World Series of Poker Europe

Le guide du Texas Hold'em

Le guide du Texas Hold'em 0001
Partagez moi
  • Naissance et histoire du poker ainsi que les clés basiques pour progresser : Voici le guide ultime du Texas Hold'em

Apparu à l'aube du 20e siècle, le Texas Hold'em va progressivement supplanter les autres variantes du poker et notamment le bon vieux poker fermé, avant d'exploser à partir des années 1970 et devenir le roi des jeux.

La naissance du Texas Hold'em

Le Hold'em a commencé à se jouer dans le sud des États-Unis et notamment au Texas, l'état qui donnera son nom à la plus populaire des variantes lorsque les rounders venus de Dallas, Austin ou Houston apporteront avec eux la discipline à Las Vegas au cours des années 1960.

Si le Texas Poker Hold'em a progressivement dépassé le 5-card-draw (le fermé) et le Stud, c'est vraisemblablement par les nombreuses options stratégiques offertes par le déroulement d'une main permettant de miser quatre fois (avant le flop, après celui-ci, à la turn et à la rivière) alors qu'au poker fermé les joueurs ne pouvaient miser que deux fois (une fois les 5 cartes reçues et après le changement d'une ou plusieurs cartes).

Se disputant d'abord principalement en format Limit, le Texas Hold'em a connu une lente évolution vers la version No-Limit dans laquelle les joueurs peuvent miser autant qu'ils le souhaitent (à hauteur de leur tapis). Une variante offrant à la fois de nombreuses possibilités stratégiques et beaucoup d'action, donc de sensations.

Grâce aux WSOP, disputés pour la première fois en 1969, le Texas Hold'em Poker allait connaître une régulière ascension, avant l'explosion médiatique née de la victoire d'un amateur - Chris Moneymaker - en 2003 dans le Main Event des World Series, véritable championnat du monde de la discipline.

Aujourd'hui le Texas Hold'em, notamment dans sa version en No-Limit, est très largement la discipline la plus prisée de la planète, même si des variantes comme le Pot-Limit Omaha ou le poker chinois connaissent un engouement certain.

D'autres formats du Hold'em existent, le Limit évoqué précédemment, le Pot Limit ou encore le Hold'em double flop. Les principales variantes pratiquées aujourd'hui sont le Omaha, généralement en Pot Limit, le Omaha Hi-Lo, le Stud et Stud Hi-Lo, le Razz, le 2-7 Limit ou No-Limit, le Badugi, le HORSE (qui regroupe le Texas Hold'em Limit, le Pot Limit Omaha, le Razz, le Stud et le Stud Hi-Lo) ainsi que le poker chinois (ou OFC).

L'explosion aussi due à l'essor du poker online

A la fin des années 1990, les premières salles de poker virtuelles apparaissent. C'est tout d'abord Planet Poker qui offre aux joueurs la possibilité de jouer de l'argent en ligne, avant que Paradise Poker ne s'impose rapidement comme le plus gros opérateur.

Mais très vite, deux nouveaux acteurs se disputent la première place alors que le poker en ligne connait un formidable essor : PartyPoker et PokerStars. Deux événements vont faire évoluer la donne, la victoire de MoneyMaker dans le Main Event des WSOP 2003 après s'être qualifié sur PokerStars pour 39$ et le vote de la loi UIGEA aux Etats-Unis interdisant le poker en ligne sur son territoire en 2006. Si PartyPoker décida de respecter la loi en quittant les USA, PokerStars passa outre, connaissant alors une croissance exponentielle pour devenir l'indiscutable numéro 1 mondial.

Un pari risqué, mais payant, malgré la déflagration du Black Friday en 2011, voyant les principaux sites ayant choisi de continuer à exercer aux États-Unis bloqués et poursuivis par le FBI. Un temps menacé, PokerStars vapourtant survivre et même bénéficier de la décision américaine en parvenant à racheter Full Tilt Poker son principal concurrent de l'époque pour accroître encore son leadership.

Aujourd'hui l'opérateur au pique rouge demeure l'incontestable numéro 1 mondial, malgré l'émergence de rivaux localisés ayant su exploiter les lois de régulation nationale votées progressivement dans de nombreux pays. Winamax en France constitue l'illustration idéale d'un opérateur parvenant à concurrencer le numéro 1 mondial à l'intérieur des frontières nationales.

Quelques applications pour jouer au poker

De nos jours de nombreuses applications existent sur le net, permettant aux amateurs de jouer gratuitement. Certaines sont des émanations des principaux opérateurs tel que PokerStars Lite, d'autres des créations spécifiques commeZynga Poker, WSOP – World Series of Poker, DH Texas Poker, Dragonplay Poker Texas Hold´em, Poker Friends, Texas Holdem Poker Deluxe ou Governor of Poker 2.

Le Poker Texas Hold'em, la variante ultime pour les tournois

Si le poker s'est autant développé au cours des quarante dernières années, c'est en grande partie grâce à l'invention des tournois. Un concept simple - pour la même somme d'argent, tous les joueurs débutent avec un nombre de jetons identique, le vainqueur étant celui qui parvient à s'approprier tous les jetons adverses.

Un format qui offre un triple avantage sur le cash game (chaque joueur joue son argent). Tout d'abord, la somme que le participant va être amené à investir est fixe, secundo les possibilités stratégiques autorisées par le format sont plus nombreuses, tertio les sensations ressenties en tournoi sont plus intenses avec évidemment le paroxysme que constitue la victoire finale.

Trois circuits principaux dominent le calendrier.

. Les World Series of Poker nés en 1969. Un festival se déroulant chaque début d'été au Rio de Las Vegas, avec plus de soixante tournois délivrant l'indispensable bracelet en or. Le Main Event des WSOP au buy-in de 10 000$ attire actuellement chaque année plus de 6 000 joueurs et constitue le plus prisé de tous les tournois de la planète. Alternativement se disputent chaque année, les WSOP-Asia-Pacific et les WSOP-Europe qui se tiennent actuellement.

. Le World Poker Tour. Apparu en 2003 le WPT a contribué à l'explosion du poker en grande partie grâce à la retransmission télé des tables finales, tout particulièrement en France avec un consultant de luxe : Patrick Bruel. Après avoir été principalement basé aux Etats-Unis, le WPT comporte maintenant des épreuves aux quatre coins de la planète.

. L'European Poker Tour. Né en 2004 grâce à John Duthie et au soutien de PokerStars, l'EPT est le principal concurrent du WPT avec des étapes extrêmement populaires, principalement en Europe même si le PCA disputé aux Bahamas connait chaque année un franc succès. Seulement six étapes en 2015, mais des buy-ins plus élevés (5 300€ généralement et de gros prizepool).

. Il convient d'ajouter le France Poker Series, une initiative de PokerStars qui connaît un réel succès dans l'hexagone avec des tournois aux buy-in de 1 100€. Des déclinaisons nationales (Italian Poker Tour, Eureka Poker Tour, Estrellas Poker Tour, United Kingdom & Ireland Poker Tour, etc.) existent avec la même réussite dans d'autres pays.

D'autres circuits se sont développés avec des réussites inégales et le plus souvent des coûts d'inscription plus modiques (WSOP-C, DSO, Unibet Open, BPT, WPO, etc.)...

Une médiatisation importante

La deuxième partie des années 2000 a vu le poker s'imposer dans les médias et notamment à la télé avec la diffusion des tables finales du World Poker Tour. Des millions de téléspectateurs ont alors découvert les grandes figures du poker sur des chaînes importantes, bénéficiant de commentateurs stars (par exemple Mike Sexton ou Patrick Bruel sur Canal+).

Parallèlement des émissions devenus cultes comme High Stakes Poker ou Poker After Dark ont vu le jour, dans lesquelles des légendes du poker comme Doyle Brunson, Phil Ivey, Daniel Negreanu, Phil Laak, Gus Hansen ou encore le Français David Benyamine, misaient des centaines de milliers de dollars à grands renforts de liasse de billets.

De nombreux livres sont alors apparus, certains tels que Super System de Doyle Brunson publié pour la première fois en 1975, la trilogie des Dan Harrington ou encore les Kill ElkY en France sont devenus incontournables. On ajoutera aussi les ouvrages de David Slansky (La Théorie du Poker et Hold'em Poker) qui ont longtemps constitué des références, notamment pour la sélection des mains de départ.

Des règles simples

Une maxime illustre parfaitement les caractéristiques qui ont fait du Texas Poker Hold'em la plus populaire des variantes du poker et peut-être le jeu le plus pratiqué dans le monde : une heure pour apprendre les règles une vie entière pour maîtriser le jeu. En effet, les règles sont simples, il suffit de connaître les combinaisons, le déroulement d'un coup, quand et comment miser pour savoir jouer au Texas Hold'em. Par contre, devenir un excellent joueur, connaître cotes et probabilités, maîtriser pleinement les stratégies avancées - qui évoluent constamment - est sans nul doute l'affaire d'une vie...

PokerNews met à votre disposition une page spéciale sur laquelle vous trouverez les règles de départ pour apprendre en quelques minutes à jouer au poker. La liste des différentes mains du Texas Hold'em est aussi disponible, il s'agit plus précisément des combinaisons possibles.

La liste des mains de départ (les deux cartes privatives que reçoit chaque joueur) est elle beaucoup plus longue. Pour mémoire, un top dix des meilleurs mains du Texas Hold'em ressemblerait à ceci :

{a-Spades}{a-Hearts}
{k-Clubs}{k-Diamonds}
{q-Spades}{q-Clubs}
{a-Spades}{k-Spades}
{a-Clubs}{k-Hearts}
{j-Diamonds}{j-Hearts}
{a-Spades}{q-Spades}
{10-Hearts}{10-Clubs}
{9-Spades}{9-Hearts}
{a-Spades}{q-Hearts}
{8-Hearts}{8-Clubs} ou {a-Spades}{j-Spades}

Le tableau ci-dessous détaille les différentes mains de départ du Texas Hold'em et la position à laquelle elles peuvent être jouées. Il convient de noter que ce tableau ne comporte que les mains assorties (de même couleur). La force des mains dépareillées étant nettement moins importante.

les mains de départ du Texas et leur force
les mains de départ du Texas et leur force

De très nombreux articles et outils pour se perfectionner au Texas Hold'em sont disponibles dans l'onglet stratégie de PokerNews.

Jouer au poker pour le plaisir

Le poker n'est pas seulement un jeu d'argent, il peut aussi se révéler un jeu de société convivial (plutôt pour adultes) avec ce bon vieux strip poker ou encore les Drinking Games. Une variante du Texas Hold'em où il n'est pas nécessaire d'avoir de l'argent mais plutôt une bonne descente !

Au Texas Hold'em with Beer, lorsque vous perdrez un coup il ne vous en coutera qu'une tournée ! Attention toutefois à respecter là aussi ses limites...

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus