Tournois Live 2

Bill Perkins s'offre un tableau à 15 millions

Bill Perkins Sugar Shack

Bill Perkins s'est lancé dans l'art à l'occasion d'une vente aux enchères où il a dépensé 15,3 millions de dollars. Le trader et auteur de Die with Zero a acquis une peinture de 1976 intitulée The Sugar Shack!

Ancien joueur de football américain, notamment aux Redskins de Washington et au Broncos de Denver, Ernie Barnes est une figure de la scène afro-américaine, un sportif-acteur-militant témoin d'une époque où il n'avait pas le droit de se rendre au musée à cause de sa couleur de peau. Barnes est décédé à Los Angeles en 2009 à l'âge de 70 ans et cette vente est un record pour son travail.

Un tableau de l'artiste n'avait encore jamais dépassé 500 000$, pas de quoi casser le moral de celui qui fréquente les parties de poker high-stakes. "Good times!!!!" a tweeté Perkins après avoir lâché une somme à 8 chiffres.

La vente aux enchères a eu lieu le 12 mai chez Christie et a capturé l'attention des médias avec des articles dans The New York Times, USA Today ou Vanity Fair.

22 acheteurs potentiels ont participé à la vente et Perkins a commencé fort en proposant 500 000$ d'entrée pour cette oeuvre représentant un groupe de danseurs noirs en 1952 dans la salle des fêtes Durham Armory, en pleine ségrégation en Caroline du Nord.

Selon Vanity Fair, qui décrit la vente dans son article, Perkins a lutté contre Dane Jensen, un marchand d'art de Los Angeles qui représentait Mellody "madame George Lucas" Hobson pour l'occasion. Le prix s'est envolé et selon les spécialistes l'enchère finale représente 80 fois plus que ce qui était envisagé.

"C'est un trésor culturel", a expliqué Perkins au Artelligence Podcast avant de se décrire comme un "débutant complet" en ce qui concerne le domaine de l'art.

"Des amis m'ont expliqué l'art afro-américain et ses artistes, j'ai ensuite défini ce qui avait une importance culturelle [...] J'ai choisi ces oeuvres de Barnes, j'avais l'impression de trouver une pépite. C'est limite du vol, je pille le monde de l'art en achetant ces pièces significatives de l'art américain à un prix que je considère comme relativement discount", a ajouté l'entrepreneur.

"Le monde de l'art à un gros biais envers l'art américain, le monde entier a un biais envers les arts afro-américain et le récit afro-américain alors que ce sont la quintessence de l'histoire Américaine. J'ai pu bénéficier de cela pour acquérir une oeuvre presque gratuitement relativement à sa signification historique et culturelle", a terminé celui qui compte 4,4 millions de dollars de gains au poker.

Konbini a écrit un article présentant l'oeuvre de Ernie Barnes, des peintures comme des "emblèmes de la lutte et de l'identité afro-américaines". "Au-delà des couleurs vives et de l’énergie débordante de ses tableaux, on y lit les souffrances et les luttes des inégalités raciales aux États-Unis", explique Lise Lanot dans cet article en Français resituant un art militant dans son contexte...

*Image: Christie's

Partagez moi
  • Bill Perkins s'est offert un morceau d'art afro-américain pour 15,3 millions de dollars.

Name Surname
Connor Richards

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus