joueur de poker américain. Les chiffres ne mentent pas. Il est possible de biaiser une formule ou d'ajuster certaine variables pour manipuler les chiffres mais, en eux-même et à condition que le calcul ne souffre d'aucune erreur, les chiffres ne mentent pas. Si la roue d'une roulette tombe cinquante fois de suite sur rouge, ça ne veut pas dire pour autant que le noir va automatiquement tomber à la prochaine. Si vous jouez au poker et qu'un {6-Clubs} tombe trois fois de suite au flop, ça ne veut pas dire que les “six sont chauds”. Les chiffres sont fiables.

Pasqualini et Rossi effacés du Global Poker Index

Jeudi 14 février, Alexandre Dreyfus, le PDG du Global Poker Index, a annoncé que le GPI suspendait Jean-Paul Pasqualini et Cedric Rossi, deux joueurs Français soupçonnés de fraude lors du Partouche Poker Tour 2009. Ils ont donc été retirés du classement et la mention “Suspendu" dûment inscrite au travers de leur page de profil.

Le message principal qu'a tenu à véhiculer Dreyfus lors de cette annonce fut que “le GPI (était) un organe chargé de classer les joueurs de poker, pas un comité d'éthique. Tout ce qui se passe en dehors de la table et n'affecte pas le jeu ne doit pas être pris en compte par le GPI”.

Armstrong : l'exemple à ne pas suivre

J'adore l'attitude de Dreyfus et son ambition. J'adore aussi son idée de développer un “Indice de Confiance des Joueurs”, que se partageraient les casinos afin d'améliorer la protection des joueurs et la régularité des parties. Mais, comme les chiffres ne mentent pas, je m'élève solennellement contre cette décision de barrer Pasqualini et Rossi du classement GPI. Vous pouvez placer un joueur en quarantaine en avertissant les casinos de ses sombres agissements mais vous ne pouvez pas faire disparaitre purement et simplement ses statistiques.

Regardez Lance Armstrong. Ce cycliste, impliqué dans un des plus gros scandales de dopage de l'ère moderne, a vu ses sept victoires au Tour de France purement et simplement annulées par des décisions de l'Agence Américaine Anti-Dopage et de l'Union Cycliste Internationale. C'est toute la carrière d'Armstrong, longue de 14 ans, qui a été d'un coup rayée des tablettes. Si vous vous rendez sur LeTour.com, vous verrez que la liste des vainqueurs commence maintenant en 2010 ! Le seul choix possible est d'appuyer sur le bouton “Les Vainqueurs depuis 2010”.

Tout le site Web a été dé-Armstrong-isé, en somme.

Comment justifier un truc pareil ? Si vous me suivez sur Twitter, vous savez bien que je suis complètement anti-Armstrong. C'est un type arrogant, qui n'a pas montré une once de sincérité lors de sa pseudo-confession chez Oprah Winfrey et puis il faut quand même être un sacré salaud pour réussir à berner son monde avec autant d'aplomb durant dix ans. Ceci étant dit, lorsque les passionnés de cyclisme discutent de leur sport préféré, croyez-vous vraiment qu'ils acceptent sagement de respecter l'omerta sur une décennie entière ? Allons donc.

Pas touche aux stats !

Armstrong ne roulera plus jamais – c'est entendu. Mais ses sept victoires, dont beaucoup ont été décrochées contre d'autres cyclises tout aussi dopés que lui, ne sombreront jamais complètement dans l'oubli.

Dreyfus fait de bonnes choses pour le poker. Le GPI a révolutionné les classements de poker et le "GPI Player of the Year" deviendra bientôt - s'il ne l'est pas déjà – le trophée le plus important de notre industrie. Fantasy Poker Manager est intelligemment conçu et a su séduire pas mal de fans sur Facebook. Mais je pense qu'il a eu tort d'enlever Pasqualini et Rossi des classements. Les classements sont les classements. Si les joueurs convaincus de triche sont interdits de tournoi, ils finiront bien de toutes manières par s'évaporer dans les profondeurs des tableaux Excel.

Télécharger BarrierePoker.fr :Packages Main Event WSOP APAC

Opinion : le GPI ne devrait pas "suspendre" Pasqualini et Rossi 101

Téléchargez BarrierePoker.fr sur Pokernews pour tenter de décrocher l'un des packages de 14.000€, permettant de disputer le Main Event de la première édition des WSOP Asia Pacific, via des satellites disponibles à partir d'1€.

Name Surname
Rich Ryan

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus