Crown Casino: L'organisateur des Aussie Millions pourrait perdre sa licence

Crown

Dans un article très complet de Janette Dee, Somuchpoker explique les déboires du Crown Resorts Limited, le groupe qui gère notamment le Casino de Melbourne, le théâtre des Aussie Millions.

Crown Resorts Limited (CRL) risque de perdre sa licence d'opérateur mais le Sydney Casino projette d'ouvrir en proposant la totalité de son offre de gaming quelques semaines avant! Depuis quelques années, les ennuis judiciaires s'accumulent et des faits de blanchiment ont notamment été établis pour les établissements de Perth et Melbourne. L'ouverture d'un établissement de jeux à Sydney est donc mis en danger par une nouvelle affaire alors qu'elle est programmée dans moins de 10 semaines.

Une enquête publique est en cours et des questions concernant la capacité de CRL à utiliser sa licence d'opérateur ont été soulevées. Crown Resorts Limited est à la merci de la décision de la commissaire Patricia Bergin qui rendra son verdict le 1er février, elle devra soit abroger la licence du groupe soit définir les changements que l'opérateur doit obligatoirement mettre en place pour être en ligne avec les règles de l'autorité de régulation (Independent Liquor and Gaming Authority - ILGA).

Deux antennes régionales de l'ILGA ont déjà mis un carton rouge au groupe CRL pour ses partenariats avec des associés "douteux". "Le régulateur de l'Etat de Victoria n'a jamais demandé des comptes au Crown en dépit de scandales répétitifs et de plus en plus gros, années après années. La relation entre le régulateur, le gouvernement et le casino est bien trop amicale, et provoque des crimes et de la corruption", a indiqué un porte-parole de l'ILGA de Victoria. Un avertissement énorme qui met en danger l'ouverture du projet à 2 milliards du Crown de Sydney!

Dans l'attente de la décision de Bergin, l'établissement va réaliser un "soft opening" en ouvrant l'hôtel 5 étoiles et certains des restaurants du complexe mais avec la partie gaming en pleine capacité. Un décision vue comme "un acte de provocation" par l'ancien président de l'ILGA de la Nouvelle-Galles-du-Sud, l'Etat où est situé Sydney. "Ouvrir c'est un acte de mauvaise foi, surtout quand l'enquête approche son terme [...] A mon sens c'est significatif car cela indique qu'il n'y a pas de changement de culture [...] la culture de la poursuite du profit à tout prix", a ainsi déclaré Chris Sidoti.

L'affaire a été provoqué par un enchaînement de scandales. Elle concerne des liens avec des mafias chinoises, l'organisation de "junkets" et des pratiques financières illégales ainsi qu'un ensemble de mauvaises pratiques du staff... elle a abouti a l'emprisonnement de dizaines de personnes et le businessman australien James Packer semble désormais en grande difficulté.

Le verdict de cette affaire très politique est très attendu... le futur du Crown dans le paysage du gaming va rester très incertain durant les trois prochains mois.

Partagez moi
  • Un acteur majeur du gaming australien risque gros après une accumulation de scandales!

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus