EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

WSOP 2006 - Aggressif, Jamie Gold remporte le pactole

WSOP 2006 - Aggressif, Jamie Gold remporte le pactole 0001

Après seulement sept mains jouées durant le tête à tête final, la table finale, qui a durée un peu plus de treize heures, a trouvé son champion jeudi 10 juillet en la personne de Jamie Gold qui aura achevé le dernier joueur en lice, Paul Wasicka. Gold était déjà le chipleader depuis le day 3 et commençait son Heads Up face à Wasicka avec un avantage de 7-1 en jetons.

Le moment décisif eut lieu lorsque Gold relança 1.7 millions Préflop et fut suivi par Wasicka. Le flop est alors Qc-8h-5h. Gold dit "parole" et Wasicka ouvre à 1.5 millions. Gold pousse son tapis en réponse et Wasicka hésite pendant un petit moment tandis que Gold tente de le pousser à payer.

Wasicka semble déceler une faiblesse chez Jamie Gold et pousse le reste de son tapis avec une paire de 10 face au Q-9 de Gold qui a la Top Paire sur le Board. Le Turn est un As et la Rivière est un 4 qui n'aide donc pas Wasicka. Jamie Gold est le nouveau champion du monde WSOP 2006.

Sur cette dernière main, Wasicka loua le talent de Gold qui avait utilisé avec tact la situation de "parole" à son avantage. Wasicka a dit à ce sujet : "il a accompli vraiment un super travail pour me pièger sur cette dernière main. Il m'a confronté à un "check-raise" pour me mettre face à mon propre tapis, ensuite il m'a fait croire qu'il était à tirage. A ce moment du coup ,j'avais l'impression que je ne pouvais plus jeter mes cartes une nouvelle fois. Je me suis basé sur la demi-heure précedente pour prendre ma décision, il était en mode "gamble". Il a fait du très bon boulot pour brouiller les pistes. Il m'a dit "Oh tu n'as pas de Dame, si?". En suite, il s'est levé comme beaucoup de joueurs le font lorsqu'ils sont à tirage. Mes trippes m'ont dit d'y aller, et au final elles avaient tort."

C'est une fin décevante mais pas totalement inattendue pour Wasicka. Ce dernier a dû faire face au défi monumental d'affronter un adversaire incroyablement agressif qui avait un grand avantage en jetons. Wasicka termine le tournoi avec 6.102.499$ pour sa seconde place et prévient qu'il sera présent sur la scène du Poker pour un bon moment.

En sortant, il déclare à la presse : "je suis très confiant dans mes capacités au Poker. Si vous regardez mes résultats, j'ai été au moins une fois Chip Leader dans chaque tournoi. J'aime voir des Flops et si vous traversez un mauvais cycle avec 30 fois la Big blind dans un tournoi en Short Stack vous pouvez tout de même y arriver."

Gold a tenu un discours similaire après sa victoire : "J'ai maitrisé toutes les tables auxquelles je me suis installé à part celle de Daniel Negreanu. Il est incroyable, je n'arrivais pas à le battre." Gold semble ne jamais avoir eu de doute sur ses propres capacités. Il ajoute : "Je n'avais jamais participé aux WSOP mais je croyais en moi. J'ai gagné beaucoup de petits tournois mais je voulais savoir si je pouvais remporter le plus grand. Johnny Chan pensait que je pouvais le faire et je le pensais également."

Gold, qui a représenté un grand nombre de grandes stars dans sa carrière en tant qu'agent à Hollywood, a dédié cette victoire à son père souffrant.

Il a joué un poker très puissant durant toute la journée et n'a quasiment jamais rencontré d'obstacles dans la quête de son premier Bracelet WSOP (bijou remis à un vainqueur de tournoi des World Series). Grâce à des cartes fortuites et un gros tas de jetons, Gold a été capable de remporter les 12 millions destinés à la première place.

Michael Binger, scientifique à l'université de Stanford et 3ème du tournoi, a analysé le jeu de Gold à sa sortie : "Gold est un très bon joueur, il a joué son gros tapis d'une très bonne manière. Je pense qu'il existe des failles dans son jeu que l'on peut exploiter, il joue comme un aspirateur, il ramasse tous les pots dont personne ne veut. Il a disposé d'une incroyable bonne série de cartes et il a réussi a se les faire payer, et c'est tout à son honneur."

En évoquant ses chances de défendre son titre l'année prochaine, Gold a dit : "A moins que je sois à l'hôpital, je serais présent. Je suis impatient de jouer à nouveau".

NDR: découvrez nos tournois Freerolls qualificatifs pour l'Aussie Millions

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?