Tournois Live 1

Manuel Bevand : "Rester dans le milieu du jeu"

Manuel Bevand :

Ancien joueur sponsorisé, Manuel Bevand est aujourd'hui un retraité du poker live. Son récent départ du Team Pro Winamax ne l'empêche en rien de continuer à pratiquer le poker online, où il stream régulièrement ses parties. Retour sur sa vie d'aujourd'hui et sa carrière de joueur professionnel. Entretien.

Quel premier bilan tires-tu des Winamax Series ?
Il est encore trop tôt pour tirer un bilan précis. Nous sommes environ à la moitié des tournois et j'ai pour l'instant une poignée d'ITMs dont une 10e place, avec heureusement en plus une seconde place dans un Highroller régulier. Ce qui m'assure pour l'instant de faire une opération financièrement profitable, même si ce n'est pas encore Byzance !

On te voit régulièrement streamer des tournois online, un phénomène nouveau qui prend de l'ampleur dans le poker. Que penses-tu de ce concept de filmer ses tables de poker ? Pour toi, est-ce un autre moyen d'avoir un lien avec la communauté ? Quelles sont les circonstances qui t'ont poussé à streamer tes parties ?
J'ai observé de très près l'explosion du streaming de jeux vidéos. Je suis fasciné par le phénomène car je ne l'avais pas du tout anticipé, comme une grande partie des gens du milieu. On en discutait depuis un moment avec Winamax et j'avais envie de tenter l'expérience. Je pense que c'est un développement qui peut être vraiment bénéfique pour le poker : cela permet de rapprocher les joueurs, de créer des rendez-vous réguliers ou ponctuels pendant lesquels les joueurs apprennent et partagent les émotions de celui qui stream. Un tournoi de poker, même en ligne, peut être vécu très intensément par un spectateur si ce dernier a accès aux pensées de celui qui joue, comme l'a démontré le succès de "Dans La Tête d'Un Pro".

A mi-chemin, malgré quelques problèmes techniques, je me rends compte à quel point cela peut être addictif d'avoir une audience et de tenter de lui faire passer un bon moment, drôle, didactique et parfois intense et plein de suspense en cas de deep run. Les premiers retours sont très positifs et le stream a trouvé son public : plusieurs centaines de personnes me suivent chaque soir, nous sommes même montés jusqu'à 1200 mercredi (8 avril, ndlr) !

Tu as quitté la Team Winamax fin 2014. Aujourd'hui, quels liens entretiens-tu avec les joueurs de l'équipe, le staff, les employés de l'opérateur ?
Je suis resté très pote avec la Team pro. Je les croise régulièrement dans un cadre amical. Avec Winamax, je travaille comme consultant depuis quelques années déjà quand ils ont besoin de moi, particulièrement sur les problématiques inspirées par l'innovation dans le milieu du jeu vidéo.

Six années passées au sein du Team, ça en fait des souvenirs. Qu'est-ce qui te manque le plus ?
Le plaisir de tous se retrouver sur un lieu de tournoi avant le début des hostilités, le resto de la veille du Jour 1, ces moments de solidarité et de rigolade mais dans un cadre de compétition. C'était un peu comme une seconde famille.

Quel rôle a eu Stéphane Matheu dans ta carrière de joueur professionnel ?
Un rôle très important. Steph m'a appris à réfléchir comme compétiteur. De plus, nous avons beaucoup de points communs avec Stéphane. Nous sommes perfectionnistes tous les deux et j'aime à penser que nous partageons également le même sens de l'intégrité et de la responsabilité. Nous avons beaucoup collaboré pendant ces années pour l'élaboration de méthodes de travail et de progression pour en faire profiter toute l'équipe.

Depuis ton départ, ta vie de joueur a probablement dû changer. Continues-tu de jouer un gros volume ? As-tu toujours envie de progresser ?
J'ai pris un long break du poker live et online depuis décembre. Je n'avais pas touché une carte avant mon retour pour ces Winamax Series.

Ta première conférence TED (Technology, Entertainment, Design) aura lieu dans deux semaines. Rappelle-nous en quoi consiste ce nouveau projet ?
J'ai été invité à parler devant les étudiants de polytechnique dans le cadre de la conférence TEDx qu'ils organisent fin avril. Cela consiste en un speech de 15 minutes environ sur un sujet lié au thème de l'anticipation. Je vais parler du rapport entre l'homme, le jeu et la machine. Je ne peux pas en dire plus pour l'instant, mais une vidéo sera disponible après le talk.

Quelles sont tes ambitions pour les mois, les années à venir ?
Je vais probablement rester dans le milieu du jeu mais je ne sais pas encore à quel titre. Il se passe tellement de choses passionnantes ! De la réalité virtuelle au streaming, de l'e-sport au retour du jeu vidéo indépendant... Pour l'instant je suis consultant sur divers projets, je fais quelques interventions publiques, je reste actif dans le milieu du poker sans pour autant que toute ma vie tourne autour de ça.

L'EPT Prague ne serait pas l'EPT Prague sans les deeprun de "ManuB" ! Comptes-tu y retourner lors de la prochaine édition ?
J'ai pris ma retraite du poker live mais il est possible que je me laisse tenter par un ou deux tournois par an. A priori, il faudra choisir entre le Main Event WSOP, l'EPT Londres et ma Prague adorée !

Name Surname
Gregoire Huvelin

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus