Les jeux d'argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d'argent, conflits familiaux, addiction…, retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09 74 75 13 13 - appel non surtaxé).

Gouvernemen ANJ Adictel Evalujeu

Jeu de Poker en Ligne - Million Dollar Challenge : Ivey dit oui à 'durrrr'

Jeu de Poker en Ligne - Million Dollar Challenge : Ivey dit oui à 'durrrr' 0001

Dernière minute : Dans la nuit du 8 au 9 janvier 2009, Patrick Antonius a officiellement confirmé à BLUFF Magazinequ'il relevait également le défi de Tom Dwan. Plus d'infos à venir.

Le monde du poker high-stakes a frémi cette semaine lorsque la star du poker en ligne Tom "durrrr" Dwan a lancé un défi inédit aux autres joueurs de poker dans l'édition de février de BLUFF Magazine.

Ce défi à 500.000 dollars, ouvert à tous, se jouera sur un minimum de 50,000 mains disputées simultanément sur 4 tables online ou plus de no-limit hold'em ou de pot-limit Omaha. Et, en cas de défaite, Tom Dwan rajoute un million de dollars d'argent mort à la cagnotte.

Tom Dwan nous explique les termes du pari

"Ce défi en heads-up est ouvert à tous. Quatre tables, de 200$/400$ minimum, avec un side bet de 500.000$ à 3 contre 1. On joue 50.000 mains minimum et le défi est remporté si l'un des deux joueurs gagne un dollar de plus que la rake. En fait si vous gagnez un dollar de plus que la rake, je vous offre 1,5 million de dollars. Mais si je gagne un dollar de plus que la rake, c'est vous qui me donnez 500.000$.... En résumé, j'ajoute une prime de 1 million de dollars pour quiconque se sent prêt à relever mon défi à 500.000$. Un jeu qui devient hautement risqué dans les très hautes sphères du poker.

Les motivations derrière ce 'Million Dollar Challenge'

Un défi ouvert à PRESQUE tout le monde puisque Dwan a tout de même spécifié une exception. Dans un post récent sur un célèbre forum de poker, il a en effet précisé ne pas vouloir jouer contre son très bon ami Phil "OMGClayAiken" Galfond. Le style de jeu précautionneux de Galfond, radicalement différent de celui de Dwan, est cité par certains comme une raison possible des réticences de durrrr . Quoi qu'il en soit, Dwan a bien voulu partager avec PokerNews les raisons qui l'ont poussé à mettre en place ce challlenge.

"A mon avis, probablement biaisé", commence Dwan, "les deux variantes les plus intéressantes à jouer sont le heads-up en no-limit holdem ou en pot-limit Omaha. J'ai joué contre beaucoup d'adversaires à chacune d'entre elles; mais j'ai rarement rencontré quelqu'un prêt à m'affronter sur plus de deux tables à la fois. Ca n'engage que moi mais je pense qu'il est plus intéressant de jouer au moins quatre tables à la fois. Je dis ça parce qu'en jouant sur quatre tables, il est moins probable qu'un vainqueur puisse se dessiner grâce à un ou deux gros pots seulement, et le meilleur joueur engrangera deux fois plus de gains horaires que sur deux tables. De plus, si vos adversaires répètent la même erreur durant 90 minutes d'affilée, vous serez en mesure de le remarquer plus tôt et d'en tirer un avantage quatre fois plus grand sur quatre tables — bien qu'il soit probable que mes adversaires corrigeront aussi plus rapidement le tir sur quatre tables.

"Pour toutes ces raisons, j'ai voulu faire quelque chose qui incite les gens à venir me jouer sur quatre tables de PLO ou de NLHE. Ca me coûtera peut-être beaucoup d'argent, ou ça m'en fera gagner... quoi qu'il en soit, je propose un side bet à 1,5 million de dollars contre 500.000$, sur 50.000 mains de celle des deux variantes que mon adversaire choisira. Si l'un de nous deux est positif après ces 50.000 mains, il remporte le défi. Pour la première fois depuis longtemps, je vais être en mesure de jouer en tête-à-tête sur quatre tables à la fois pendant plus d'une heure ou deux uniquement. Je suis prêt à jouer contre quiconque acceptera ce challenge, sauf Phil Galfond (parce que c'est un très bon joueur et un très bon ami); Cependant, je me réserve évidemment le droit d'annuler tout duel futur tant que l'argent n'aura pas été engagé (au cas où je perdrais beaucoup de duels à la suite). Ceci dit, il est hautement improbable que je ne sois pas en mesure de donner leur chance à ceux qui veulent tenter l'aventure à un moment ou un autre de l'année à venir (je ne sais pas combien de temps tout cela va prendre). Bref, je souhaite juste que ces matchs soient plaisants à disputer pour les participants, et à regarder pour les spectateurs, même s'ils vont s'avérer coûteux pour certains — pour moi ? Seul l'avenir nous le dira...."

Phil Ivey relève le gant. Benyamine et Antonius intéressés

De tels challenges high stakes ne sont pas rares dans le monde du poker – Daniel "KidPoker" Negreanu en avait initié un qui incorporait plusieurs variantes jouée en alternance il y a quelques années — Restait à vérifier si certains des pros actuels en mesure de se payer ce pari accepteraient les termes proposés par Dwan. Dans le show radiophonique de Barry Greenstein "Tuesdays with Ivey", Phil Ivey a rapidement annoncé qu'il relevait le défi et a également annoncé que David Benyamine et Patrik Antonius y réfléchissaient également.

Ivey, qui est cité dans de nombreux articles pour avoir gagné plus de 6 million de dollars sur les tables de poker cash-game sur internet en 2008, est bien armé pour s'attaquer au challenge de Dwan. Il est d'ailleurs connu pour avoir souvent accepté des "side-bets" de poker, dès qu'il pensait avoir un edge. Benyamine, lui aussi, dispose d'une bankroll bien profonde et est l'un des joueurs de Omaha les plus craints de la planète. En 2008, il a connu une réussite exceptionnelle, aussi bien en cash-game online qu'en tournoi live, et a notamment remporté son premier bracelet des WSOP. Patrick Antonius est aussi connu pour être un joueur intrépide et cela fait des années qu'il participe aux plus grosses parties live et online.

Ivey annonce la couleur : J'accepte tous les défis à tous les jeux de poker que je pratique

"Je n'ai jamais mis sur pied un défi comme celui-là..." nous a confié Ivey en expliquant les raisons de son acceptation, "j'espère que tout le monde est bien conscient que je ne vais pas me défiler – De toutes manières, j'accepte tous les défis.... contre n'importe qui, à n'importe quelle variante. La plupart du temps, j'ai le sentiment de démarrer en position d'outsider. Et puis je finis par comprendre leur manière de jouer, ce qu'ils ont en tête – et alors j'opère les ajustements nécessaires dans mon jeu pour les amener sur un terrain où c'est moi qui suis favori".

Ivey, Antonius, Benyamine, Dwan : ils jouent tous sur Full Tilt. Pour tenter vous aussi votre chance aux tables de la célèbre poker room, inscrivez vous sur Fullt Tilt via PokerNews pour profiter d'un bonus de premier dépôt de 100% jusqu'à 600$.

Share this article

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus