Argent, WSOP, Vegas, Deauville, Nosebleed, ElkY, Bruel... l'interview vérité de Sylvain Loosli

Argent, WSOP, Vegas, Deauville, Nosebleed, ElkY, Bruel... l'interview vérité de Sylvain Loosli 0001

Sylvain Loosli est l’un des rares joueurs français à avoir atteint la table finale du Main Event des WSOP. Le joueur pro, qui évolue sous les couleurs de Winamax, va bientôt disputer les Global Poker Masters en mars prochain à Malte. Rencontre.

Que ressens-tu à l'idée de disputer les Global Poker Masters avec l'équipe de France?

C'est un beau projet. Le sujet a fait beaucoup parler sur les forums, notamment sur Club Poker et sur les réseaux sociaux. Certains ont pu critiquer l’évènement. Mais, je pense que c’est une bonne idée. Alexandre Dreyfus (l’organisateur) est un Businessman qui voit aussi un intérêt financier dans cette opération. Je pense que c’est une bonne chose pour le poker. Je suis très excité à l’idée de jouer ce tournoi là. Il y aura le gratin du poker mondial. Il va y avoir une grosse couverture médiatique de l’évènement. Je suis fier de porter les couleurs de la France.

Peux-tu me dire quelques mots sur les joueurs qui vont composer la Team France pendant les Global Poker Masters ?

Erwann Pécheux et Paul-François Tedeschi sont deux joueurs très brillants, issus du Online. Ils ont engrangé beaucoup d’expérience. Ils joueront à fond. Il n’y a pas de pression financière.
ElkY, je le connais bien. Il fut mon colocataire à Londres à une époque, c’est une légende du poker. Même si certains se posent des questions sur son niveau de jeu, c’est toujours un très bon joueur. De plus, c’est un mec humble. Enfin, Patrick Bruel, c’est la surprise. Je pense qu’il sera très motivé pour jouer le tournoi. C’est un excellent porte-drapeau pour promouvoir l’évènement.

Est-ce que le classement GPI est important pour toi ? As-tu un objectif pour 2015?

Cela fait 1 an que je m’intéresse vraiment à ce classement. Je veux figurer dans le top 100 mondial et devenir numéro 1 français. Benjamin Pollak est en pleine forme en ce moment, ça va être dur d’aller le chercher. Ce classement est bien conçu, c’est une référence. C’est une motivation supplémentaire lorsque l’on joue !

Quel bilan fais-tu de ton EPT Deauville ? Que penses-tu de la décision de PokerStars de mettre fin à l’évènement en France ?

Au niveau personnel, j’ai manqué de réussite. J’ai sauté à la fin du Day 1 sur le Main Event. C’est un très beau tournoi. J’aurai bien aimé faire une perf’ sur ce dernier EPT. Il y avait une baisse de la fréquentation sur le Main mais l’affluence fut plutôt bonne sur les tournois annexes. C’est un bon signe pour le poker français.
J’ai fait 2eme du 1 000 PLO Turbo. J’ai joué beaucoup de tournois. Je suis triste que le rendez-vous annuel français s’arrête. Plus d’EPT en France, c’est dommage. En même temps, Deauville en hiver est assez triste.

Argent, WSOP, Vegas, Deauville, Nosebleed, ElkY, Bruel... l'interview vérité de Sylvain... 101
Sylvain Loosli lors de l'EPT Deauville en 2015 / Copyright Julien Tissot

Existe-t-il un statut de November Nine ? Les joueurs te parlent-ils souvent de cette performance ?

C’est quelque chose qui reste. C’est assez énorme de figurer sur une TF du Main Event des WSOP. Sur le circuit, beaucoup de gens me connaissent. On m’en parle assez souvent. Ca colle à la peau !

Après ta perf’ en 2013 aux WSOP (4eme du Main Event), tu as gagné 2,7 millions de $. As-tu fais des folies particulières ?

Je suis resté raisonnable. J’ai les pieds sur terre. Je me suis offert une belle montre. J’ai fait des investissements et puis je joue des High Rollers. Ces tournois sont assez excitants. Je suis un compétiteur né. On affronte les meilleurs joueurs du monde. Il y a aussi de l’argent à gagner avec des Businessmen qui disputent ces tournois. Les tournois à 10 000 à 25 000 $ sont dans ma Bankroll. Au-delà, je ne suis pas encore prêt à jouer des Super High Rollers à 50 000 ou 100 000 $.

Argent, WSOP, Vegas, Deauville, Nosebleed, ElkY, Bruel... l'interview vérité de Sylvain... 102

Quels sont les joueurs pour lesquels tu éprouves du respect ?

Ole Schemion. C’est un excellent joueur. Nous nous sommes souvent joués en 2014. C’est un joueur agressif au jeu atypique. C’est intéressant d’analyser sa stratégie, cela m’a permis de progresser.

Quel bilan fais-tu de la médiatisation qui a entouré ta performance lors de ta table finale des WSOP ? As-tu connu une période de Blues après ?

Ce fut une belle expérience. J’ai été assez content de vivre cela. Je n’ai pas vraiment ressenti de Blues après. La seule déception, c’est d’être passé proche du titre. Ca aurait été le meilleur accomplissement possible. J’ai un peu joué avec un frein, même si j’étais vraiment bien préparé. Tous les joueurs avaient la pression. Tout le monde était stressé à table.

Qu’as-tu pensé de Nosebleed, le film de Tapis Volant ?

Alexandre Luneau et Sebastien Sabic sont de bons potes à moi. Je les ai rencontrés en Thaïlande en 2011. On avait des amis en commun. On fait souvent des bouffes ensemble à Londres.
Le documentaire était sympa, peut-être trop axé sur les WSOP. C’est une bonne idée de montrer des joueurs de Cash Game online, qui sont moins médiatisés et de les mettre en valeur. Ils font partie du gratin, c’est une belle reconnaissance.

Quelles sont tes habitudes Online ?

Je joue surtout le dimanche sur Winamax et un peu sur le .com. Il y a peu de Buy-in élevés sur les sites français. J’aime jouer en Cash Game surtout en Omaha. Mais le live me passionne plus.

Quel est ton agenda à venir ?

Je suis heureux d'avoir joué le Wipt (il a bust lors du Day 1), c’est un beau tournoi. Ensuite, je vais aller à Malte pour les Global Poker Masters, j’enchaîne sur l’EPT. Puis, Monaco, le Sismix à Marrakech (début juin) et les WSOP. J’attends Las Vegas avec impatience.

Name Surname
Julien Tissot

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus