Jeux d'argent : les femmes se mettent au poker (ARJEL)

arjel

Mardi 07 février, l'ARJEL, l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, a publié les chiffres du secteur au 4ème trimestre 2011. Ils se placent dans la lignée de ceux du 3ème trimestre, avec une désaffection pour les paris sportifs, un boom des paris hippiques et un léger tassement du poker. Il convient cependant de faire la part des choses entre l'offre de tournois de poker, qui continue de progresser, et celle des cash-games qui accuse un certain recul.

Parmi les autres chiffres intéressants, on note une division par deux des budgets marketing des opérateurs d'une année sur l'autre, la part des budgets radio, télé et presse reculant au profit du référencement et de l'affiliation sur Internet. D'autre part, les joueurs de poker continuent de se féminiser et sont ceux qui utilisent le plus les tablettes mobiles.

Turfiste qui rit et sportif qui pleure

Entre le 4ème trimestre 2010 et le 4ème trimestre 2011, les mises de paris sportifs ont chuté de 23%. Entre ces deux périodes, le Taux de Retour aux Joueurs (TRJ) a reculé de 2 points, les opérateurs privilégiant leurs marges. Ceci explique que le Produit Brut des Jeux (PBJ) n'ait diminué "que" de 10%.

Le panorama des paris hippiques est tout autre puisque les mises ont progressé de 12%. Là aussi, une baisse de deux points du TRJ se traduit par un 'boom' du Produit Brut des Jeux des opérateurs qui progresse de 29% au final.

Le poker, enfin, affiche des performances contrastées, avec 3% de mises en moins pour le cash-game (1.869M€) et 24% de droits d'entrée en plus pour lestournois (324M€). Les sommes misées en cash-game étant largement majoritaires, cela se traduit par un recul de 6% du PBJ entre le 4ème trimestre 2010 (81M€) et le 4ème trimestre 2011 (76M€). Le Taux de Retour aux Joueurs reste quant à lui stable, à 97%.

Les opérateurs compriment leurs dépenses

Après une forte baisse au 3ème trimestre 2011, les budgets marketing mensuels des opérateurs se sont stabilisés au 4ème trimestre autour de 15 millions d’euros, ce qui correspond tout de même à une chute de moitié des investissements marketing sur un an (46M€ au T4 2011 contre 93M€ au T4 2010).

La répartition de ces budgets a également fortement évolué : au 4ème trimestre 2010, 38% des budgets allaient aux bonus et aux promotions et 16% à la visibilité sur Internet. Un an plus tard, ces deux postes sont respectivement passés à 50% et 20%. La part de tous les autres postes a reculé (TV, radio, presse et hors-media), mis-à-part le sponsoring, qui passe de 6% à 9% des budgets mais recule tout de même en valeur.

1,2M de comptes poker actifs en 2011

En 2011, 1,2 million de français ont joué au moins une fois au poker sur internet. Cash-games et tournois confondus, on dénombrait 37.000 comptes de joueurs actifs en plus entre le T4 2011 et le T4 2010 (+5%). Leur évolution suit celle des mises, avec 16% de joueurs de tournoi en plus et 10% de joueurs de cash-game en moins. L'augmentation globale de la population des joueurs de poker est principalement liée à celle des 35-54 ans (+16%), qui provoque un ré-équilibrage des différentes tranches d'âge.

Les gros joueurs privilégient les cash-games

53% des mises sont dûes à 1% seulement des joueurs et 85% des mises à 10% des joueurs. Si on regarde dans le détail la répartition de ces gros joueurs, ils sont de plus en plus nombreux en cash-game (2.665 comptes ont misé plus de 100k€ au T4 2011, contre 1.889 au T4 2010) et de moins en moins nombreux en tournoi (374 comptes ont payé plus de 50K€ de buy-in au T4 2011 contre 540 au T4 2010).

En moyenne, entre octobre et décembre 2011, les joueurs de poker ont misé 100€ en cash-game par mois, 50€ de buy-ins de tournoi par mois et leurs pertes ont été inférieures à 20€ par mois.

Plus de femmes et de tablettes mobiles

Lesfemmes sont de plus en plus nombreuses à se mettre au poker : elles ne comptaient que pour 9% des joueurs au 4ème trimestre 2010 et représentent désormais 11% de la population des joueurs.

Enfin, 12% des joueurs disputent leur parties sur un support mobile, soit sensiblement autant que les parieurs sportifs et plus que les turfistes. La vitesse de connexion des supports mobiles semble donc donner satisfaction aux joueurs de poker. Mais la taille des écrans compte quand même : ainsi, 2% des joueurs de poker utilisent une tablette mobile au 4ème trimestre 2011, un usage encore inconnu il y a un an de cela.

Exclusif Pokernews : Qualifs gratuites pour le Sunday Special

Jeux d'argent : les femmes se mettent au poker (ARJEL) 101

La salle de poker en ligne Pokerstars France propose les mardi 14 et 21 fevrier aux joueurs Pokernews un tournoi gratuit permettant de remporter 25 tickets Sunday Special, le plus gros tournoi de poker en ligne sur Internet.

Pour participer au tournoi "PokerNews Sunday Special", télécharger Pokerstars France sur Pokernews, créer un compte joueur, valider le, puis cumuler 35 points VPP 24 heures avant la tenue du freeroll.

Name Surname
Gwenn Rigal

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus