WSOP Main Event 2008 - Table finale reportée : une décision critiquée mais rentable

WSOP Main Event 2008 - Table finale reportée : une décision critiquée mais rentable 0001

Suivez la table finale WSOP 2008 en direct live sur Pokernews

La dernière main du plus grand tournoi du poker du monde, le Main Event des World Series of Poker 2008 (WSOP), avait vu l'élimination de Dean Hamrick à la 10ème place. C'était le 15 juillet 2008. Bien qu'elle nous semblent déjà loin, plus d'un mois devra encore s'écouler avant que les neufs joueurs restants – surnommés les "November Nine" – ne se réunissent de nouveau à Las Vegas en novembre prochain pour disputer la table finale de ce même Main Event. Lorsque le report de la table finale avait été annoncé le 1er mai 2008, cette décision avait été abondamment commentée et critiquée par beaucoup.

Main Event 2008 - Une table finale qui laisse monter le désir

L'un des principaux arguments des partisans de cette mesure est l'exposition médiatique supplémentaire dont bénéficiera le poker en général et les 9 finalistes du Main Event des WSOP en particulier. "Ce délai qui nous sépare de la table finale est du temps supplémentaire gagné pour capter l'attention des médias grand-public," a déclaré Daniel Negreanu, un des membres du Players Advisory Committee qui a approuvé la décision. Au cours de la même conférence de presse, Jeffrey Pollack, le commissionnaire des WSOP, a également souligné combien les neuf finalistes allaient jouir "d'une opportunité sans précédent pour capter l'attention du monde entier"

Pour ceux qui ont voté en faveur de cette mesure inédite, la possibilité accordée aux "November Nine" de signer de juteux contrats publicitaires est sans doute le facteur qui a finalement fait pencher la balance en faveur d'un report de la date de la finale. Dans une interview récente avec Craig Marquis (l'un des November Nine), Phil Gordon lui demande des nouvelles de ses contrats de sponsoring, et en profite aussi pour réaffirmer que l'amélioration des chances des joueurs de signer de tels deals est l'une des raisons pour lesquelles lui-même, en tant que membre du PAC, a décidé de voter en faveur du report de la table finale.

Miller & Co : les sponsors des WSOP se frottent les mains

A la conférence de presse du 1er Mai, Dockery Clark, Directeur des partenariats sportifs du brasseur Miller, a aussi vanté les bénéfices de cette décision pour sa propre compagnie, sans doute le plus gros sponsor des WSOP hors-rooms de Poker online. Le report "ajoute de la valeur," a expliqué Dockery, parce qu'il permet "une période prolongée d'activation" pour l'alliance Miller-WSOP qui, du coup, "influence bien plus durablement les consommateurs."

Si l'on se place du point de vue d'un annonceur déjà engagé auprès des WSOP, l'idée de reporter la table finale jusqu'au mois de Novembre, et ainsi de prolonger la "vie" de l'évènement en le faisant passer de sept semaines à pratiquement six mois, est un plus indéniable. On pourra toujours débattre de la sémantique, se demander si les WSOP 2008 sont actuellement "en pause" ou non, mais la couverture en cours des WSOP sur ESPN aide certainement à maintenir les WSOP (et ses sponsors) présents dans l'esprit du public (ou "des consommateurs"). La couverture télévisée du Main Event a démarré dès le 2 Septembre dernier.

November Nine : une notoriété sans précédent et pourtant...

Les Jeux Olympiques de Pékin, un événement concurrent des World Series Of Poker dans l'esprit du public, nous offre une comparaison utile pour discuter des différents facteurs affectant la visibilité Marketing des November Nine. Avant même la cérémonie de clôture, les spéculations allaient bon train concernant les contrats de sponsoring de certains des athlètes olympiques les plus médaillés.

Greg Johnson, du Los Angeles Times, nous apprend que certains d'entre eux, par exemple les nageurs Michael Phelps et Dara Torres, risquent de toucher le jackpot tandis que beaucoup d'autres auront du mal à rentabiliser leurs succès olympiques. Johnson cite Paul Swangard, le Directeur du centre d'études sur le Marketing sportif à l'Université de l'Oregon, qui note que la médaillée d'or Nastia Liukin rencontrera sans doute bien des difficultés du simple fait de la relative confidentialité de sa discipline, la gymnastique. "Chez la plupart des fans de sports traditionnels, sa notoriété s'est évanouie en l'espace de trois semaines. Je ne veux pas dire par là qu'elle n'a aucune chance de toucher les dividendes de ses performances, simplement les opportunités seront limitées. Limitées mais néanmoins lucratives." Ailleurs dans l'article, Johnson nous invite à essayer de nous rappeler le nom de la gymnaste américaine qui a remporté le concours général à Athènes en 2004. (vous n'y arrivez pas ? elle s'appelle Carly Patterson.)

Même si Jeffrey Pollack parlait le 1er Mai de "16 semaines de promotion et de notoriété " pour les November Nine, leurs opportunités de sponsoring risquent d'être tout aussi limitées. A l'image des gymnastes, la capacité des joueurs de Poker à promouvoir des produits non directement reliés au Poker est assez réduite. Handicap supplémentaire pour les joueurs de Poker, des facteurs légaux (et même, parfois, moraux) peuvent faire hésiter beaucoup de sponsors potentiels.

Malgré tout, la "période prolongée d'activation" causée par le report de la table finale a sans aucun doute amélioré les retombées financières de l'évènement pour les joueurs. D'une part, tous les neufs ont déjà signé des contrats de sponsoring avec des rooms de Poker, et pour des montants supérieurs à ceux auxquels auraient pu prétendre les finalistes des années passées, car le temps d'exposition gagné permet aux rooms de placer leurs nouveaux poulains dans certains Events, comme récemment l'étape du LAPT à Punta del Este ou encore les WSOP Europe, auxquels ont participé plusieurs des November Nine .

Les neufs ont aussi attiré l'attention de plusieurs sponsors en dehors du monde du Poker, bien que nous ne sachions pas encore à quel point ces contrats se sont avérés lucratifs. Dans son interview avec Marquis, Gordon a parlé d'"opportunités commerciales venant de compagnies grand-public" (c.a.d., autres que les sites de Poker en ligne) et a prié Marquis de lui dire si sa prédiction selon laquelle participer à la table finale rapporterait $250,000 à $300,000 par joueur s'était vérifiée ou non. Marquis a qualifié cette estimation d' "assez juste, fort heureusement" – ne confirmant pas explicitement les chiffres, mais assurant en tout cas que les neuf joueurs étaient bien plus courtisés qu'aucun des finaliste des éditions précédentes.

Bien qu'il ne faille pas trop s'attendre à voir bientôt débarquer Craig Marquis ou l'un de ses huit adversaires sur une boite de Wheaties ( NdT :marque de céréales qui sponsorise actuellement la gymnaste américaine médaillée olympique Liukin), certains d'entre eux apparaîtront sans doute bientôt dans le champ de vision du grand public par le biais de publicités pour des marques auxquelles aucun joueur de Poker n'avait prêté son image auparavant. Le nombre et la taille de ces contrats de sponsoring nous en diront bientôt plus sur le statut exact du Poker dans la culture populaire d'aujourd'hui.

Qualifiez vous pour l'EPT Budapest sur PokerStars

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?