EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Victoria Coren : une femme pas comme les autres

Victoria Coren : une femme pas comme les autres 0001

Lorsque j'ai adressé mes félicitations à Vicky au sujet de sa récente victoire à l'EPT de Londres cette année, ce qu'elle m'a répondu m'a conforté dans l'idée que je me faisais d'elle, j'ai compris pourquoi elle était tellement populaire.

« …bien plus que la victoire, le plus important à mes yeux est de rester courtoise et fair-play, quelle que soit l'issue d'un tournoi je m'efforce autant que possible d'être égale à moi même. »

Véritable icône dans l'univers du poker, Vicky avant même de devenir championne européenne avait dors et déjà été sacrée joueur de l'année. Après Cinq apparitions sur l'émission Late Night Poker, elle présente désormais les Late Night Poker Masters.

Pour moi qui envisage de vivre du poker ce n'est pas difficile d'avouer que c'est en regardant le « Late Night Poker » que m'est venu cette passion, ainsi Vicky comme d'autres joueurs ont influencé à leur manière une partie de mon existence. Il en va probablement de même beaucoup d'autres passionnés en Europe.

Issue d'une famille d'écrivains reconnus, Vicky est journaliste de profession et révèle également de bonnes dispositions en tant qu'auteur. Hélas, ma plume n'est pas aussi svelte, alors plutôt que de dresser un portrait maladroit, j'ai préféré prendre l'inspiration à la source et solliciter Vicky pour une interview.

PN : Barny Boatman vous a surnommé la cinquième Mobster. Quand avez-vous rencontré pour la première fois les Hendon Mob et comment avez-vous sympathisé ?

Vicky C : je connaissais Barny et Ross depuis plusieurs années grâce à des amis communs. Bien que ne les connaissant peu, je les ai toujours apprécié. A cette époque les garçons envisageaient déjà de constituer un groupe et de trouver des sponsors, je leur ai trouvé beaucoup de charme et ai rédigé un papier sur eux pour un magazine spécialisé. Il fût facile à écrire et j'espère que cela a joué un petit peu dans leur décision de s'associer pour le Hendon Mob. Leur vision du poker européen s'est révélée tellement importante que je reste très fière aujourd'hui de compter parmi leurs amis.

PN : Quel joueur a le plus influencé votre carrière au poker ?

Vicky C : Sans aucun doute je dirais Hugo "The Sweep" Martin. J'ai joué avec lui en privé tous les mardis durant dix ans, ce n'est pas anodin. Et sans lui, jamais je n'aurais osé passer un certain cap. J'étais effrayée alors, l'univers du poker était encore très masculin et pas aussi populaire, surtout il ne m'était pas aussi familier qu'aujourd'hui. Sans complice dans ce milieu, je crois que je me serais contenté du casino, plantée là devant un verre en regardant nerveusement la roulette. Toutefois, à mon sens la plupart des grands joueurs européens ont été fortement influencés par John Duty, le créateur d'un tournoi qui a élevé l'Europe au niveau de l'Amérique et peut être bien au-delà prochainement. Par ailleurs, sauf son respect, la troisième cession de l'EPT de Londres à également beaucoup influencé mon jeu.

PN : Après cinq apparitions au Late Night Poker, vous présentez la nouvelle émission. Est-ce que les plateaux télés vous ont aidés dans votre carrière en tant que joueur ou présentatrice ?

Vicky C : je ne sais pas vraiment. J'ai d'abord été invité à jouer en qualité de journaliste et ils ont fini par faire appel à moi parce qu'ils voulaient un mélange de personnalités et de femmes, ce qui était difficile à l'époque. Pour différentes raisons, plus aucun casting ne se fait comme cela désormais, ce sont plutôt les gagnants ou les participants à un tournoi que l'on retrouve sur les plateaux de télé. Cela dit je reste persuadé que c'est à cette méthode originale que Late Poker Night doit son succès actuel. Mais pour ce qui me concerne, la réussite est plus le fruit de mon travail sur le poker à la télé, mon travail sur le jeu, plutôt que ma contribution à des émissions sans rapport avec le poker. Bien sûr, lors de cette première télé j'ai pu entrer en relation avec les bonnes personnes et la maison de production, pour ensuite contribuer à bien d'autres émissions sur le poker qui existent encore, je suis très fière de le dire. Depuis je suis revenu en tant que commentatrice, alors oui le fait d'y avoir joué m'a servi.

PN : Late Poker Night continuera-t'elle après les Master séries en cours et y participerez-vous en tant que joueur ?

Vicky C : je ne sais pas encore si une autre série est en projet actuellement, mais je devrais y penser donc oui il y en aura une autre. En revanche je ne sais pas si j'y jouerais. Cela dépend si je suis invitée et du montant du buy-in. Si toutefois je cessais de la présenter cela pourrait être sympa de se retrouver parmi les joueurs, non ? Alors, pourquoi pas !

PN : Êtes vous toujours avant tout écrivain et joueur ensuite ?

Vicky C : oui toujours, mais cela ne veut rien dire. La vie file trop vite pour définir les choses ainsi. Un de mes modèles, Al Alvarez, est journaliste, écrivain, poète, alpiniste et père de famille. Aujourd'hui à soixante-dix ans, il laisse derrière lui une vie riche de mille choses tandis qu'il reste tellement à venir. Chacun devrait nourrir l'ambition de profiter de l'existence avec autant de curiosité et d'énergie. Si le poker est votre source principale de revenus, il devra toujours trouver sa place dans le reste de votre vie.

PN : Et à propos de « Once More With Feeling » ?

Vicky C : oh, s'il vous plaît... c'est hors de propos ici ! Je viens de vous dire qu'il était bon de faire sa vie avec ferveur ; une partie plutôt intense de la mienne c'est mon amie Charlie, de jolies prostituées et des porno-stars à Amsterdam ou Hollywood, nous en avons fait un livre : « Once More With Feeling ». Pour ceux qui veulent en savoir plus, il est toujours en vente sur Amazone ou dans les bonnes librairies et même si je touche toujours 2 £ tous les quatre-vingt-dix exemplaires vendus, je n'incite personne à l'acheter. Tout ce que je puis dire, c'est qu'il est souvent question de sexe et pas toujours conventionnel. Cela fait partie de ma vie, je ne la renie pas…

PN : Pourriez vous vivre avec un homme qui n'aime pas le poker ?

Vicky C : absolument, ce serait même, je pense beaucoup plus sain. Je me suis déjà posé la question et pour être franche je pense pouvoir vivre une histoire avec un passionné de poker comme moi, autant qu'avec un homme qui n'y connaît rien et qui me laisse vivre ma passion. En revanche j'aurais un problème s'il s'agissait d'un homme qui joue beaucoup au poker, mais médiocre, vous savez ceux qui perdent l'argent du ménage sur une main extraordinaire qui se révèle foireuse. M'en faire un ami pas de soucis, mais un mec c'est impossible. Je ne pourrais pas le regarder béate d'admiration comme j'aime le faire avec mon petit ami.

PN : Au-delà du succès, le poker a t'il eu un impact négatif sur votre vie ?

Vicky C : aucun problème, tout va bien, j'essaie de faire mille choses dans la vie, mais en toute franchise, je ne sais pas ce que je serais devenue sans le poker.

PN : J'ai eu l'occasion de disputer une partie en présence d'un jolie femme, je perdais mes moyens et n'ai pas pu me concentrer avant son départ de la table. Avez-vous jamais joué de votre beauté pour déstabiliser un joueur, avez vous été, vous même, troublée par un beau-gosse lors d'une partie, si oui qui était-ce ?

Vicky C : (rires) merci du compliment sous-entendu dans la question, mais non bien sûr, jamais. Je ne fonctionne pas comme cela de toute façon. Je suis une fille ordinaire tout à fait normale et ne provoque jamais de carambolage en suçant une glace dans la rue. De même, aucun joueur ne m'a jamais désarçonné, à mes yeux rien n'est plus séduisant qu'une bonne main. Quoi que si un type très macho joue habillement, je ne dis pas. Je ne veux blesser la fierté de personne mais il s'agit juste parfois de ce que l'on pourrait appeler des dommages collatéraux.

Nota Bene :

Pour les European Poker Awards, qui se tiendront cette année du 9 au 10 décembre à l'Aviation Club de France à Paris, Vicky a été nominée dans deux catégories. Nous la remercions d'avoir bien voulu répondre à nos questions et lui souhaitons bonne chance.

NDR: Lisez sans attendre notre revue sur Titan Poker entrainez vous à jouer un poker gratuit sans attendre

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?