Poker et Triche : Après le Crockfords Casino, Phil Ivey est accusé par le Borgata Casino

Phil Ivey à nouveau accusé de triche au Baccarat par le Borgata Casino

Le Borgata Hotel Casino & Spa in Atlantic City au New Jersey (Etats-Unis) intente un procès à la légende du poker Phil Ivey suite à un gain de 9,6$ millions aux tables de Baccarat, selon le journal New Jersey Law Journal dans un article du vendredi 11 avril 2014.

Le Borgata accuse Phil Ivey d'edge sorting

Le Borgata accuse Phil Ivey d'avoir utilisé un défaut de fabrication des cartes pendant quatre sessions de Baccarat au casino en 2012. Le Borgata prétend qu'Ivey était capable de repérer d'infimes variations dans les motifs imprimés au dos des cartes selon une méthode appelée "edge sorting", qui consiste à identifier certaines cartes en fonction des imperfections et de miser en profitant de cet avantage.

Egalement cité dans la plainte, le fabricant de cartes Gemaco Inc., qui a créé le design des cartes ainsi que la partenaire d'Ivey, Cheng Yin Sun, qui aurait accompagné Ivey à la table de Baccarat et donné des instructions au dealer.

Parmi les charges mentionnées dans la plainte, on trouve la rupture de contrat, le racket, la fraude, l'enrichissement non-justifié et l'association de malfaiteurs.

Phi Ivey, tricheur professionnel ?

Cette affaire rappelle une autre où Ivey est impliqué. Celle du Crockfords Casino qui refuse de payer à Phil Ivey 7,8£ millions (près de 9,4€ millions) gagnés en jouant au Punto Banco, une forme de baccarat. Comme le Borgata, le Crockfords affirme qu'Ivey a utilisé la méthode dite du "edge sorting".

Ivey a admis utilisé le défaut des cartes pour lire le sabot au Crockfords, affirmant que le casino ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même pour son erreur. Il avait alors fait la déclaration suivante pour justifier le fait de poursuivre le casino en justice :

"Je suis profondément déçu que le Crockfords ne me laisse d'autre alternative que de porter l'affaire en justice, suite à la décision de ne pas payer mes gains. J'ai beaucoup de respect pour le groupe Gentings, ce qui a rendu cette décision très difficile pour moi.

"Au cours des années, j'ai gagné et perdu des montants substantiels au Crockfords et j'ai toujours honoré mes engagements. A l'époque l'on m'a donné un reçu pour mes gains, mais le Crockfords a par la suite bloqué le paiement. Je pense donc n'avoir d'autre alternative que d'entreprendre une action en justice".

PokerStars.fr : Bonus cash 20€ gratuits et Freeroll 1.500€

Poker et Triche : Après le Crockfords Casino, Phil Ivey est accusé par le Borgata Casino 101

Téléchargez Pokerstars avec le code marketing FRENCHPOKERNEWS aufreeroll 1.500€ tous les mois, exclusivement pour les joueurs PokerNews. Utilisez le code BLUFF lors du premier dépôt sur la salle pour recevoir un bonus de 20€ en cash et cinq tickets Privilèges donnant accès à cinq tournois gratuits doté de 1.000€.

Voici une infographie explique le procédé utilisé, faite par le Daily Mail:

Poker et Triche : Après le Crockfords Casino, Phil Ivey est accusé par le Borgata Casino 102

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus