EN DIRECT Marrakech Poker Open

Evasion fiscale - La Suède lâche l'araignée Xenon sur ses joueurs de poker

Evasion fiscale - La Suède lâche l'araignée Xenon sur ses joueurs de poker 0001

Durant l'été 2007, l'administration fiscale suédoise avait annoncé vouloir désormais mener une chasse aux évasions fiscales contre les salles de poker en ligne et les sites d'information redirigeant leurs visiteurs vers ces salles. Dag Hardyson, responsable de cette nouvelle politique, avait toutefois précisé que les joueurs de poker ne seraient pas inquiétés.

Les promesses n'engageant que ceux qui les écoutent, la Suède est revenue sur ses positions. Le Skatteverket, l'administration fiscale suédoise, a depuis relevé 47 cas suspectés d'évasion fiscale, pour un montant total de 44,5 millions d'euros dont 5 millions d'euros concernant des joueurs de poker.

Afin de mieux détecter ses suspects sur le net, la Suède utilise depuis 2007 le programme hollandais Xenon, une araignée virtuelle parcourant la toile sur des activités économiques spécifiques. Le logiciel Xenon permet de configurer un profil de recherche fiscale, de lancer un robot « crawler » sur le net pour détecter les sites correspondant au profil et d'identifier les « propriétaires probables » de ces sites. Les données sont ensuite mises en rapport avec la base nationale des données de l'administration fiscale. Xenon a été développé aux Pays-Bas en 2004. Le programme est également utilisé notamment en Belgique, Autriche, au Danemark, au Canada et au Royaume Uni.

Selon la législation suédoise, le joueur de poker est soumis à un impôt de 30% sur ses gains remportés en dehors de l'Union Européenne et de l'Espace Economique Européen. Ces gains sont considérés comme des revenus taxables en Suède. Si cet impôt n'est pas versé en temps et en heure, le joueur se verra contraint de payer pénalités et intérêts de retard. Les gains décrochés au sein de l'Union ne sont quant à eux pas imposables. En revanche, si le fisc suédois reconnait les gains des joueurs, il n'en est pas de même pour le revers de la médaille de la vie de joueur de poker : les dépenses et les pertes générées par l'activité du joueur ne donne pas lieu à des déductions fiscales…

Deux joueurs suédois sont actuellement confrontés au fisc pour des gains ou des contrats obtenus lors de tournois live dans des casinos. Martin "Kniven" de Knijff a été condamné en appel début 2008 à verser une somme d'un million d'euros au titre d'un redressement après sa victoire aux Etats-Unis au « Five Star World Poker Classic » (2.4 million dollars de gains) en 2004.

Daniel Bergsdorf est lui redressé pour ne pas avoir signalé à l'administration une somme de 100.000$ que lui avait proposé la salle PokerStars pour porter son logo lors de la table finale du tournoi principal des World Series of Poker 2005 à Las Vegas. Daniel Bergsdorf doit verser 40% de la somme au fisc.

200$ offerts sur Everest Poker

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?