Loto-Quebec se lance dans le poker en ligne

loto quebec

L'équivalent de la Française des Jeux au Quebec, Loto-Quebec, a désormais le droit de proposer du poker et des jeux d'argent sur Internet. L'annonce en a été faite par le Ministre des Finances, Mr Raymond Bachand mercredi 3 février 2010. Emboitant le pas aux nombreux pays européens (dont la France) qui ont déjà donné les mêmes possibilités à leurs sociétés de loterie respectives, Loto-Quebec ouvrira au mois de septembre prochain avec cinq autres provinces canadiennes une plate-forme commune de poker et de paris sportifs en ligne.

La philosophie du projet

Elle est simple : les québécois ont d'ores-et-déjà le choix entre environ 2.000 sites de jeux d'argent en ligne illégaux et le Tresor Public québécois n'en retire absolument aucun dividende alors qu'il est seul à en supporter le coût social. Il est donc temps de créer une offre sur Internet, qui soit à la fois attractive et responsable, et dont les bénéfices resteront au Quebec pour financer des projets sociaux. Dans son communiqué de presse du 3 février, le Ministre des Finances rappelle qu'"en Suède, grâce à cette approche, le gouvernement a réussi à détourner 30 % des joueurs de pokers suédois vers une offre étatique".

C'est d'ailleurs sur le modèle suédois que le Gouvernement de Quebec a décidé de s'appuyer pour avancer. Le PDG de Loto-Quebec, Alain Cousineau, explique que son entreprise a bien essayé de protéger son monopole en poursuivant les sites de jeux illégaux mais que cette stratégie s'était avérée vaine. A la place, il préfère créer une alternative sûre, dotée d'un taux de retour au joueur stable et garanti par l'Etat et d'un programme d'assistance pour lutter contre le jeu compulsif.

Une 'voie canadienne' pour Joa Groupe ?

Cette décision pourrait bien avoir des répercussions en France. Loto-Quebec est, avec la société d'Investissement Bridgepoint Capital, l'un des deux principaux actionnaires de JOA Groupe. Le troisième groupe de casinos français derrière Barrière et Partouche, à la tête de 20 établissements, se fait encore discret sur sa stratégie Internet. Jusqu'à présent, il n'a ouvert qu'un site gratuit, fourni par Playtech (réseau iPoker). Avec l'annonce canadienne, JOA continuera-t-il son partenariat avec la société israélienne ou se laissera-t-il tenter par la solution technique du plus gros portefeuille-clients du Canada francophone ?

Qu'elle soit ou non rejointe par Joa, la nouvelle offre de poker en ligne quebecoise devrait bientôt signer quelques uns des plus emblématiques joueurs de poker francophones. Un garçon comme Samuel Chartier (vainqueur d'une étape WSOP) est libre de tout engagement. Au contraire d'Isabelle Mercier qui a récemment signé avec BetClic...

Rejoignez le Club PokerNews sur BetClic Poker

Sachez que les joueurs qui pensent à télécharger Beclic Poker via Pokernews disposent d'un bonus Club de 200% sur leur premier dépôt jusqu'à 600€ (déposez 300€, jouez avec 900€ : 10€ versés tous les 200 points).

En ce Moment sur Pokernews

> Freeroll Betfred Poker 2000$ (inscription avant 8 février)
> Casino Antibes : tournoi de poker Deepstack en direct live fin février 2010
> Les Freerolls Pokernews pour ramasser du cash en exclusivité.

Name Surname
Gwenn Rigal

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus