Nick Petrangelo revient sur son premier bracelet WSOP

Nick Petrangelo

Pour la plupart des gens, passer un entretien d’embauche et ne pas obtenir un emploi est une petite déception, un obstacle sur la route de la vie. Au bout du chemin, on peut enfin espérer décrocher le job tant convoité. Cela aurait pu être le cas de Nick Petrangelo, mais son incapacité à décrocher un emploi après l'université l’a amené aujourd’hui à décrocher un titre des World Series of Poker.

Pour sa première table finale des WSOP, Petrangelo s’est défait d’un field relevé de 308 joueurs sur l’Event #4 : 3 000 dollars No-Limit Hold'em Shootout. Le joueur professionnel a poursuivi sa belle année 2015, en ajoutant 201 812 dollars à sa Bankroll en pleine expansion Elle atteint aujourd’hui plus de 1 million de dollars.

"Je me sentais bien à la table et j’étais particulièrement confiant", a-t-il dit après sa victoire. "Je suis vraiment heureux d'obtenir un titre au début des ces WSOP, le reste de l’été sera beaucoup plus agréable pour moi". Depuis le début de l'année, Petrangelo avait multiplié les bons résultats et engrangé plus de 400 000 dollars. Interrogé pour savoir si quelque chose de particulier pouvait expliquer ce run favorable, Petrangelo a plutôt choisi de dire que la variance était positive pour lui en ce moment. "Dans le passé, j'ai déjà eu beaucoup de chance", poursuit-il. "Je pense peut-être prendre de meilleures décisions, mais il est difficile de dire exactement pourquoi je perfe en ce moment. Il y a tellement de variance dans les tournois de poker".

En Heads-up, Petrangelo a affronté Jason Les, un expert en heads-up. En effet, ce dernier est l’un des meilleurs joueurs online en face à face. Il semblait être le favori, même s’il disputait lui aussi sa première table finale des WSOP. Ses compétences en heads-up sont considérées comme exceptionnelles puisqu’il a été choisi pour représenter l’homme avec trois autres joueurs dans un match contre l'ordinateur Claudico conçu pour jouer au poker.

"Il n’avait semble-t-il que très peu de mains, il était vraiment card dead", a déclaré Petrangelo en ce qui concerne Jason Les. En effet, le combat était la plupart du temps à sens unique, Petrangelo prenant les pots, les uns après les autres. Jason Les n’eut que très peu de mains exploitables comme cet {a-Spades} {8-Spades} au bouton qui s’est heurté à {k-}{k-} chez Petrangelo. Un as sur le flop a permis à Les de doubler, mais le natif de Californie a trouvé peu de spots favorables après le retour de Petrangelo grâce à son {k-Spades}{j-Hearts} face à {q-Hearts}{10-Diamonds} .

Petrangelo a passé un jour 1 plutôt confortable. Le jour 2 était un peu plus difficile avec un Jake Balsiger particulièrement inspiré, laissant Petrangelo touché. Néanmoins, Petrangelo a réussi à atteindre la table finale.

Une bonne quantité de l'expérience short-handed en ligne couplée avec celle de tournois live ont permis à Petrangelo de décrocher son bracelet. Il a compris que le format exige de la patience dès le début à une table finale. Il a suivi ce plan de jeu et a choisi les bons spots pour naviguer vers la victoire. Mais, il n’aurait peut-être jamais pu vivre ce succès si quelqu'un avait pris la peine de le rappeler après un entretien d’embauche.

Suite à des études au collège Skidmore (NY), le natif du Massachusetts a déménagé à New York City avec des amis et a commencé à chercher du travail. "Après mes entretiens, je n’ai pas obtenu d’emploi, je me suis donc dirigé vers une carrière de joueur professionnel", a déclaré Petrangelo. "Lentement, je commencé à réaliser que je ne voulais pas probablement pas obtenir cet emploi. J’aime toujours le jeu passionnément et c’est vraiment ce qui me plait le plus dans la vie. Je ne vais probablement pas répondre à des d’autres interviews de sitôt", a-t-il fini par ajouter avec un sourire.

S'il continue à gagner, les interviews devraient tout de même continuer pour le joueur américain.

Name Surname
Mo Nuwwarah
Name Surname
Julien Tissot

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus