Romain Paon : "L'EPT ça arrache !"

Romain Paon :

Pour son premier tournoi depuis sa désignation comme PRODream 2015 PMU Poker, Romain Paon a signé un magnifique deep run lors du Grand Final de l'EPT à Monaco pour terminer 13e. Pokernews débriefe avec lui cette belle performance.

Salut Romain, comment te sens-tu quelques jours après ce superbe deep-run qui te rapporte 66 500 euros ?
Je ne suis pas encore complétement redescendu... Je commence seulement à prendre conscience de l'importance de ma perf', notamment avec les très nombreux messages de félicitations reçus alors que d'habitude... eh bien il n'y avait rien. Je crois que je commence à savourer.

Premier tournoi de cette importance, première apparition sous tes nouvelles couleurs et tu réalises une performance, que penser ?
Je crois que ce n'est pas un hasard, je ne suis pas le premier à être performant juste après la signature d'un contrat de sponsoring. Il y a une sorte d'émulation et d'envie de bien faire pour son premier contrat qui poussent à jouer le mieux possible. Ensuite, il faut vraiment se dire que rien n'est acquis et vouloir confirmer encore et encore.

Le fait d'être sponso aurait selon toi changé quelque chose ?
Oui sans doute. Tout d'abord on n'a pas de pression financière, ce qui n'est pas rien, mais il n'y a pas que ça. On se retrouve dans des conditions optimales, par exemple en ayant une belle chambre, seul et non pas en étant obligé de la partager avec cinq ou six grinders qui jouent jusqu'à six heures du mat. C'est confortable aussi d'avoir ton resto réservé au dinner-break !

Et puis, il y a le soutien, les conseils, tu n'es pas tout seul. Le fait de pouvoir faire des debriefings, ça t'oblige à garder les pieds sur terre, à rester concentré, à réfléchir. Bref tu es mis dans les meilleures conditions pour jouer.

Peux-tu nous raconter les sensations que l'on ressent lors d'un tel deep run ?
En fait j'étais très concentré, je suis vraiment resté dans ma bulle pour essayer de toujours jouer mon meilleur poker. Mais je me suis quand même amusé, c'était une expérience géniale. J'en ai même profité pour essayer d'apprendre, quand tu te retrouves à la table de joueurs comme Isaac Haxton, Ole Schemion ou Johnny Lodden, et bien des fois tu enlèves ton casque et tu regardes ce qu'ils font ! Je crois que j'étais sur un nuage, il faut le reconnaître et je le ressentais que j'ai aussi run good...

Romain Paon : "L'EPT ça arrache !" 101

Quel joueur t'a impressionné durant cette épreuve ?
Ole Schemion ! Il ne fait aucune erreur, il analyse tout, réfléchit en permanence, a un thinking process d'une efficacité redoutable, et bien sûr une technique irréprochable. Jouer contre lui c'est éprouvant, même s'il est absolument adorable à table et très accessible.
Il y en a un autre aussi, un Biélorusse dont je ne me souviens plus le nom qui a dû terminer vers la 15e place (Anton Astapau, NDLR). Ce type il est monstrueux ! Il m'a défoncé à la bulle, ne fait aucune erreur technique et te met une pression permanente ! Jouer contre des joueurs pareils c'est génial...

Le Grand Final est considéré comme l'un des tournois les plus durs du calendrier, tu confirmes ?
A vrai-dire, je n'ai pas beaucoup d'expérience, mais je confirme l'EPT ça arrache ! Ça joue tout le temps, il faut se battre pour chaque jeton, chaque décision est importante. Tu n'as pas de fishs, il faut juste essayer de toujours jouer son meilleur jeu pour que ça ne soit pas toi... C'est très compliqué, mais je pense que c'est une expérience positive. Je crois surtout que la difficulté vient du fait que tous les joueurs sont ultra motivés.

Ce résultat et ce gain vont-ils contribuer à modifier ton programme ?
Très légèrement, je vais peut-être jouer quelques events des WSOP en plus, mais je ne vais pas me mettre à courir tous les tournois. Dans la vie de tous les jours, c'est une somme importante (66 500€, NDLR), mais au poker ça peut partir très très vite. Je vais jouer quelques tournois supplémentaires et pour le reste me faire plaisir...

Ils sont contents chez PMU ?
Je pense. En tous cas moi je le suis. En fait ça s'est super bien passé, avec une excellente ambiance. J'ai la chance d'évoluer avec des gens supers qui m'encouragent en permanence. A un moment, je crois que l'on jouait le Jour 3 ou le Jour 4, on m'a dit qu'il n'y avait plus personne au bureau, que tout le monde était en train de me suivre et me soutenir...

L'interview de Romain Paon lors de son arrivée dans la Team Pro PMU

Credit : Blog PMU Poker
Credit : Blog PMU Poker
Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus