Table finale du Main Event des WSOP 2003 : Que sont-ils devenus ?

chris moneymaker wsop 2003

Plus de sept ans se sont écoulés depuis qu'un modeste comptable du Tennessee âgé de 28 ans a remporté le Main Event des World Series of Poker, prouvant ainsi que tout le monde peut gagner au poker. Chris Moneymaker est alors devenu l'un des ambassadeurs du jeu les plus connus au monde et il figure toujours au rang des membres du team pro Pokerstars. Mais qu'en est-il de ses huit concurrents?

9ème place, David Singer (120.000$)

Ces dernières années, atteindre la neuvième place du Main Event vaut au moins un million de dollars. Mais en 2003, lorsque David Singer a été le premier joueur éliminé de la table finale, sa performance ne lui a rapporté 'que' 120.000$. Après la victoire de Moneymaker, lorsque le 'poker boom' a démarré, Singer s'est mis à passer plus de temps sur le circuits des tournois internationaux que dans les cash-games 'high-stakes'. Depuis 2003, Singer a atteint cinq tables finales de plus aux WSOP (dont deux fois le H.O.R.S.E. à 50.000$) et a remporté son premier bracelet dans un tournoi de pot-limit Hold’em à 1.500$ en 2008. Il a également atteint deux tables finales de la saison 4 du World Poker Tour, avec une troisième place à la PokerStars Carribean Adventure et une 6ème place au Borgata Poker Open.

Gains en tournois avant la table finale : 276.395$
Gains en tournois après la table finale : 3.930.766$

8ème place, David Grey (160.000$)

David Grey possédait déjà un bracelet, décroché dans un tournoi de seven-card Stud des WSOP, lorsqu'il s'est assis en table finale du Main Event 2003. Régulier de longue date des plus gros cash-games de la planète, Grey, tout comme Singer, s'est mis à fréquenter les tournois de manière beaucoup plus assidue lorsqu'a commencé le poker boom. Grey a décroché son second bracelet en 2005, dans le tournoi de no-limit Deuce-to-Seven à $5.000$. Peu après, les invitations à des shows télévisés se sont mises à pleuvoir. on l'a ainsi vu dans 'Poker Superstars Invitational', 'the NBC National Heads-Up Championship' ou encore 'Poker After Dark'.

Gains en tournois avant la table finale : 627.370$
Gains en tournois après la table finale : 886.323$

7ème place, Young Pak (200.000$)

Pardon, qui ça ? Young Pak a beau avoir gagné pas mal de temps d'antenne sur ESPN en 2003, personne ne se souvient de lui aujourd'hui. La seule place payée de Pak aux WSOP depuis sa table finale est une 246ème place dans le Main Event 2005. Pak a également atteint l'argent de tournois organisés au Mandalay Bay de Las Vegas ou au Sands d'Atlantic City, mais à part ça plus personne n'en a plus jamais entendu parler.

Gains en tournois avant la table finale : 34.039$
Gains en tournois après la table finale : 47.195$

6ème place, Amir Vahedi (250.000$)

Avec son sourire contagieux, son sens de la répartie et son fameux cigare, Amir Vahedi est rapidement devenu l'un des joueurs les plus appréciés du circuit après sa participation au Main Event 2003. Jennifer Lopez elle-même avait loué ses services de coach de poker pour son bien-aimé Ben Affleck. Après les WSOP 2003, Vahedi est retourné à ce qu'il savait faire de mieux — gagner des tournois. S'inscrivant à des épreuves dont les tickets d'entrée varient entre 200$ et 2.000$, Vahedi s'est qualifié pour un nombre incalculable de tables finales et a totalisé 26 titres durant sa carrière, son plus gros gain s'élevant à 446.292$ après sa victoire au tournoi à 1.485$ du L.A. Poker Classic 2005.

Malheureusement, Vahedi a succombé à des complications dues à son diabète le 8 janvier 2010. Il avait 48 ans.

Gains en tournois avant la table finale : 873.204$
Gains en tournois après la table finale : 2.214.789$

5ème place, Tomer Benvenisti (320.000$)

A l'inverse de Singer, de Grey ou de Vahedi, Tomer Benvenstti n'était pas un joueur de poker professionnel lorsqu'il s'est assis en table finale du Main Event 2003. On avait plus de chances de le trouver à des tables de Hold’em moyenne-limite sur le Strip qu'à une table finale d'un tournoi majeur. D'ailleurs, après sa table finale de 2003, il n' plus connu beaucoup de succès en tournoi, mise-à-part une petite place payée au Main Event des WSOP 2004 et une 27ème place du tournoi de no-limit Hold’em Shootout à 1.500$ en 2005. Benvenisti fréquente toujours Las Vegas; On l'a vu participer au Main Event cette année, où il a atteint le Jour 3 mais sans rentrer dans l'argent.

Gains en tournois avant la table finale : 0$
Gains en tournoi après la table finale : 63.430$

4ème place, Jason Lester (440.000$)

Un peu comme Singer et Grey, Jason Lester est avant tout un joueur de cash-game 'High Stakes', qui peut fréquemment être aperçu derrière de gros tas de jetons dans la Bobby’s Room du Bellagio. Depuis 2003, il a atteint quatre tables finales des WSOP et a remporté son premier bracelet en 2006, dans le pot-limit Hold’em à 5.000$. En 2010, Lester a connu une très bonne année : il a terminé 12ème du WPT World Championships à 25.000$, 16ème du Championnat du Monde de pot-limit Omaha à 10.000$ et a atteint les places payées du Main Event, où ESPN lui a consacré pas mal de temps d'antenne. Lester a aussi obtenu un petit rôle dans le film de Curtis Hanson éreinté par la critique 'Lucky You', mais il préfèrera peut-être qu'on laisse cette apparition en dehors de son CV.

Gains en tournois avant la table finale : 162.745$
Gains en tournois après la table finale : 1.504.886$

3ème place, Dan Harrington (650.000$)

Pour quelqu'un qui n'est pas et n'a jamais été un professionnel du poker à temps complet, Dan Harrington ne s'en est pas trop mal sorti. Dans ce que beaucoup considèrent comme l'une des plus grosses performances de l'histoire des WSOP, Harrington a fait suivre sa 3ème place au Main Event 2003 par une 4ème place au Main Event 2004, qui lui a rapporté 1,5M$. Il a également écrit le livre de référence sur les tournois de no-limit Hold’em, le fameux “Harrington on Hold’em”. Il a aussi deux apparitions en table finale du WPT à son actif, une seconde place du Festa al Lago 2005, au Bellagio, et une victoire au Legends of Poker qui lui a rapporté plus de 1,6 M$. Le public a voté pour lui en 2010, afin de lui offrir sa place aux Tournoi des Champions, organisé par les WSOP, et il est actuellement nominé pour le Poker Hall of Fame.

Gains en tournois avant la table finale : 1.796.265$
Gains en tournois aprèsla table finale : 4.161.953$

2nde place, Sam Farha (1.300.000$)

Sam Farha était déjà détenteur d'un bracelet des WSOP lorsque Moneymaker a exécuté son fameux “bluff du siècle” contre lui, durant le tête-à-tête final du Main Event 2003 (voir vidéo en fin d'article). Il en a depuis ajouté un deuxième à sa collection, dans le tournoi d'Omaha Hi/Lo à 5.000$ en 2006, puis un troisième dans le Championnat du Monde d'Omaha Hi/Lo à 10.000$ cette année. Habitué de l'émission 'High Stakes Poker' sur GSN, Farha reste l'un des joueurs de poker les plus connus et les plus populaires, en dépit de ses apparitions plutôt rares en tournoi. Lui aussi a obtenu sa place au Tournoi des Champions 2010 grâce à un vote du public, emportant même plus de voix que l'homme qui l'a privé du titre au Main Event il y a sept ans.

Gains en tournois avant la table finale : 196.853$
Gains en tournois après la table finale : 1.341.385$

1ère place, Chris Moneymaker (2.500.000$)

C'est grâce à lui que nous sommes tous ici aujourd'hui, et plus de sept ans après Chris Moneymaker bénéficie toujours du respect que l'on doit à celui qui a initié le 'poker boom'. Après sa victoire au Main Event, Moneymaker a signé un contrat avec le site sur lequel il a réussi à transformer un investissement initial de 39$ en un chèque de 2,5M$ — PokerStars — et représente toujours aujourd'hui le leader mondial du poker en ligne sur le circuit international. Le plus difficile à gérer pour Moneymaker, c'est que tous les joueurs à la table desquels il s'assoit, dans n'importe quel tournoi, n'ont qu'une seule idée en tête : le faire sauter. De cette manière, ils pourront dire à leurs amis et à leur famille qu'ils ont éliminé un Champion du Monde. Moneymaker a travaillé dur sur son jeu depuis sa victoire au Main Event, et les résultats commencent à venir. Après avoir remporté deux side events de NLHE à 1.000$ lors de l'APPT Sydney 2008, Moneymaker a aussi gagné un side event de pot-limit Omaha à 500$ lors du Gold Strike open 2009 à Tunica, où il a ensuite terminé 3ème du Main Event à 5.000$. Cette année, Moneymaker a atteint la 9ème place du NBC National Heads-Up Championships et les places payées de la Grande Finale de l'EPT à Monte Carlo.

Gains en tournois avant la table finale : 0$
Gains en tournois après la table finale : 555.316$

Le 'bluff du siècle'

Jouez les FCOOP sur PokerStars.fr

Envie de décrocher la lune? PokerStars organise une version française des WCOOP : les French Championship Of Online Poker (FCOOP). Pour pouvoir participer aux tournois FCOOP (1,5 M€ garantis) vous devez télécharger Pokerstars. En téléchargeant le logiciel de PokerStars.fr via le site Pokernews vous reverez 500€ de bonus sur votre premier dépôt. Vous aurez par ailleurs accès à tous nos freerolls gratuits réservés aux membres de Pokernews.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus