Offre de 1,5 milliard de dollars pour bwin.party

Amaya Gaming

Amaya Gaming, la maison mère de PokerStars et FullTilt Poker, et la société GVC Holdings auraient uni leurs forces pour tenter de prendre le contrôle de bwin.party, la compagnie propriétaire de partypoker et du World Poker Tour (WPT).

Selon The Telegraph, Amaya et GVC ont fait une offre de 1,5 milliard de dollars pour la plateforme numérique de divertissement bwin.party.

Amaya Gaming a ouvert des négociations avec bwin.party en fin d'année 2014. La société qui détient PokerStars s'est alliée avec GVC Holdings pour mieux concurrencer une offre formulée par le géant 888 Holding Public Limited visant à acquérir bwin.party. 888HPP a en effet confirmé sa proposition.

''Le conseil de 888 a pris note des récentes spéculations de la presse concernant une potentielle offre de l'entreprise à bwin.party, et de l'annonce RNS de la part de bwin'', a déclaré 888 dans un communiqué. ''Le conseil estime que la fusion de 888 et bwin.party fait partie d"une véritable logique industrielle, pouvant bénéficier à la fois aux entreprises et à tous les actionnaires. En conséquence, il a été soumis une proposition d'acquisition de l'intégralité des actions émises du capital bwin.party''.

Amaya bientôt propriétaire de PokerStars, de l'European Poker Tour et du World Poker Tour ?!

La division poker de bwin.party fonctionne actuellement en partenariat avec MGM et Boyd. Le succès de l'acquisition par Amaya pourrait permettre au propriétaire de PokerStars de surpasser les difficultés auxquelles l'opérateur fait actuellement face, notamment en Californie et au Nevada où il est considéré comme un "bad actor" du marché. La firme en profiterait aussi pour s'implanter fermement aux USA, avec une porte d'entrée solide au New Jersey. Théoriquement, Amaya prendrait aussi le contrôle du World Poker Tour et disposerait donc de deux des trois plus prestigieuses séries de poker !

The Telegraph précise que GVC Holdings a l'expérience des fusions-acquisitions, notamment après leur mariage avec la société William Hill dans le but de freiner Sportingbet. Dans cet accord, William Hill avait récupéré les actifs des marchés légaux et régulés, alors que GVC Holdings s'était davantage concentré sur les marchés où la législation était plus opaque. A noter qu'environ la moitié du chiffre d'affaires de bwin.party provient de ces marchés...

De nombreuses rumeurs concernant le sort de bwin.party ont circulé pendant des mois. Playtech et le bookmaker William Hill ont même été pressentis pour devenir de nouveaux acheteurs.

Dans la proposition GVC/Amaya, il est stipulé que la première société s'approprierait bwin.party, une société formée en 2011 par la fusion de bwin et partygaming, tandis que la seconde ''aurait la possibilité d'acheter les opérations poker ultérieurement''. Amaya disposerait également d'une option pour s'acquitter de la section betting et sport de bwin.party, deux ans après l'acquisition.

Name Surname
Chad Holloway
Name Surname
Gregoire Huvelin

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus