EN DIRECTEvents
Triton Super High Roller Series Macau

All Time Money List : Erik Seidel raconte sa course avec Daniel Negreanu et Dan Colman

  • Mo NuwwarahMo NuwwarahMatthieu SustracMatthieu Sustrac
Erik Seidel
Partagez moi
  • Erik Seidel parle de la All-time money list dans un entretien exclusif avec PokerNews.

Erik Seidel ne refera pas son retard à la All Time Money List sur le Team Pro PokerStars Daniel Negreanu àl'occasion du Super High Roller 50.000$ du PokerStars Championship Panama.

Eliminé par Steve O'Dwyer, le joueur américain s'est confié dans la lutte à distance qu'il livre avec les géants du jeu...

Colman, Holz, Seidel, Negreanu, O'Dwyer, les 5 rushs les plus fous du poker moderne

A l'heure où nous écrivons ces lignes, Daniel Negreanu possède un peu plus d'un million de dollars d'avance sur Seidel au sommet du classement — 32,887,948$ contre 31,513,656$. Si ce dernier a tweeté à plusieurs reprises à ce sujet, il a indiqué à PokerNews que ce n'était pas un objectif qu'il poursuivait activement. Seidel préfère parler de "fun goal", un but marrant à atteindre.

"J'ai déjà mon programme de jeu en tête, je ne vais pas me mettre à jouer partout et tout le temps"

"Je ne vais pas changer mon calendrier", promet Erik Seidel même s'il ne rejette pas complètement d'une course à la première place. Seidel est aussi bien conscient que cette liste est un bon moyen pour les fans de jauger un joueur et de voir l'évolution d'une scène poker toujours en effervescence et marquée par quelques étoiles filantes.

Le joueur de New-York a d'ailleurs expliqué que cette course n'était pas un duel Negreanu-Seidel. Les deux membres du Poker hall Of Fame ont mis un peu de distance avec leurs poursuivants mais Daniel Colman n'est qu'à 4 millions derrière. Le troisième larron a déjà réalisé 5 places payées à plus d'un million de dollars dans sa carrière, il n'est donc pas impossible qu'il vienne se mêler à la lutte à moyen terme.

Daniel Colman - Erik Seidel Heads Up
Seidel et Colman heads-up lors du 6-Max Triton Super High Roller Series Manila remporté par Colman

Colman a d'ailleurs commencé fort son année 2017, remportant son head's up contre Seidel au Triton Super High Roller Series Six-Max avant d'enchaîner par un succès à l'ARIA sur un 25.000$ où Negreanu et Seidel étaient d'ailleurs au départ.

"C'est bon pour le poker", confirme Seidel quand on lui parle d'une lutte entre 3 géants. "Vous avez trois joueurs qui ont eu une carrière très intéressante sur les tournois, je pense que cette course rehausse l'intérêt des tournois à venir", explique celui qui compte 8 victoires aux WSOP.

Erik Seidel n'aime pas se comparer aux autres joueurs et ne semble pas être persuadé que la première place de la All Time Money List n'équivaut au titre de "meilleur joueur de poker en MTT". "Ma valeur en tant que joueur n'est pas liée à celle des autres. Je ne me compare pas aux autres car je pense qu'il est très dur de le faire. Je suis heureux de la façon dont ma carrière s'est déroulée mais je ne la compare pas à celle des autres", indique-t-il, bien conscient que certains joueurs ont beaucoup plus buy-in que d'autres pour amasser une somme équivalente.

L'augmentation des droits d'entrée, la mise en place de fields monstrueux et la multiplication des high-rollers conduisent à penser qu'une place payée sur un 10.000$ de 1983 pourrait bien avoir une valeur différente d'un ITM sur un 10.000$ de 2004 ou de 2016. Sans parler de l'inflation ! Par exemple, la place de runner-up d'Erik Seidel face à Johnny Chan lors du Main Event des WSOP 1988 lui a rapporté 280 000$... en dollars d'aujourd'hui cela équivaut à environ 575 000$...

Seidel nous a avoué ne pas avoir pensé à cela même s'il concède aussi que la longévité de sa carrière lui donne un sérieux edge sur les jeunes joueurs au niveau du volume. Que faudrait-il donc faire pour obtenir une vision plus juste selon Erik Seidel ?

"Probablement ne pas prendre en compte le gain le plus élevé, je pense que cela biaise vraiment ce classement"

"Ce que j'aimerais faire c'est supprimer le plus gros gain en carrière", précise le joueur US qui serait donc récompensé pour la longévité et la constance de sa carrière.

Son plus gros cash, une place payée à 2,5 millions aux Aussie Millions, représente une bonne partie de ses gains mais ce n'est qu'une paille dans son total en regard du plus gros gain de ses deux principaux adversaires à la All Time Money List. Colman ou Antonio Esfandiari ont déjà réalisé un gain à 8 chiffres qui ferait mal à leur total !

Seidel indique d'ailleurs qu'il est bien possible qu'un jour ou l'autre il joue moins... mais que le temps n'est pas venu. "Je m'amuse beaucoup en ce moment, je n'ai pas perdu ce plaisir que j'ai toujours eu. [...]J'aime le challenge, je trouve qu'il y a toujours un intérêt et que le jeu se renouvelle sans cesse. Je crois bien que ces dernières années, j'ai montré que j'étais toujours au niveau. [...] Je ne sais pas pourquoi je continue à faire des résultats mais c'est encourageant", termine-t-il avec un énorme sourire malgré les 100.000$ claqués sur le Super High Roller du PokerStars Championship Panama...


All Time Money List (12 mars, 2017)

PositionJoueurPaysPrix $Prix sans le + gros Cash
1Daniel NegreanuCanada$32,887,948$24,599,947
2Erik SeidelUnited States$31,513,656$29,041,101
3Daniel ColmanUnited States$27,963,503$12,656,835
4Antonio EsfandiariUnited States$27,353,449$9,006,777
5Phil IveyUnited States$23,856,035$20,273,281

Erik Seidel

* Lead photo : Neil Stoddart, photos de l'article par Danny Maxwell

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?