ARJEL Poker 2013 : trois ans de 'bad run'

ARJEL : Trois ans de 'bad run' pour le poker en ligne régulé

L'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) publie son rapport pour le quatrième trimestre 2013 et fait le bilan de l'année 2013 écoulée. Sans surprise, ce document de 15 pages affirme que ''Les tendances constatées depuis le début 2013 se sont amplifiées au cours du quatrième trimestre''. Et ces tendances ne sont pas positives pour le poker.

Alors que le président de l'ARJEL Jean-François Vilotte a annoncé son départ anticipé pour le courant du mois de janvier, il renouvelle ses recommandations habituelles pour améliorer l'offre de poker en ligne (décloisonnement, nouvelles variantes, etc ...) dans ce rapport trimestriel, qui sera le dernier publié sous sa présidence. Qu'en sera-t-il de son successeur ?

Les paris sportifs sauvent la mise

Dans le cadre de la régulation des jeux en ligne, trois activités sont autorisées : les jeux de cercle (poker), les paris hippiques et paris sportifs. Seuls ces derniers voient les montants misés augmenter.

Jean-François Vilotte, président de l'ARJEL, cité par l'AFP explique : "Il y a eu davantage de joueurs et des joueurs qui ont misé plus dans une année sans évènement sportif mondial. Les projections pour 2014 font apparaître que les mises sur les paris sportifs "vont rejoindre, voire dépasser" les mises sur les paris hippiques avec les JO d'hiver à Sotchi et le Mondial de football au Brésil".

Les paris hippiques quant à eux connaissent une baisse "inquiétante" selon Jean-François Vilotte. "Alors que l'offre de courses servant de support aux paris "a significativement augmenté". Il a expliqué cette baisse par l'"effet de la crise économique", le montant des mises des joueurs fléchissant à chaque fin de mois" ajoute l'AFP.

Hécatombe chez les opérateurs

L'année 2013 a vu plusieurs opérateurs mettre fin à leurs activités faute de rentabilité.

A la fin de l’année 2013, 18 opérateurs sont titulaires de 30 agréments : 13 en jeux de cercle en ligne, 9 en paris sportifs et 8 en paris hippiques. Pour rappel, à la fin de l’année 2012, 22 opérateurs se partageaient 33 agréments (9 de paris sportifs, 8 de paris hippiques et 16 de poker).

Les recettes fiscales à la baisse
Le risque de baisses des recettes fiscales contre lequel Jean-François Vilotte mettaient en garde en août dernier est devenu une réalité.

En 2013, les jeux en ligne régulés devraient générer près de 325 millions d’euros de recettes fiscales (hors TVA), dont 79 m€ issus des paris sportifs, 160 m€ des paris hippiques et 86 m€ du poker. Ce montant total est en légère baisse au regard de 2012 (327 m€), du fait de la baisse des recettes liées aux jeux de cercle, non compensée par la hausse des paris sportifs.

Poker : -23% en un an pour les cash games

Concernant les jeux de cercle, c'est-à-dire le poker, rien de vraiment nouveau. La baisse continuelle des montants misés en cash games n'est pas compensée par la hausse des montants engagés en tournois. En effet, les cash games sont en baisse de 12% au 4ème trimestre 2013 par rapport au même trimestre en 2012 - contre une augmentation en tournoi de 7%. "Pour obtenir un produit brut des jeux stable entre les deux exercices 2012 et 2013,il aurait fallu que les droits d’entrée [en tournois] soient en augmentation de +40%" explique le rapport.

ARJEL Poker 2013 : trois ans de 'bad run' 101
Evolution des jeux de cercle T4 2012 / T4 2013

Sur l’année 2013, la diminution des mises en cash-game est de 18% au regard de 2012, tandis que la hausse des droits d’entrée en tournois est de 5%. L’activité de cash-game aura ainsi connu 4 trimestres de baisse en 2013 alors que l’activité de tournoi aura maintenu sa tendance à la hausse quasiment toute l’année, à l’exception du 2ème trimestre.

L’augmentation des droits d’entrée en tournois ne permet pas aux opérateurs de combler l’impact de la diminution des mises de cash-game sur le produit brut des jeux. Ainsi, le chiffre d’affaires global des opérateurs accuse un recul de 13% en 2013 par rapport à 2012, pour un total de 258 millions d’euros.

Au 4ème trimestre, et dans la continuité des trimestres précédents, le marché du poker en ligne voit la baisse de l’activité en cash-game s’accentuer entre 2012 et 2013 (-23%) et la hausse de l’activité de tournois progresser au regard de 2012 (+7%). Le produit brut des jeux dégagé sur ce dernier trimestre est de 65 millions d’euros, en baisse de 12%.

ARJEL Poker 2013 : trois ans de 'bad run' 102
La baisse continue des cash games

PokerStars.fr : Bonus cash 20€ gratuits

ARJEL Poker 2013 : trois ans de 'bad run' 103

Téléchargez Pokerstars avec le code marketing FRENCHPOKERNEWS pour participer aux freerolls mensuels exclusifs. Utilisez le code BLUFF lors du premier dépôt sur la salle pour recevoir un bonus de 20€ en cash et cinq tickets Privilèges donnant accès à cinq tournois gratuits doté de 1.000€.

Name Surname
Jeremie B.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus