Tournois Live 2

Italie : Fin de la Dolce Vita pour les croupiers et le personnel des casinos

http://www.venicehoteladriatico.com/

Les casinos italiens ont durement été touchés par la crise économique. Baisses de salaire et retraites anticipées pour réduire les coûts sont plus qu'à la page...

10 000€ en moins sur le salaire annuel des croupiers italiens... La crise économique ne touche pas simplement les ménages et les joueurs de poker. Les casinos transalpins ont également subi de plein fouet les effets néfastes de l'écroulement du système financier. Conséquences ? Réduction des salaires et baisse des effectifs. Aujourd'hui, les casinos jouent à la fois sur les composantes travail et capital, nécessaires pour rééquilibrer leur budget. Le site d'information poker.it revient d'ailleurs sur ces nombreuses mesures.

Le casino de Venise en est l'exemple typique. Si les croupiers vénitiens gagnaient en moyenne 87 200€ par an en 2010, ils ne percevraient plus que 76 090€ aujourd'hui ! A titre de comparaison, les dealers français touchent eux 1200€ par mois, pour un débutant effectuant 35 heures effectives. Les revenus des croupiers peuvent paraître exorbitants pour nous les Français, leur baisse est devenu un enjeu majeur dans la réduction des dépenses du casino vénitien.

Retraite anticipée

Le casino de Venise utilise les baisses salariales dans le but de pondérer ses pertes. Mais d'autres méthodes sont également employées par la direction des ressources humaines : la retraite anticipée. Entre 2010 et 2014, les 614 travailleurs de l'établissement coûtaient environ 53,54 millions d'euros. Depuis, pas moins de 62 personnes ont dû quitter leur poste définitivement. Ces départs permettent aux dirigeants de ne dépenser plus que 42 millions d'euros pour les employés soit une économie substantielle. Des chiffres insuffisants puisqu'il serait nécessaire d'économiser encore 3 millions d'euros par an pour stabiliser le budget.

Cette question de salaire n'est pourtant pas nouvelle, dévoilant un peu plus la crise qui touche le pays de Matteo Renzi. L'été dernier, le casino de Campione a lui aussi connu des difficultés financières. Une autre histoire de rémunération : 85 000€ par an au lieu de 104 000€ en 2012. En 24 mois, quelque 26 employés ont choisi l'option de la retraite anticipée.

Le casino Saint Vincent, situé à proximité de la frontière Suisse, a lui rencontré un autre type de problème : le client qui touche le jackpot avec un gain record d'1,4 million d'euros à la roulette française venant amputer un peu plus ses réserves d'argent.

Plus les clients gagnent, moins il est facile de payer les employés. L'établissement demeure l'un des seuls dans le monde à autoriser une mise équivalant à 50 fois le montant du pari, alors que la limite est généralement fixée à 20 fois. Un système qui lui coûte beaucoup d'argent en cas de gain. Le directeur essaye tant bien que mal de le modifier, en vain...

Name Surname
Gregoire Huvelin

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus