PokerStars EPT Prague

16 millions sur la table du Triton Million Dollar Cash Game

Triton Poker Cash Game
Partagez moi
  • Plusieurs épisodes et une dizaine de pots à plus de 2 millions de dollars seront diffusés avant la fin du mois d'août.

Alors que Mikita Badziakouski terminait sa sa semaine coréenne par une victoire à 4,5 millions d'euros, l'action battait son plein aux tables de cash-game du festival Triton Super High Roller Series de Jeju. D'ici quelques jours, l'organisation va publier plusieurs épisodes de ces parties high stakes en vidéo. Lex Veldhuis et Randy Lew seront aux commentaires... d'un show qui présentera plus d'une dizaine de pots à 2 millions de dollars ou plus !

La partie avait un buy-in représentant l'équivalent de 900 000 dollars américains et débutait sur des blindes 3000 - 6000$ (le bouton s’acquittant des 6000$, ndlr). Elle a tourné toutes les nuits durant la semaine avec un mix de No Limit et de Short Deck.

"Ils ont commencé il y avait 8 millions sur la table, presque un par personne. Et à un moment il y avait 16 millions de dollars sur la table."

Superviseur du cash-game pour Triton, J.P. Park s'est confié à PokerNews à propos d'une partie unique en son genre. "Je suis dans le poker depuis longtemps et c'est la partie la plus excitante que j'ai vue. j'avais été impliqué dans 'The Million Dollar Cash Game' mais ici, ils ont commencé il y avait 8 millions sur la table, presque un par personne. Et à un moment il y avait 16 millions de dollars sur la table", débute-t-il.

Park annonce beaucoup de plaisir pour les spectateurs car les joueurs s'amusaient en table, sans peur des conséquences financières : "Ils jouaient vraiment, il y avait de l'action, du gamble. Personne ne jouait serré", assure-t-il.

De mémoire, Park indique qu'il a vu au moins 11 pots dans la zone des 2 millions de dollars. Le floor explique cette dynamique folle par le mélange entre professionnels et amateurs : "Il y avait un bon mix. A l'époque à l'ARIA quand il y avait ce genre de partie, il y avait des pros du poker et un ou deux riches hommes d'affaires. Ici c'était plutôt une majorité de businessmen et quelques pros. Ils étaient tous d'accord pour gamble", explique Park.

Patrik Antonius: "J'ai l'impression d'être né pour jouer les plus grosses parties."

L'atmosphère de la salle était différente aussi, les joueurs pouvant fumer à table. De nombreux riches amateurs se sont aussi envoyés quelques verres et les paris annexes ont fusé. "L'environnement était différent. C'était vraiment un choc culturel comparé à ce dont j'ai l'habitude à Las Vegas. Ce sont des gamblers différents", juge Park

"C'est fou", confirme Jason Koon en parlant de l'ambiance de cette semaine de cash-game. "C'est effectivement un sacrifice pour moi (il parle de la fumée, ndlr) car ma santé est très importante pour moi. Je prends le temps de prendre soin de moi-même et c'est donc compliqué d'être à côté de ça. Quand je suis arrivé ici j'ai réalisé que ma santé allait prendre un coup mais que j'avais une bonne occasion d'augmenter ma bankroll. Je préfère jouer dans un environnement plus sain mais s'il y a des gens qui veulent jouer de grosses limites et n'ont pas peur de perdre des millions de dollars, tu peux me fumer dans la figure si cela te chante", a lâché Jason Koon.

Jason Koon
Jason Koon

"La partie était différente de celle dans le Montenegro. Il y avait beaucoup d'action et des joueurs sont revenus. Elton (Tsang) était de retour, Shanghai Wong aussi. Et puis il y avait Tan et de nombreux Chinois", raconte Koon qui confirme que l'historique entre les joueurs se développent et qu'il y a donc de grandes envolées.

Jason Koon: "S'ils n'ont pas peur de perdre des millions de dollars, ils peuvent me souffler leur fumée au visage, je suppose".

"Il y a eu de nombreuses options, beaucoup de gros pots. J'ai cramé 200.000$ en essayant de bluff avec {7-}{2-} contre Paul et Elton juste car nous nous chambrons tout le temps. C'était une mauvaise décision mais c'est vraiment fun de jouer à ces limites. Je pense que c'est de la super télé pour ceux qui vont regarder", ajoute Koon.

Park s'est lui régalé en regardant les joueurs récréatifs s'en donner à coeur joie. Il a aussi été impressionné par le jeu de Paul Phua et de quelques autres comme le Français Rui Cao. "Vous pouvez me croire ou pas, le mec qui s'appelle Cao était très amusant à regarder et Shanghai Wong est toujours imprévisible. Même Paul Phua était fun à voir jouer", explique Park.

Wai Kin Yong a lui aussi participé à la fête, il annonce une émission qui ne ressemblera à rien de ce que les passionnés de poker ont pu voir jusque là : "L'action était folle. Il y avait Elton, Rui et Tan. Ce sont des mecs complètement fous. Cela ne ressemble pas aux programmes standards... dans cette partie il n'y a que des tarés", ajoute-t-il avant d'indiquer qu'il s'est "senti comme le poisson de la table".

"Je n'avais pas joué depuis 5 mois et Rui Cao m'a mis un sacré bluff. Un suicide... mais j'ai foldé et il m'a montré. Il a réussi à me faire un peu tilter", termine Wai Kin.

Patrik Antonius
Patrik Antonius

Le Finlandais Patrik Antonius n'en a pas raté une miette. Gros habitué des plus grosses parties, il n'a semble-t-il pas été mis à mal par l'action et les limites jouées... tout en flegme : J'ai l'impression d'être né pour jouer les plus grosses parties de la planète. J'ai joué mon meilleur poker ici. Jouer des sommes colossales me fait sortir mon meilleur poker. La limite n'a pas d'importance. C'est la raison qui explique mon succès. Je ne pense pas aux caméras, je ne les remarque même pas Je joue, c'est une partie comme une autre".

"Il y avait du gambling. Personne n'a joué serré.”

"Ce ne sont pas les joueurs que l'on retrouve dans les parties télévisées donc c'est une nouvelle situation avec une dynamique différente. C'est toujours sympa de découvrir de nouveaux joueurs avec lesquels vous n'avez pas d'historique", poursuit Antonius avant de garantir qu'il y aura des spots tendus dans l'émission qui est actuellement en pleine phase de production.

"J'ai toujours adoré les gros cash-games télévisés. Plus les enjeux sont grands plus cela me plaît car il y a une tension supplémentaire qui s'ajoute. J'aime ces moments là, ces moments qui comptent; ces pots où il y a d'énormes mises à la rivière et où la tension est palpable. Je me sens plus confortable dans ces situations, c'est pourquoi je suis performant dans ce genre de parties", termine Antonius.

Les organisateurs du Triton promettent une sortie dans les deux-trois semaines à venir... juste avant l'EPT Barcelona et pour terminer l'été en beauté !

Tom Dwan
Tom Dwan

Le Triton Poker Jeju $1 Million Buy-In Cash Game sera découpé en plusieurs épisodes qui sortiront avant la fin du mois d'août.

Tom Dwan, Sam Greenwood, Jason Koon, Mikita Badziakouski, Shanghai Wong, Rui Cao, Paul Phua, Elton Tsang et Xuan Tan ont participé et devraient apparaître à l'écran.

La chaîne Twitch ou YouTube du festival vous permettra de vous régaler

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus