Algorithme poker en ligne : fiable ou pas ?

Algorithme poker en ligne : fiable ou pas ?

« Truqué ce site !», « que des bad beats !», « la river Winamax !», « toujours les mêmes qui sont avantagés… » Autant de propos qu’il est régulièrement possible de voir sur les forums de poker ou les chats des tables virtuelles.

Depuis la naissance du poker en ligne, de nombreux joueurs expriment ainsi leur doute sur la fiabilité des logiciels et plus particulièrement sur la distribution des cartes. Pourtant, pour pouvoir opérer en France, toutes les rooms doivent respecter les exigences de l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) en matière de sécurité, à savoir :

  • Qualité et équiprobabilité du générateur de nombres aléatoires,
  • Non prévisibilité des données générées,
  • Non reproductibilité d’une série de données générée,
  • Équiprobabilité des tirages de cartes,
  • Aucune vulnérabilité liée à l’implémentation des algorithmes de tirages de cartes.

Les risques de failles, au niveau de la distribution des cartes, devraient donc être infimes selon ces exigences techniques de sécurité basées sur la sélection aléatoire de données d'une manière imprévisible.

Comment les salles de poker en ligne distribuent les cartes ?

Pour battre les cartes, chaque salle de poker en ligne utilise un Générateur de Nombres Aléatoires (GNA ou RNG en anglais), basé sur l’utilisation d’algorithmes, c'est à dire des instructions mathématiques permettant de faire fonctionner un programme. Le tirage des cartes est donc constitué de deux composants :

  • Un générateur de nombre aléatoires,
  • Un algorithme qui permet de traduire un nombre aléatoire en une carte.

Par exemple, Winamax et PokerStars utilisent le même générateur de nombre aléatoires, Quantis, développé par la société basée en Suisse ID Quantique. En revanche, les deux salles se servent d’algorithmes différents. PokerStars supportent les algorithmes AES128-SHA (128 bits) et DES-CBC3-SHA (168 bits) tandis que Winamax se sert du Mersenne Twister (MT). Pour tous les détails très techniques sur le fonctionnement des Générateurs de Nombres Aléatoires, la plupart des rooms fournissent sur leur site des explications.

Des sociétés indépendantes contrôlent la sécurité des algorithmes

Afin de s’assurer que le mélange est équitable et aléatoire, et pour répondre aux exigences de l’ARJEL en matière de sécurité, toutes les salles de poker en ligne agréées en France font appel à des sociétés qualifiées d'indépendantes pour contrôler rigoureusement la fiabilité et la sécurité des différents algorithmes. Cigital pour PokerStars, HSC pour Winamax, iTech Labs pour le réseau Bwin.Party (PartyPoker, PMU, Bwin), Technical Systems Testing (TST) pour le réseau iPoker (Everest, Unibet, BetClic, Turbo Poker), Gaming Associates pour PKR sont autant de compagnies spécialisées dans la qualité et la sécurité des logiciels, qui ont fait certifier et qui contrôlent régulièrement les différents programmes des salles de poker en ligne.

Pourquoi l’idée que le poker en ligne est truqué persiste ?

Mais pourquoi les doutes sur la fiabilité du brassage des cartes subsistent-ils toujours aussi massivement chez les joueurs ?

Tout d’abord, les joueurs en particulier et les humains en général ont tendance à accorder leur confiance à ce qu'il voient, par exemple un croupier distribuant les cartes face à lui, et à fantasmer ce qu'ils ne voient pas, par exemple un programme incontrôlable sans compétence informatique poussée. Aucun logiciel n'est de plus en théorie à l'abri de failles de sécurité comme l'a prouvé un groupe d'expert en 1999 lors d'une manipulation de l'horloge du serveur servant à générer les données aléatoires sur la salle PlanetPoker.

Ensuite, de nombreux joueurs oublient que le poker reste un jeu de cartes où le hasard et l'imprévu garde une place non-négligeable. La gestion de ces événements exceptionnels est au fond l'essence même du jeu. Sur internet, le nombre de mains jouées est décuplé en comparaison au jeu aux tables de casinos en dur, ce qui augmente le nombre de bad beats, ces grosses surprises au regard des probabilités. Ces probabilités ne représentent du reste qu'une projection sur des événements futurs. Et personne ne peut jusqu'à présent prédire le futur.

Par ailleurs, les joueurs en manque de confiance ont tendance à retenir que les mauvais coups mais pas les bons. Ils ont également tendances à ne retenir essentiellement que les derniers coups joués. Si une session se termine mal après une série de désillusions, la mémoire se focalisera sur cet événement au détriment de l'ensemble des mains jouées.

Enfin, la plupart des personnes qui se plaignent que poker en ligne est truqué ou « rigged » sont des joueurs dits récréatifs. Or, ces joueurs sont le cœur de cible de chaque salle dont l'objectif est d’en attirer le plus possible sur leurs tables virtuelles. En toute logique, les salles ne devraient avoir aucun intérêt à faire perdre ou gagner un joueur plutôt qu’un autre.

algorithme fiable ou pas, pas de risque en téléchargeant PKR qui vous offre 5€ gratuit et 200€ de cadeaux poker (tickets tournois, points avatars) pour jouer avec les gamers sur son logiciel 3D

Les dernières infos du poker sur vos médias sociaux : Twitter, Facebook et SoundCloud.

Name Surname
Johan Le Mestre

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus