Tournois Live 1

Fondateur de l'European Poker Tour, John Duthie clashe le Poker Hall of Fame

John Duthie

Dans cette colonne, John Duthie parle en son nom et donne son ressenti envers le Poker Hall Of Fame qui vient d'annoncer l'entrée de John Juanda et Jennifer Harman en son sein. Le fondateur du circuit EPT veut du changement et vite.

Avant de lire la tribune de Duthie, il est bon de rappeler que six européens étaient dans les 10 finalistes de la Classe 2015. Une preuve que les internautes qui désignent les héros du poker viennent bien du monde entier. Mais le dernier mot appartient aux membres vivants du Hall Of Fame qui votent en dernier ressort. Pour information, Jennifer Harman est la troisième femme acceptée au HoF.

"Le 2 mai 1995, j'étais à Downtown Las Vegas. Plus précisément sur le tapis élimé du Binion's Gambling Hall... en train de regarder des photographies en noir et blanc. J'essayais d'imaginer les vies de ces personnages extraordinaires. Ces photos étaient celles des membres du Hall Of Fame, ils étaient mes héros et ils le restent.

Cette semaine, deux joueurs talentueux et charmants par leur attitude il faut bien le dire, Jennifer Harman et John Juanda, ont donc été désigné et placés dans cette liste de gens qui, pour une raison ou une autre, ont excellé et excellent encore dans le domaine du poker. Cette désignation ne souffre d'aucune contestation et je les congratule sans réserve pour cet accomplissement.

Pourtant, cette année, de nombreuses stars du jeu et de nombreuses personnalités du monde du poker ont critiqué cette décision (Jesse May et Vicky Coren par exemple, ndlr) et indiqué que Dave "Devilfish" Ulliott méritait une place dans cette constellation. La mort de ce dernier n'a fait que rendre encore plus importante cette réaction basée sur l'émotion.

J'avais moi même suggéré sur ma page Facebook qu'aucun joueur non américain n'accepte d'entrer au Hall Of Fame avant que le processus de sélection ne soit modifié. Maintenant, cette critique n'est pas à propos de l'introduction ou pas de Devilfish, elle porte sur le fait qu'aucun joueur international n'a jamais été pris. Il y a pourtant une énorme liste, une liste où le talent n'est pas absent.

"S'ils veulent être pris au sérieux en dehors des Etats-Unis, le changement est impératif."

On peut dire ce que l'on veut mais je considère que Johnny Chan, Scotty Nguyen ou Juanda comme des joueurs de poker américain, et cela quel que soit leur lieu de naissance. Comme je le comprends, ce sont tous des citoyens US.

Le point clé reste le même depuis des années : Le processus de vote et le fait que les membres du Hall Of Fame votent entre eux.

Le Poker Hall of Fame et les World Series of Poker, qui sont propriétaire de ce concept honorifique, doivent changer un truc ou deux. Soit les WSOP cassent leur association avec le Poker HoF, le processus reste le même et nous aurons à terme une sorte de Madame Tussauds du poker américain ou... ils se donnent le droit d'évoluer et de changer le processus de désignation et d'introduction afin de devenir le reflet d'un poker international et globalisé, un poker par forcément totalement centré sur son centre historique américain.

C'est un moment clé pour l'évolution du Poker Hall Of Fame. Inévitablement, l'ancienne et la nouvelle garde va s'élever contre le changement et c'est leur droit. Mais en réalité, ils doivent regarder attentivement à quelle type d'institution ils veulent appartenir. S'ils veulent être pris au sérieux en dehors des Etats-Unis, le changement est impératif. Voulez-vous être reconnus par vos pairs dans le monde entier ou devenir un sujet de curiosité pour les touristes de Las Vegas en 2050 ?

La solution appartient uniquement aux World Series Of Poker et aux membres du Hall Of Fame. J'espère fortement qu'ils verront du sens à plus d'ouverture et feront les changements nécessaires."

John Duthie

Partagez moi
  • Fondateur de l'European Poker Tour, John Duthie critique le Poker Hall Of Fame.

Name Surname
John Duthie
Name Surname
Matthieu Sustrac

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus