EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Stratégie du Stud (V) – Les "3 Straights"

Stratégie du Stud (V) – Les "3 Straights" 0001

Vous n'auriez pas complètement tort si vous n'avez jamais joué des « 3-Straights » au « 7-Card Stud » poker. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de profit avec cette main si vous la jouez correctement.

Il existe très certainement de l'argent à gagner avec un jeu prudent. Mais pour de nombreux joueurs, trop d'argent est investi pour peu d'argent récolté car ils les jouent de façon incorrecte. Laissez-moi vous indiquer les quelques paramètres fondamentaux qui régissent la façon dont il faut jouer ces petites mains pièges.

Premièrement, presque toutes les listes de mains de « Third Street » jouables comprennent les « 3-Straights ». Et honnêtement, il y a tellement peu de mains de départ avec lesquelles jouer en « 7-Card Stud », que les joueurs impatients prennent souvent leur chance en ayant simplement un petit quelque chose pour poursuivre. « Youpi » s'écrient-ils avec leurs jetons, « enfin je peux jouer ». Et donc il jouent… faiblement.

N'oubliez pas que vous devez être très sélectif en ce qui concerne les « 3-Straights ». A moins que la partie ait une structure d' « ante » très haute ou que les joueurs soient très lâches, je ne jouerais aucune de ces mains sauf si les trois cartes se suivent. Je passerais sur des suites à un ou deux trous comme 7-8-10 ou 9-J-Q. Jetez les immédiatement sauf si vous voulez voler les « ante » en position tardive contre un joueur serré. Et essayez de ne pas regarder ce que vous auriez eu si vous étiez restés. Bien sûr, parfois vous aurez touché la carte parfaite qui vous aurait aidé. Mais cela aurait uniquement constitué 4 cartes d'une suite (« 4-Straight »). Et la moitié du temps, elles n'arrivent même pas à faire une vraie main. D'ailleurs, vous soucier de ce que vous aurez eu est un chemin qui mène a la folie. Donc, soyez prudents !

Attendez d'avoir trois cartes consécutives. Mais vous ne pouvez pas jouer toutes ces mains non plus. Vous voulez avoir des « 3-Straights » hautes. Au moins aussi hautes que 8-9-10 dans presque toutes les situations. Contre un adversaire agressif, vous voulez éviter les mains comme 2-3-4, 3-4-5 et 4-5-6. La raison est simple. Si vous ne touchez pas une de vos cartes parfaites sur la « Fourth Street » vous n'avez absolument rien. Si, d'autre part, vous commencez avec une main qui a des cartes hautes, comme 9-10-J ou plus haut, alors vous avez au moins une chance de faire une paire premium sur la « Fourth Street ». Vous vous donnez deux moyens de vous améliorer (tout comme je le disais dans mon article précédent en jouant les « 3-Flushes »).

Vous voulez aussi jouer ces mains contre plusieurs adversaires – passifs si possible. C'est parce que vous voulez avoir les meilleures cotes implicites (« implied odds ») possibles. La cote implicite représente l'argent que vous vous attendez à gagner si vous remportez la main par rapport au montant que vous devez mettre en jeu. Ce que vous voulez c'est peu de pression sur vous – « checking » idéalement, et pas plus d'une seule mise – mais autant de récompense que possible – c'est-à-dire autant d'adversaires que possible. C'est aussi le même genre de conseils que pour les « 3-Flushes ».

Vous voulez aussi être sûr que votre « 3-Straight » est vivante. Vous ne voulez pas jouer si plus d'une des cartes immédiates de la suite – celles qui sont juste avant ou après la séquence des 3 cartes que vous avez – est vivante. Donc, par exemple, si vous avez 10-J-Q, vous ne voulez pas jouer si plus d'un 9 ou d'un Roi sont exposés. De la même façon, vous ne voulez pas jouer si deux ou plus de vos cartes secondaires de la suite sont exposées, ou si plus d'une des cartes primaires et une des cartes secondaires de la suite sont exposées. Si vous avez 8-9-10, vous ne jouerez pas si vous voyez un 7 et une Dame, ou un 6 et un 7 ou un Valet et une Dame.

Voici une « 3-Straight » que vous pouvez jouer ainsi qu'une façon correcte de la jouer.

Vous avez 10-J-Q. Le premier plus c'est que ce sont trois cartes hautes. Le « bring-in » est sur votre gauche avec un {2-Diamonds}. Il mise 5$ dans une partie à 20/40$ avec 3$ d'ante. Cinq joueurs suivent après lui. Personne n'a un 8, 9, K ou A. le joueur d'après, avec un {7-Hearts} se couche. C'est à vous. C'est le paradis. Vous avez six adversaires, simplement le « bring-in » partiel, toutes vos cartes primaires et secondaires de la suite sont vivantes. Et votre « call » tuera l'action de mise pour le tour. Vous devriez volontiers suivre la mise. Vous pourriez être tentés de relancer, mais ne le faites pas. Rappelez-vous que vous voulez voir la « Fourth Street » pour pas cher.

A l'inverse des « 3-Flushes », vous devez être un minimum concernés par le fait que vous pourriez faire votre main tout en perdant contre une main plus haute. Si vous faites votre couleur dans une partie typique de « 7-Card Stud », vous gagnez presque toujours le pot. Mais ce n'est pas le cas avec la suite. Les suites perdent, bien sur, contre toutes les couleurs. Donc si vous pensez être face à un tirage couleur assez tôt, vous devriez souvent ne pas suivre une mise – particulièrement si votre adversaire a une carte visible supérieure ou si vos cartes ne sont pas très vivantes. C'est parce que même si vous améliorez vous pouvez toujours vous retrouver face à un joueur qui progresse vers un meilleur tirage que le votre.

Vous voulez éviter les situations qui auront tendance à voir une double mise ou à finir en tête à tête contre un relançeur. Vous devez anticiper ce que les autres joueurs auront tendance à faire avant que vous ne décidiez de suivre. Souvenez-vous, vous voulez entrer dans le coup pour pas cher, vous voulez que la main ait si possible un bon nombre d'autres joueurs, et vous ne voulez vraiment pas aller en tête à tête contre uniquement un autre joueur – particulièrement un joueur agressif.

Voici un exemple de ce que je veux dire. Le « bring-in » avec un {3-Clubs} est à votre gauche. Un {a-Hearts} suit, quelques joueurs se couchent, et une {q-Spades} relance à votre droite. Vous avez ({8-Clubs}-{9-Spades}-{10-Diamonds}). Jetez cette main. Il y a des chances pour que l'{a-Hearts} soit sur un tirage cœur ou bien qu'il « slow play » une paire d'As et donc qu'il relance quand vous suivrez. Vous avez une chance de faire face à une relance, peu d'adversaires, et peut être quelqu'un tirant une couleur. Sortez tant que ça ne vous coûte pas trop d'argent.

[I]NDR: participez à notre championnat exclusif PokerProForAYear [I]

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?