Annie Duke : "Les tournois de poker féminins sont discriminatoires"

Annie Duke : "Les tournois de poker féminins sont discriminatoires" 0001

La joueuse de poker professionnelle Annie Duke est née le 13 septembre 1965 dans le New Hampshire (Etats Unis), mais ce n'est qu'en 1994 qu'elle se jettera dans la cours des grands en participant à ses premiers World Series of Poker.

Quelques années plus tard, elle coupera le lien familial qui la lie à son frère Howard Lederer pour forger son propre palmarès et réaliser ses propres performances.

PokerNews est allé à sa rencontre pour parler de ses WSOP 2008, de ses futurs projets mais aussi de son combat contre les tournois exclusivement féminins.

PokerNews: Comment trouvez vous le temps de tout faire?

Annie Duke: Je ne suis pas sûre d'avoir assez de temps pour tout faire! J'ai du prendre sur mon sommeil principalement!

En vérité, je pense que je libère du temps pour ce qui vaut le coup de prendre du temps. Tout ce que je fais, les enfants, les œuvres de charité, le coaching, cela me comble assez pour m'y retrouver. Donc, je ne fais que trouver du temps. Je ne regarde plus trop la télévision. Je vais seulement au cinéma lorsque j'y emmène les enfants, mais cela me va puisque je prend du plaisir dans tout ce que je fais à côté.

PokerNews: Vous avez récemment écrit votre propre biographie et qui s'appelle " How I Raised, Folded, Bluffed, Flirted, Cursed, and Won Millions at the World Series of Poker" (Traduction: Comment j'ai relancé, passé, bluffé, flirté, maudit et gagné des millions aux World Series of Poker). est ce que cela vous a prit du temps? Et donne-t-il satisfaction?

Annie Duke: J'ai mis un an à l'écrire. Mon nouveau livre est fini, il est en phase d'édition. Je pense que le processus d'édition sera terminé en septembre. Je suis vraiment excité à l'idée de sortir ce nouveau livre puisque c'est un ouvrage purement stratégique et théorique. Je suis vraiment fière de ce livre et je suis pressée de voir la réaction de la communauté du poker après sa sortie!

PokerNews:L'une de vos protégés, Liv Boeree, que vous avez coaché avec Devilfish et Phil Hellmuth, vient de remporter le Ladbrokes European Ladies Championship. Que ressentez vous à l'idée d'avoir contribué à son succès

Annie Duke: J'ai effectivement donné des cours privés à Liv. Nous avons travaillé toute une semaine. Durant cette semaine, elle a gagné un tournoi au Caesars Palace de Las Vegas, et bien sûr, a continué sur sa lancée en remportant le Ladies Championship. Je ne peux être plus fière d'elle. Elle est extrêmement douée, très bonne joueuse mais elle possède également beaucoup de talent. J'aime travailler avec elle et je continue de travailler avec elle. L'objectif que je me fixe pour elle est qu'elle devienne la meilleure joueuse de poker en Europe et je pense qu'elle a le potentiel pour le devenir!

PokerNews: Quelle est votre position sur les tournois exclusivement réservés aux femmes?

Annie Duke: Personnellement, je n'y participe pas moi-même. Je l'ai déjà dit, c'est un choix personnel. Je ne critiquerais jamais une personne qui participe à un tournoi uniquement réservé aux femmes. Je critique seulement les casinos qui les organise.

Je pense uniquement que lorsque les femmes ou les hommes subissent des ségrégations dans une compétition, cela veut dire que peut importe le type de compétition, il y a une différence significative entre les hommes et les femmes. Par exemple, il est complètement sensé d'avoir un circuit entièrement féminin au tennis. Les hommes sont, en moyenne, 20% plus grands et plus forts que les femmes puisque le tennis demande de la force physique et de la vitesse. Clairement, les femmes doivent jouer contre des femmes, et les hommes contre des hommes.

Le poker, d'un autre côté, demande des capacités mentales. Il ne demande pas de capacité physique. Donc, séparer les femmes des hommes signifie qu'il y a une véritable différence entres les capacités mentales des femmes par rapport aux hommes. Cela est insultant, point! Mais cela veut aussi dire que les femmes ne sont pas aussi douées mentalement que les hommes. Ce que je veux dire aux gens est " Que diriez-vous s'il il avait un tournoi réservé aux noirs?". La réponse repose sur des faits discriminatoires et dégradants, personne ne l'accepterait. Lorsque je leur demande pourquoi, ils me répondent qu'un tournoi uniquement réservé aux noirs signifierait que les noirs seraient moins intelligents que les blancs. Je les regarde alors et leur demande en quoi un tournoi réservé aux femmes est-il si différent? Cela ne l'ai pas. Les tournois exclusivement féminins sont discriminatoires.

J'ai entendu des personnes dire que ma position était anti-féminine et que je ne soutenais pas les femmes au poker parce que je participais pas aux tournois exclusivement féminins. Mais c'est plutôt le contraire. Je pense que les femmes sont aussi intelligentes que les hommes. Je pense que les femmes sont aussi bonnes à ce jeu que les hommes. Je ne supporte pas que les femmes subissent des ségrégations parce qu'elles ne sont pas sur le même pied d'égalité que les hommes.

PokerNews: Je lis souvent votre blog et le fait que votre bassin se soit brisé en trois a du vous faire souffrir. Est ce que cela va mieux maintenant?

Annie Duke: En fait, je vais aller voir le docteur demain pour en savoir où j'en suis. Je ne peux pas croire que je suis à tel point maniaque que non seulement je me suis brisé mon bassin mais que j'ai également continué mes activités quotidiennes pendant deux mois, pour en empirer la situation. Je suis en phase de guérison mais je sens encore la douleur. Nous verrons ce que le docteur dira demain mais je pense que tout ira mieux l'été prochain.

PokerNews: Quand vous êtes vous intéressée au poker?

Annie Duke: Je me suis penché sur le poker lorsque je vivais à New York et j'allais au club de carte pour y aller observer mon frère, Howard Lederer. Il était jeune et talentueux et je n'étais que la petite soeur qui l'observais. Mais j'adorais regarder l'action autour de la table. Je n'ai joué que quelques années après cela. Mais je n'ai attrapé le virus que lors de la fin de mes jeunes années.

PokerNews:Que faites vous de votre temps libre? (si vous en avez)

Annie Duke: Hmmmm...de mon temps libre? Je suis fan de Yoga donc j'essaye d'en faire tous les jours, quand je le peux. J'ai trouvé un super endroit à Las Vegas donc je n'ai pas raté l'occasion d'en faire pendant les WSOP de cette année. A côté de cela, mon petit ami aime les bons restaurants et les voyages. Cet été c'était Hawaii!

PokerNews: A votre avis, quel tournoi a changé votre vie?

Je dirais sans hésiter le Tournament of Champions en 2004. Surpasser cette table finale était l'une de mes meilleures expériences. J'ai été chanceuse pendant toute la journée!

PokerNews: Combien de tournois WSOP avez vous joué cette année?

J'en ai joué à peu près 10 cette année. Au début, j'ai raté la première semaine à cause de mes obligations de mère. Lorsque vous devez choisir entre vos enfants et le poker, il n'y a pas photo. J'ai donc commencé aux environs de l'Event 14 et ensuite j'ai donné des cours à l'académie WSOP. J'ai commencé avec le tournoi de Stud au buy-in de 10.000$ et je suis allé assez loin.

PokerNews: Jouerez vous les WSOP Europe cette année?

Je ne suis pas encore sûre d'y aller. Le Main Event se déroule en même temps que l'Aruba Classic cette année donc je sais que je ne pourrais pas jouer le Main Event. Mais je pourrais venir pour faire les premiers tournois. J'ai eu tellement de plaisir l'année dernière que je ne vais pas manquer cet évènement!

PokerNews: Merci beaucoup pour nous avoir consacrer du temps.

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?