Triche en ligne - Communiqué de Kahnawake sur les affaires Ultimate Bet et Absolute Poker

Triche en ligne - Communiqué de Kahnawake sur les affaires Ultimate Bet et Absolute Poker 0001

La Kahnawake Gaming Association (KGC), un organisme canadien chargé de la régulation et du contrôle de nombreux sites de jeux d'argent en ligne basés sur le territoire kahnawake au Canada, a publié le 23 juillet 2008 un communiqué officiel consacré à l'affaire de triche ayant secoué les sites de poker en ligne Ultimate Bet et Absolute Poker.

Ces deux affaires révélées par les joueurs en ligne eux même sont un cas d'école pour les salles de poker virtuelles et leur organisme de contrôle leur ayant délivré une licence. Elles mettent en lumières les dommages que peuvent causer à l'image d'une salle un contrôle défaillant de la sécurité de ses programmes et l'importance pour elles de recourir notamment à un organisme extérieur de régulation. Ces critières sont d'ailleurs prioritaires au sein de la sélection de salles en ligne proposée par Pokernews.

Le communiqué de la Kahnawake Gaming Association (KGC) est publié quelques mois après le scandale qui a impliqué Absolute Poker et indirectement l'association Kahnawake chargé d'assurer le contrôle de la salle. En septembre 2007, Absolute Poker avait défrayé la chronique après que certains forums de joueurs de poker en ligne ait révélé l'utilisation sur la salle d'un compte « super user » permettant à son utilisateur de voir les cartes cachées de leurs adversaires. En octobre 2007, Absolute Poker avait annoncé que la cause de la "faille de sécurité" avait été trouvée et que le problème était désormais entièrement résolue avec l'aide de la Kahnawake Gaming Commission.

Une même affaire basée sur la dénonciation de comptes "super user" avait également ébranlé le site Ultimate Bet. Un enquête dont les conclusions avaient été révélées en mai 2008 avait mis à jour l'utilisation de 18 comptes "super user" de mars 2006 à décembre 2007.

La Kahnawake Gaming Commission n'avait jusqu'à aujourd'hui pas encore communiqué sur cette affaire. C'est désormais chose faite. Dans son communiqué du 23 juillet, la KGC affirme que la décision concernant l'avenir d'Ultimate Bet est prête à être divulguée mais que l'objectif était tout d'abord de rembourser tous les joueurs impliqués dans l'affaire et de faire en sorte que ce genre d'abus ne se reproduise pas.

Voici le communiqué de la Kahnawake Gaming Association (KGC) :

COMMISSION DES JEUX KAHNAWAKE
23 juillet 2008,
La "Kahnawake Gaming Association" (KGC) n'a cessé de contrôler des sites de jeux d'argent en ligne durant neuf ans - c'est l'une des plus anciennes organisation de ce type. Durant cette période, la KGC a prouvé qu'elle était le leader mondial en terme de régulation de sites de jeux d'argent en ligne dans le but de créer un environnement régulé et sécurisé. Le succès enregistré par la KGC en tant que régulateur est évident, un grand pourcentage de sites de jeux en ligne ayant choisi de travailler avec Kahnawake.
Comme certains commentateurs ont très justement noté, les meilleures entreprises régulatrices peuvent être sujets à des abus. Des exemples peuvent être trouvés dans le milieu bancaire et des jeux en ligne. Le fait que l'industrie des jeux en ligne soit nouvelle et basée principalement sur l'utilisation des technologies crée un challenge additionnel. A travers son histoire, la KGC a pu faire face à ces nouveaux défis.
Durant ces derniers mois, il a été découvert que deux entités enregistrées sous la licence KGC - Absolute Poker et Ultimate Bet - ont été impliqués dans des systèmes de tricherie opérés par certains joueurs. Dans chacun des deux cas, la conduite inappropriée de ces individus a attiré l'attention de la KGC. Le travail de la KGC a permis de d'identifier ces joueurs ainsi que leur rôle précis dans l'affaire afin de mettre la lumière sur ces cas de triche.
Le premier cas concernait Absolute Poker. Après une longue investigation de la part de KGC ainsi que des agents de la Gaming Associates, la KGC a publié une décision le 11 janvier 2008. Cette dernière a indiqué que le système de triche n'avait pas été initié ou n'avait aucunement profité à Absolute Poker ainsi qu'a ses dirigeants et propriétaires. La décision a conduit Absolute Poker à faire face à des sanctions et à de nouvelles règlementations, incluant vingt quatre nouvelles directives ayant effet sur le système et le management de l'entreprise. La KGC a fourni plusieurs preuves indiquant que tous les joueurs touchés par le système de triche ont été intégralement remboursés.
Peu de temps après que cette décision ne soit rendue, la KGC a été mis au courant d'une autre affaire de triche qui touchait cette fois ci la petite soeur d'Absolute Poker : Ultimate Bet.
Pendant de longs mois, la KGC a mis en place une enquête approfondie concernant ces allégations de triche. Ces efforts ont permis d'identifier les failles dans le système d'Ultimate Bet qui furent à l'origine de la triche mais aussi d'identifier les individus impliqués pour permettre ensuite un remboursement complet des joueurs victimes de ce système.
Malheureusement, les actions entreprises par KGC n'ont pas été correctement communiquées à l'industrie du poker ainsi qu'au public, créant ainsi l'impression que KGC "n'avait rien fait".
L'enquête menée par la KGC sur la salle Ultimate Bet a permis de mettre à jour quelques découvertes importantes qui permettront de rendre public dans les prochains jours l'issue de l'affaire.
Il doit être souligné que la priorité de la KGC fut de rembourser totalement les victimes de triche sur les salles et de tout entreprendre afin qu'une telle chose ne se reproduise pas. Chacun de ces objectifs ont été accomplis.
Murray Marshall
Senior Advisor
Kahnawake Gaming Commission

Ultimate Bet et Absolute Poker proposent depuis le 25 juillet 2008 le même réseau de joueurs et les mêmes fonctionnalités. Ce réseau, le troisième plus gros réseau de joueurs sur Internet, est appelé Cereus.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?