EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Triche sur Internet: Entretien exclusif avec Chris "BluffMagCV" Vaughn et Sorel Mizzi - Partie 1

Triche sur Internet: Entretien exclusif avec Chris "BluffMagCV" Vaughn et Sorel Mizzi... 0001

Avant le 21 octobre 2007, Chris Vaughn était connu dans le monde du poker parce qu'il était rédacteur pour BluffMagazine. Cette nuit là, Vaughn a gagné le 1 millions de dollars garanti sous le pseudo « BluffMagCV ». Il n'a pas été touché par la grâce, mais deux fois ! Puisque la semaine d'après, sous le pseudo « SlippyJacks » il a réitéré son exploit en gagnant le Sunday Million sur PokerStars. De nombreux joueurs rêvent de faire une telle performance.

Mais…des rumeurs couraient sur sa première victoire, insinuant que Vaughn aurait effectué un « compte selling » - le fait de vendre son compte lors d'un tournoi majeur à un autre joueur online. Ce type d'affaire est sorti de l'ombre il y a quelques mois de cela, après que ce sujet soit souvent abordé dans les forums. Il a été rapidement admis qu'un changement de joueur à la fin d'un tournoi majeur, était un avantage conséquent, car les autres joueurs de la table ne se rendaient même pas compte de ce changement.

Que s'est il passé ici ? Personne n'était sûr à 100% mais des doutes subsistaient sur la star online Sorel « Imper1um » Mizzi, un ami de Vaughn. Une investigation sur le tournoi Full Tilt du 21 octobre 2007 a rapidement commencé, et les rumeurs sur l'implication de Mizzi grossissaient.

Cependant, le fait que Soren Kongsgaard reçoive un mail indiquant qu'il avait finalement gagné le tournoi confirmait la disqualification de Vaughn. D'ailleurs, Konsgaard n'avait pas la tâche facile lors de ce heads up final puisqu'il subissait des coupures de connection intempestives qui lui faisaient perdre ses blinds.

Face à l'évidence des faits, Vaughn et Mizzi ont contacté PokerNews afin de révéler ce qu'il s'était vraiment passé ce fameux soir. Vaughn et Mizzi sont tombés d'accord pour accorder une interview à PokerNews, qui sera présentée en deux parties, pour détailler l'achat du compte de Vaughn et discuter de ce type de procédé illégal.

John Caldwell : Chris, dis moi où vous étiez lors de cette victoire sur Full Tilt. A partir de quel moment as-tu été en communication et comment as-tu répondu à cette sollicitation ?

Chris Vaughn: Oh je crois qu'il restait a peu près 3 tables, donc 24 personnes environ. J'étais situé en dessous de la moyenne, je n'étais pas short stack, mais j'étais vraiment en dessous de la moyenne. Je ne me souviens pas de l'heure, mais je regardais les gains pour le premier, le deuxième et le troisième. Vous savez quand vous êtes jeune comme moi, vous regardez à ce genre de chiffre, c'est ce qui m'a mené à parler à Sorel.

JC: Donc Sorel a prit contact avec vous à un moment ?

CV: Non, non, non – Je suppose que la moitié des joueurs ont été déconnecté au moins une fois du tournoi. J'ai commencé à laggé, et je commençais à avoir peur de la déconnection. Et vous voyez je travaille à environ 5 minutes de chez moi. Je joue très souvent au travail, et je pensais aller continuer de jouer au travail, alors j'ai prit quelqu'un de confiance, Sore,l pour me remplacer. Nous étions tous les deux sur une messagerie instantanée et je lui ai envoyé un message et nous en sommes très rapidement arrivés à une vente de compte, plus qu'un simple remplacement temporaire. La raison de cette vente n'avait rien à voir avec mon problème de connexion, c'était plus une raison financière.

JC: La raison était financière, donc vous vous êtes mis d'accord sur la vente.

CV: Exact.

JC: Il restait environ 24 personnes lors du tournoi et à ce moment là, vous vous êtes déconnecté ?

CV: Je lui ai donné mon mot de passe et il s'est enregistré.

PN: D'accord, donc tu t'es déconnecté et Sorel s'est connecté. Sorel, est ce que c'est quelque chose que vous faites souvent ? Ou est-ce la première fois ?

Sorel Mizzi: Non, je ne suis pas un tricheur, ni quelqu'un qui fait du multi-compte. J'ai agit vite sans réfléchir, je n'avais pas l'intention de blesser Chris ou moi-même, ou même toute la communauté du poker. Cela n'est arrivé qu'une fois, et je n'y ai pas prêté grande attention, c'est pour ça que j'ai été attrapé puisque lorsque vous vous enregistrez, votre compte est tracé. Je veux juste dire que cela était un accident isolé et ce n'est pas quelque chose que j'ai déjà fait dans le passé.

JC: Donc c'est la première fois que vous faites cela – vous n'avez jamais acheté un compte auparavant lors d'un quelconque tournoi ?

SM: Jamais.

JC: Donc, ce type de pratique peut nous demander s'il y a effectivement des joueurs pros qui rachètent les comptes de joueurs lorsqu'ils font de gros tournois. Est-ce que cette pratique est commune ? Avez-vous déjà participé à ce genre de chose ?

SM: Il y a effectivement des spéculations sur ce sujet dans les forums – les gens veulent croire au pire. Le fait est que ce type de pratique, qui veut qu'un joueur reprend le compte d'un autre tard dans un tournoi, est quelque chose qui ne peut pas être régulé. On ne peut pas être certain qu'il y ait qu'un seul joueur derrière chaque main, mais je sais que l'on peut jouer contre plusieurs joueurs lors de certaines parties et il n'y a rien à faire contre cela.

JC: Donc, disons que l'on ne peut pas être derrière chaque joueur pour savoir s'il joue seul ou à plusieurs. Est-ce que c'est le genre de choses que vous pratiquez ?

SM: Non, comme je l'ai déjà dit, ce n'est pas quelque chose que je pratique régulièrement. Vous savez, certaines personnes me donnent après le déroulement d'une main, ce que j'aurais fait dans leur cas, et je leur réponds volontiers. Vous savez la raison pour laquelle j'ai fait ce que j'ai fait, ce n'est pas juste une raison financière, mais aussi pour le plaisir de jouer dans des grands tournois… (pause)…Vous ne jouez pas de grands tournois souvent, et lorsque vous avez l'opportunité de jouer la fin d'un grand tournoi, c'est quelque chose de très excitant. C'est juste la passion de jouer au poker. Mais pour revenir à votre question, je n'ai pas fait ça auparavant et je sais que de nombreuses personnes le font régulièrement et vous savez ce n'est pas contre les règles, mais je veux dire…

JC: Mais spécifions que vous parlons d'être « fantôme » (NDLR : donner des conseils à une personne), et non pas de l'achat de compte.

SM: Exact.

JC: C'est contre la loi de revendre un compte.

SM: Cela est contre la loi, mais autant que je sache, depuis 5 ou 6 ans que le poker en ligne existe, personne n'a jamais été pénalisé pour cela. Donc, avec cela à l'esprit, je n'ai pas porté grande importance à ce genre de chose et je n'ai pas pensé à ce que cela pourrait poser, cette sorte de …

JC: Drame?

SM: Oui, exact, ce qu'il s'est passé était un choc pour moi, mais malgré ce que j'ai dit, je pense que ce que j'ai fait était mal. Je suis dégouté de moi-même, cela va être dur de s'y habituer.

JC: Qu'avez-vous ressenti lorsque vous avez vu les messages sur les forums disant « j'ai entendu ci », « J'ai entendu ça » ?

SM: En fait, je n'ai pas fait grand-chose. J'avais vu ça un soir alors que je devais prendre un vol pour Las Vegas le lendemain matin et j'ai continué à regarder le post avec environ 70 ou 80 réponses – je crois que j'ai laissé faire, j'ai laissé les gens parler, plutôt que de parler de ce que j'ai fait ou de ce qu'il s'est passé. Et je crois que ce n'est pas un bon environnement, vous savez, les forums publiques – c'est pour cela que j'ai choisi de faire cette interview avec PokerNews pour m'adresser à tout le monde en même temps d'une façon plus professionnelle. Et je crois que ma première réaction était de ne pas faire de commentaire. J'ai prévu de faire un commentaire la nuit suivante, mais il y a eu des problèmes avec mon vol, ce qui a tout chamboulé. Ensuite, je ne savais pas trop quoi dire, je pensais faire mes excuses et dire toute la vérité, mais on m'a conseillé de faire cela d'une façon plus professionnelle…

JC: Chris, vous avez répondu online…

CV: Oui, je crois que j'ai répondu une fois – c'était sur 2+2 – pour dire que j'allais donner une interview à Bluff Magazine mais aussi pour dire que personne d'autre n'était impliqué dans l'histoire.

Rejoignez nous demain pour la deuxième partie de cet entretien. Nous aborderons notamment les ramifications de leur décision, de la victoire de Vaughn lors du Sunday Millions la semaine suivante, ainsi que de leurs perspectives d'avenir à tous deux.

NDRL : Jouez avec les plus grands joueurs sur Full tilt

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?