Tournois Live 2

Valentin Messina : "Je travaille mon jeu sans relâche"

Valentin Messina :

Après Florian Ribouchon hier, rencontre avec Valentin Messina, un autre joueur qui a posé ses valises à Malte. Totalisant plus de 400 000 dollars de gains en tournoi, le Français est une figure du poker hexagonal. Messina est un peu plus discret ces derniers temps. L’occasion de parler avec lui de sa vie à Malte, de ses habitudes online, des Global Poker Masters et de la situation du poker en France. Entretien.

Depuis quelques mois, tu vis à Malte. Comment s’organisent tes journées ? Comment se passe la vie sur place ?

Je vis à Malte depuis un peu plus d’un an. Je n’ai aucun regret d’avoir choisi de m’exiler sur cette petite île. Avec ma chérie, nous y sommes très bien et beaucoup plus épanouis dans notre vie aujourd’hui. Le temps y est très souvent magnifique, les copains y sont nombreux ici ce qui fait penser à une petite colonie de vacances grandeur nature. Et puis, être à quelques mètres de la mer est très agréable et très ressourçant.
Je fais beaucoup de sport depuis que j’y suis installé. C’est devenu essentiel pour moi et je pratique la musculation 5 jours par semaine avec ma copine. Ensuite je profite beaucoup de mon temps libre pour sortir, faire la fête, aller à la plage, visiter, faire des sorties en bateau.

Dans quelques jours, l’EPT débarque à Malte. Impatient de le jouer ?

Aux dernières nouvelles, je ne jouerais pas l’EPT. Je n’ai malheureusement pas réussi à me qualifier online pour cet événement. J’ai décidé, il y a deux ans de ne plus jouer des tournois live à gros buy-in si je ne me suis pas qualifié au préalable (gestion de bankroll stricte oblige). Depuis deux ans sur le circuit, quand tu me vois sur un gros tournois, c’est que forcément je me suis qualifié online.
Par contre je ne peux pas passer à côté de ce magnifique festival EPT à quelques pas de chez moi sans y jouer quelques tournois. Je vais donc jouer l’IPT ainsi que quelques autres events fort sympathiques.

De quels joueurs es-tu proche ?

Depuis que je suis installé ici je suis très proche de pas mal de grinders français vivant à Malte. Je m’entends très bien avec des joueurs comme Ronan Monfort, Florian Ribouchon, Tom Jarry, et de gros grinders online comme « Ne_Mens_Pas », « DucBoloss », «Bonjambon» et j’en passe. Il y a une très bonne entente entre nous et les soirées sont folles ici !

Valentin Messina : "Je travaille mon jeu sans relâche" 101

Quelles sont tes habitudes online ?

Je joue uniquement en soirée de 20 heures à 3 heures du matin. Principalement en cash game online NL200/NL400 la semaine et le dimanche soir je fais la session MTT. Depuis le début d’année, j’étudie aussi beaucoup mon jeu, regarde des vidéos et refais des reviews de mes sessions afin de me perfectionner encore. Le niveau online en cash game y est de plus en plus difficile, je me dois donc de travailler mon jeu sans relâche si je ne veux pas être dépassé par tous ces nouveaux jeunes joueurs très agressifs.

Avec le recul, quel bilan tires-tu de ton expérience de joueur sponsorisé il y a quelques années ?

J’ai de superbes souvenirs de mon aventure chez Everest Poker lors de mon sponsoring avec mes amis Fabrice Soulier, Léo Truche, Antoine Saout, Fabien Perrot, Julien Claudepierre et Estelle Denis.
J’ai eu la chance de faire le circuit en freeroll, de beaucoup voyager à travers le monde, de réaliser une publicité, et même de faire une émission poker à la télévision avec Estelle Denis pour quelques épisodes.
Je regrette juste avec le recul de ne pas avoir eu à ce moment-là la même expérience et le bagage technique que j’ai aujourd’hui. Il est certain que j’aurais joué certains coups autrement et que j’aurais pu profiter davantage de ce contrat aujourd’hui pour réaliser de meilleures performances.

Quel regard portes-tu sur les Global Poker Masters qui vont se dérouler ce week-end ?

Personnellement, malgré les quelques débats qu’on peut lire depuis ces derniers temps sur la toile, je félicite Alex Dreyfus et ses équipes pour toujours innover et développer le poker dans le bon sens afin que demain le grand public puisse considérer ce jeu comme un véritable sport.
Je suis impatient de voir cette coupe du monde du Poker et je suis à fond derrière toute l’équipe de France et notamment mes potes Erwann Pécheux, Paul François Tedeschi et Sylvain Loosli.
Content aussi que cet événement ait lieu chez moi, à Malte. Ça sera une bonne opportunité pour voir tout le monde et faire la fête.

Valentin Messina : "Je travaille mon jeu sans relâche" 102

Que penses-tu de la situation du poker en France ?

Etant très concerné par le sujet FISC, je ne peux que déplorer la situation du poker en France dans son ensemble. Il y a bien entendu les joueurs pros qui sont touchés, mais au-delà de ça, tout le poker dans sa globalité a pris un véritable coup de massue sur la tête. Et on a vraiment l’impression que la France fait tout son possible pour éradiquer le poker du territoire français. Il suffit de voir tous les événements navrants qu’on peut constater depuis quelques années (fermeture des cercles, la fin de l’EPT Deauville, la taxation…) et qui ne font que freiner, voir régresser, le développement du poker en France. Je trouve ça vraiment dommage. J’ai eu un véritablement pincement au cœur et une vraie tristesse lorsque j’ai appris que l’ACF fermait officiellement ses portes. J’ai de très agréables souvenirs de mes débuts là-bas et notamment de ma victoire lors du France Poker Tour en 2010. Je souhaite beaucoup de courage à Nicolas Fraioli, tout le personnel, le staff de l’ACF et les croupiers. Je suis de tout cœur avec eux dans ce moment très difficile à vivre.
Heureusement il existe encore des gens qui essayent de faire bouger les choses comme Pokerstars avec ces FPS qui sont toujours un franc succès, Barrière et ses BPT, Texapoker Apo, le Winamax Poker Tour et le cercle Clichy Montmartre qui continue d’offrir aux Parisiens du poker de qualité.
Il semblerait que tout porte à croire que l’avenir du poker live en France reste des tournois aux buy-in modérés de l’ordre de 500€ à 1000€.

Tu es un habitué de Las Vegas, que penses-tu du programme des WSOP ?

Ça risque d’être encore un joli festival cette année et il faut féliciter le travail effectué par les équipes des WSOP pour toujours innover et aller dans le sens des joueurs ( l’amélioration des structures WSOP). Le Monster Stack avait déjà connu un véritable succès l’année dernière. Cette année risque d’être folle, et j’ai hâte de voir ça ! J’espère juste que tout ce spectacle ne va pas être gâché par la montée du dollar qui risque peut être de faire mal aux joueurs et donc aux WSOP.

Quel est ton agenda à venir ?

Aucune idée ! Je vais continuer de travailler mon jeu au quotidien, profiter au jour le jour de ma femme, de ma vie à Malte et grind online. Je vais jouer des beaux tournois live cette année qui seront sur Malte comme le DSO en septembre ou le Battle Of Malta. Et normalement je serais également à Las Vegas pour jouer quelques events. Pour le reste on verra selon ma réussite en qualification online.

Name Surname
Julien Tissot

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus