France Poker Series & PokerStars Live : Entretien vérité avec BenDo & Cédric Billot

Cédric Billot par HoldemPix

L'annonce du calendrier final de la cinquième saison des France Poker Series a beaucoup fait réagir la communauté poker hexagonale sur les réseaux sociaux. Cédric Billot, président des FPS, ne laisse de côté aucun sujet ou presque.

Le directeur des évènements pour PokerStars en Europe fait le bilan des FPS depuis 2010 et laisse aussi la parole à Benjamin Domenget qui nous dévoile lui les coulisses de PokerStars Live. Entretien.

PokerNews France : Du départ extrêmement difficile du tour avec l'étape de Beaulieu en 2010 au carton record du FPS Deauville fin 2014, quel bilan fais-tu des France Poker Series depuis le coup d'envoi en 2010 ?
Cédric Billot : Les FPS vont entrer dans leur 5e saison à Monaco, et beaucoup de chemin a été parcouru depuis Beaulieu en effet, dans tous les sens du terme. Il y avait 149 joueurs (victoire de José «Nacho» Barbero), et nous avons eu quasiment 10 fois plus de joueurs lors du Main Event en janvier dernier avec 1355 joueurs!

Toutes les régions de France ont été visitées, en passant par Saint-Amand, Amnéville, Deauville, Evian, Gujan-Mestras, Paris ou encore Cannes… Faire jouer tous les joueurs de France avec une expérience que nous voulons similaire aux EPT a toujours été une priorité, et les joueurs nous ont suivi de plus en plus nombreux depuis la première saison! Il y a un groupe de joueurs que l’on croise sur tous les FPS, et cela créé des belles histoires, sur les Main ou Side events, ou lors des soirées… Nous prenons toujours à cœur d’avoir une bonne ambiance, et une organisation professionnelle digne des meilleurs tournois mondiaux grâce à nos formidables équipes.

La priorité est de faire vivre à tous les joueurs de France une expérience similaire aux EPT

Les FPS se sont installés dans le paysage du poker tricolore et, pour de nombreux joueurs, gagner le Pique Rouge offert en tant que trophée est un but de carrière poker, un rêve et un accomplissement. Cela vous motive à offrir une prestation toujours meilleure aux participants ?
Cédric Billot : Nous ressentons cet attachement au « pique rouge » comme trophée, et force est de constater que les joueurs se battent nombreux pour en avoir un (ou plusieurs) ! Cela nous flatte. C'est forcément un facteur de motivation pour proposer la meilleure expérience possible sur les FPS.

Encore une fois, cette expérience nous l'avons acquise grâce aux EPT principalement et nous la mettons à disposition des joueurs avec un effort partagé de toute l’équipe mondiale Live Events, et de toute l’équipe de PokerStars.fr!

Le dispositif PokerStars Live, précurseur et repris sur les EPT, va-t-il être maintenu ?
Benjamin "BenDo" Domenget, responsable de PSLive : Ce dispositif si particulier avec notamment une caméra ambulante et un animateur pour faire vivre les coups en dehors de la table télévisée est un superbe outils de promotion du poker moderne. Il sera maintenu pour toutes les étapes de cette Saison 5.

Nous sommes touchés des très nombreux retours des joueurs qui sont heureux de pouvoir donner le lien vers le Live à leur famille, amis ou proches avec autant l’idée de peut-être « passer à la télé » que l’idée de montrer que le poker qui les passionne est très loin des clichés encore pesants

Des innovations sont elles prévues pour la nouvelle saison ?
Benjamin "BenDo" Domenget : L’innovation principale se fera au niveau éditorial, avec un accent fort mis sur l’harmonisation des breaks, mixant contenu pédagogique et souvenirs forts issus des retransmissions précédentes. Avec en moyenne 50 heures de diffusions par étape des France Poker Series et 70 heures par Main Event EPT depuis 2012, la bibliothèque est bien remplie !

Yu et Benny, Tarym, Tapis_Volant seront-ils toujours présents. Des changements auront-ils lieu dans les équipes ?
Benjamin "BenDo" Domenget : Si Tarym a pris un peu de recul ces derniers mois pour se consacrer à sa carrière de joueur, la colonne vertébrale de l’équipe reste la même avec une implication de plus en plus importante de l’incontournable Steven ‘Gloub’ Moreau et une part plus importante donnée aux invités ponctuels. Rendez-vous donc à 14h30 le 29 avril pour le Day 1A du FPS Monaco en direct de la Salle des Etoiles!

Rendez-vous sur PSLive à 14h30 le 29 avril pour le Day 1A du FPS Monaco en direct de la Salle des Etoiles

Vous êtes une petite famille sur ce tour FPS, c'est la continuité de l'esprit France Poker Tour ?
Cédric Billot : Je dirais plus que nous sommes une grande famille ! En effet, si l’on compte le staff live events PS, PS.fr, PSLive, les croupiers et floors, l'équipe TV, la logistique, cela fait du monde! Et plus encore, les médias, les casinos partenaires, et les groupes de joueurs fidèles,… il y a comme un esprit de famille en effet, que nous apprécions et entretenons sur chaque étape.

Est-ce la continuité de quelque chose ? Je ne sais pas, mais mon agréable expérience sur le France Poker Tour me pousse à rechercher cette ambiance, à la fois conviviale, mais sérieuse et professionnelle. Parfois, j’apprécie plus humainement les FPS que les EPT, pour la proximité avec les joueurs et l’équipe, plus aisée que pendant les énormes fields et organisation que sont l’EPT… J’ai en plus la chance de travailler avec des personnes qui sont aussi des amis, alors forcément on prend du bon temps ensemble et on essaie d’en procurer aux joueurs!

Quel est ton meilleur souvenir de ces 5 dernières années sur ces événements ?
Cédric Billot : C’est difficile de penser à quelque chose en particulier, mais, si je dois mentionner un souvenir, je pense que la finale de la saison 1, à Paris au Cercle Haussmann, au buy-in de 2,200€ à l’époque, était assez exceptionnelle! Le cadre était magnifique, le field incroyable, et Marvin Rettenmaier alors inconnu, avait signé une de ses premières belles victoires, qu’il avait célébré au champagne en nous jouant un peu de piano au Cercle… un très beau moment!

Je penserais aussi à la première édition à Mazagan, son hôtel et ses conditions d’accueil incroyables, un endroit et une ambiance conviviale vraiment géniale pour nous et pour les joueurs!

L'annulation in extremis de l'étape parisienne de Cadet est-il le pire ?
Cédric Billot : Je n’ai pas de pire souvenir, mais c’est vrai que les fermetures des Cercles avec qui nous étions partenaires font partie des moments les moins agréables…

Le nombre d'étapes est toujours en diminution d'année en année. Quelle est la raison de ce changement de positionnement ?
Cédric Billot : Nous aurons en tout autre events live sur l’année 2015, plus une étape online. C’est vrai que depuis plusieurs saisons nous avons réduit le nombre d’étapes, afin de laisser plus de temps pour organiser les qualifications online, la communication, et faire des FPS de vrais festivals à ne pas manquer pour tous les joueurs de poker français. Donc oui il y a moins d’étapes, nous atteignons l’équilibre je pense avec 4 par an, suivant la logique PokerStars en Europe.

Les EPT suivent le même raisonnement, et les chiffres montrent que les joueurs sont de plus en plus au rendez-vous ! Un autre élément de la stratégie a été d’inclure une étape FPS pendant les EPT de Deauville et Monaco, ce qui a très bien fonctionné ! Nous essayons aussi de garder une logique géographique, avec le Nord, Paris et le Sud…

Est-il possible d'envisager la fin du circuit France Poker Series ?
Cédric Billot : Non.

Quelle est ta vision de ce circuit à moyen terme ? Le circuit France Poker Series est-il toujours une priorité pour le développement de PokerStars.fr ?
Cédric Billot : Les France Poker Series sont une vitrine live pour PokerStars avant tout. De la même façon que l’EPT l’est à une échelle plus globale. La proximité avec les joueurs, le fait que les joueurs « voient » la marque, le contenu généré (vidéo, coverages),… Les Live Events sont un élément important de la stratégie PokerStars.

Après, il convient de réaliser que le marché évolue, en ligne comme en live. Et donc, les FPS devront s’adapter au niveau des buy-ins, des formats et du nombre d’étapes… afin de rester incontournables en France. Nous devrons toujours être irréprochables sur l’organisation, à la pointe de la technologie, en optimisant le lien avec le online. Nous avons plusieurs projets en interne sur ce que pourront être les tournois live « du futur », plus ou moins réalisables, aujourd’hui, et je vous assure que PokerStars sera toujours leader de l'innovation sur le marché des tournois Live!

Travaillez-vous sur une saison VI comportant plus de trois étapes ?
Cédric Billot : Cela n’est pas impossible. Rien n’est signé donc je ne peux pas divulguer d’informations. Il y aura 3 ou 4 étapes Live normalement en 2016.

Le calendrier annoncé ne compte plus que deux étapes, toutes chez Barrière. L'arrêt du FPS Deauville consécutif à la fin de l'EPT en Normandie n'a pas pesé dans les négociations avec cet opérateur terrestre ?
Cédric Billot : Nous nous sommes toujours bien entendu avec le groupe Barrière, et nous travaillons ensemble depuis 10 ans. Leur position de leader Live en France a rendu naturel notre accord pour organiser les étapes de Lille et Enghien.

Barrière devient de fait votre partenaire exclusif en live, le FPS a-t-il envisagé des étapes dans des casinos Partouche (Saint Amand - La Grande Motte - Aix...), Joa (Antibes) ou d'autres indépendants pour cette cinquième saison ?
Cédric Billot : Les FPS seront en effet avec Barrière en France, et avec la SBM à Monaco. Ce sont des partenaires de confiance et de renommée internationale, avec leur gage de qualité, et leur expérience prouvée dans le poker. Egalement, avec le souhait de concentrer le nombre d’étapes, avec un découpage sur le territoire cohérent, la qualité de leurs établissements, notre collaboration avec Barrière était logique. Lille est une formidable ville, le Casino et l’hôtel situé à 2 minutes de la gare, à seulement une heure de train de Paris, Londres ou Bruxelles ! Enghien est le casino le plus proche de Paris…

Qu'apporte l'étape online et pourquoi l'insérer dans la publication d'un circuit Live ? En quoi ce festival trouve sa place dans les France Poker Series ?
Cédric Billot : Cette étape online est l’occasion de rappeler que notre cœur de métier est le poker en ligne. C’est l’occasion de mettre en place une belle série de tournois bénéficiant de toutes les particularités habituelles des FPS dont les magnifiques structures et les énormes prizepool.

Un triple leaderboard

Un leaderboard sera-t-il mis en place sur cette saison V ? Quelles récompenses y aura-t-il ?
Au cours de cette saison, les FPS, en partenariat avec GPI, offriront 3 trophées de Joueur de l'Année. Le trophée Or comptera tous les autres événements répartis sur les Festivals FPS, quel que soit le buy-in. Le trophée Argent attribuera des points pour tous les événements avec un buy-in de 600 $ et moins et le trophée Online départagera les performances des qualifiés PokerStars lors des Main Events du FPS

Pourquoi enlever des destinations ? Il n’y a plus d’étapes dans le Sud accessible pour les petits budgets si l’on prend en cause les frais engendrés par un déplacement à Monaco. Malgré des problèmes de navette et de logistique, l’étape de Mandelieu était plutôt aimée des joueurs…
Cédric Billot : Avec le raisonnement de concentrer les étapes, il nous est apparu logique de ne garder qu’une seule étape sur la côte d’Azur, et le choix de Monaco est incontournable. En effet c’est la seule chance pour les joueurs FPS de côtoyer les plus grandes stars du poker mondial, toutes présentes pour l’EPT, et faire de cette expérience un rêve pour tout passionné de poker dans cet endroit magique.

Les dates d'Enghien ne plaisent pas à certains joueurs, notamment avec la proximité de Noël et les fortes perturbations qui y sont liées en région parisienne. Quelle est l'explication du choix de cette date ? Le festival de Prague ne va-t-il pas vous faire perdre quelques regs supplémentaires ?
Cédric Billot : Il n’y a pas de conflit de dates avec Prague. Il est possible de gagner l’EPT Prague et de venir jouer à Enghien les FPS. Il n’y a pas non plus de conflit avec les fêtes de Noël, puisque nous finissons le 20. Et vu le prizepool, je pense que ce sera l’occasion de s’offrir de beaux cadeaux !

Nous souhaitions également réaligner la saison des FPS sur une année calendaire, le calendrier poker étant chargé, les disponibilités des lieux à Enghien rares, il y avait peu de choix pour se maintenir en 2015.

Le FPS n'aurait-il pas gagné à s'associer avec Apo Chantzis, très implanté dans cette région, pour maintenir une étape à Cannes, Nice ou Aix où le réservoir de joueurs est important ?
On discute souvent avec Apo, mais c’est difficile de s’associer avec quelqu’un qui organise les tournois de concurrents…

Le grand ouest n'est toujours pas dans le coup. Une étape à Gruissan, Bordeaux voir Barcelone peut-elle être envisagée ?
Cédric Billot : Barcelone a déjà le PokerStars Estrellas Poker Tour, circuit de tous les records européens ! Les FPS sont une série, et nous aimons bien changer, donc pourquoi pas, l'avenir le dira…

Merci Cédric pour toutes ces réponses sans langue de bois et merci de l'écoute dont toi et ton équipe faites preuve auprès des joueurs et de la communauté poker Fr
Cédric Billot : Merci à vous, see you in Monaco!

Name Surname
Matthieu Sustrac avec Julien Tissot

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus