WSOP : Londres ou Las Vegas, un bracelet reste un bracelet

WSOP : Londres ou Las Vegas, un bracelet reste un bracelet 0001

“C'est mieux qu'un Oscar!” Je ne pense pas avoir compris ce que représente le fait de gagner un bracelet World Series Of Poker jusqu'au jour où j'ai vu Jennifer Tilly lever les bras au ciel et prononcer ces célèbres paroles sur ESPN, il y a maintenant plus de cinq ans. Elle a parlé mon langage. J'ai passé près de 10 ans dans l'industrie du cinéma où un Oscar est le Saint Graal auquel aspire chaque personne ayant un soupçon de talent. Les réalisateurs ne rêvent pas d'avoir un Golden Globe. Les acteurs ne répètent pas leur discours devant un miroir pour la remise d'un Independent Spirit Award. Les autres récompenses, c'est très bien, mais rien ne vaut un Oscar.

Un Oscar, c'est du lourd. La classe. Quand vous remportez un Oscar, vous faites partie d'une élite au même titre que Meryl Streep ou Al Pacino. Vous êtes respecté à la minute où vous entrez dans une pièce. Quand vos films suivants sortent, sous votre nom il y a la mention "Vainqueur d'un Oscar" sur l'affiche. Et quand vous n'en avez pas et que les gens pensent que c'est une injustice criante, vous vous retrouvez sur la liste "Les Plus Grands sans Oscar" d'un magazine.

****
Sur Eurosport Poker , testez votre skill en vous qualifiant à la Cash Game Battle, une partie de cash live télévisée à Londres avec cave 5000€ à disposition.

Vous voyez où je veux en venir ? Pensez aux bracelets WSOP.
Les bracelets WSOP sont les Oscars du poker. L'on pourrait discuter de la façon dont est obtenu un bracelet (ce ne sont pas vos pairs qui votent pour vous, mais vous qui éliminez vos pairs pour gagner votre bracelet). Mais, leur valeur est la même quand il s'agit de marquer un certain accomplissement. De la même façon qu'un Golden Globe n'est pas un Oscar, un titre World Poker Tour ou une victoire sur un tournoi du circuit WSOP ou même un énorme trophée European Poker Tour ne sont pas un bracelet WSOP. Demandez à n'importe quel joueur.

Faisons une hypothèse. Que se passerait-il si l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences essayait quelque-chose de différent et décernait quelques Oscars durant une autre cérémonie, dans une autre ville, un autre jour ? Quid si les cinéastes, les directeurs artistiques, les designers et les scénaristes avaient leur cérémonie à New York et une semaine plus tard, on remettait les Oscars aux catégories majeures ? Est-ce que les Oscars auraient moins de valeur s'ils étaient remis une semaine plus tôt à Los Angeles ? Les vainqueurs seraient peut-être déçus de la médiatisation moindre (et aussi de manquer la fête de Vanity Fair), mais un Oscar serait toujours un Oscar. Cela ne changerait rien au désir et à la signification de gagner un Oscar.

C'est devenu une tradition annuelle dans le monde du poker de débattre de la valeur d'un bracelet WSOP Europe comparé à celle d'un bracelet WSOP Las Vegas. Je ne comprends pas en quoi il y a matière à débattre. La décision de savoir ce qui est un "vrai" bracelet WSOP n'appartient pas aux joueurs, aux médias ni même à l'opinion populaire. La décision revient au groupe Harrah's, qui a décidé d'élargir les World Series Of Poker et de remettre des bracelets WSOP dans un lieu différent. Cela n'ôte pas sa valeur au bracelet, ça le rend seulement un peu différent. Chaque bracelet représente à sa façon une "course d'obstacle", que ce soit une victoire dans les fields massifs de Las Vegas ou dans ceux de Londres remplis de joueurs compétents plus que n'importe où ailleurs.

Quand une personne essaye de m'expliquer qu'un bracelet WSOP Europe n'est pas un vrai bracelet, la première chose que je demande est si elle a déjà participé aux WSOP Europe elle-même. La plupart du temps, la réponse est non. Ce n'est probablement pas leur faute, cet événement n'a que quatre ans d'existence et se tient à prêt de 10.000 kilomètres de Las Vegas. Mais si vous étiez au Casino The Empire en septembre dernier, vous savez de quoi je parle. C'est la version des WSOP du Binion's Horseshoe du 21ème siècle – où deux semaines par ans les meilleurs joueurs au monde se réunissent dans des pièces trop petites pour s'emparer du titre le plus honorifique du poker. Seulement, au lieu de tapis sentant la cigarette, il y a des néons et des sols en plexiglas. Ce qu'il y a de merveilleux avec les WSOP Europe, c'est qu'ils sont une innovation et un retour en arrière en même temps. Lorsque l'on regarde le nombre de participants et la qualité du jeu, c'est très proche de ce qui existait avant le boom du poker. Ils ne sont pas aussi populaires car les principaux sites du marché américains, pour des raisons légales ou autre, n'offrent pas de satellites pour les WSOP Europe comme ils le font pour les WSOP Las Vegas. Si c'était le cas, aurions-nous cette discussion ?

Disons le autrement. Est-ce que John Juanda possède trois ou quatre bracelet WSOP ? Jeffrey Lisandro en a-t-il quatre ou cinq ? Est-ce que Gus Hansen et Phil Laak peuvent être retirés de la liste des grands joueurs sans bracelet WSOP ou doivent-ils attendre d'en gagner un à Las Vegas ? Si Phill Hellmuth remporte un bracelet à Londres, devra-t-il remplacer le 11 cousu sur ses casquettes par un 12 ? Si Annette Obrestad avait gagné un tournoi EPT ou WPT hors des Etats-Unis plutôt qu'un bracelet WSOP (et à l'âge de 18 ans !) est-ce que qu'il y aurait eu autant de battage médiatique sur le fait qu'elle ait eu pour la première fois l'âge légal pour participer aux WSOP Las Vegas cet été ?

La plupart des gens sont réfractaires au changement et quand il s'agit des WSOP, c'est encore pire. Mais dire "ce n'est pas un vrai bracelet", c'est simplement être stupide et borné. Comment peut-on dévaloriser les performances de joueurs comme Lisandro, Laak et Hansen quand on sait la qualité des joueurs qu'ils ont dû battre pour gagner leur bracelet ? Somme toute, ils devraient même avoir plus de valeur et être pris en compte dans la compétition pour le Joueur de l'Année. Voulez-vous qu'il n'y ait absolument aucun doute sur le fait qu'un bracelet londonien ait la même valeur qu'un bracelet de Las Vegas ? Prenez les en compte pour départager le Joueur WSOP de l'Année. Rendez ces deux événement égaux de ce point de vue. Incitez les joueurs à la bulle du titre de Joueur de l'Année à venir se battre à Londres.

Il y a un argument selon lequel remettre des bracelets WSOP en dehors de Las Vegas contribue à les dévaloriser. Je ne crois pas que ce soit le continent sur lequel est décerné le bracelet, mais plutôt le grand nombre de bracelets disponibles de nos jours qui leur fait perdre de leur prestige. Il y a 10 ans, les WSOP comptaient 26 tournois. Cette année, il y en a eu 62. Cette opinion n'aura pas de succès dans les couloirs du groupe Harrah's Entertainment, mais finalement, les WSOP devraient réduire le nombre de tournois proposés. Organisez cin, tournois à Londres, au pire sept ou huit. Mais ne faites pas 57 tournois à Las Vegas et ne faites pas 13 tournois de NL Hold'em à 1.000$ ou 1.500$. Ce sont ces "donkaments" pour touristes qui dévalorisent les bracelets WSOP et pas le côté de l'Atlantique où ils sont gagnés.

Ce débat est loin d'être clos. Il ressurgira dans quelques mois, quand les vainqueurs du Circuit WSOP et ceux avec le plus points batailleront pour s'emparer d'un bracelet WSOP 100% véritable. C'est encore une innovation à propos de laquelle je suis sûr que nous allons entendre beaucoup de mots bien choisis. Mais que ce bracelet soit remporté par Phil Hellmuth ou un joueur sorti de nul part, cela ne changera pas ce qu'il est. Un bracelet WSOP.

Vous en voulez quand même un ?

Vous n'êtes pas d'accord ? Donnez votre avis surle forum.

WSOP : Londres ou Las Vegas, un bracelet reste un bracelet 101

Télécharger EuroSport Poker

Téléchargez Eurosport Poker sur PokerNews et effectuez un dépôt minimum de 10€ pour participer au tournoi freeroll à 1200€ vendredi 8 octobre à 21h.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus