Les Français ont joué et perdu 10 milliards en 2015

Les Français ont joué et perdu 10 milliards en 2015 0001

D'après un article du journal Le Monde, les Français seraient d'incorrigibles flambeurs ayant perdu 10 milliards d'euros au jeu en 2015. Un montant qui prend en compte l'ensemble des jeux auxquels peuvent s'adonner les Français, jeux de grattage, roulette, loto, jeux en ligne, etc.

Le Monde prend soin d'apporter une indispensable précision dès les premières lignes de l'article, il s'agit des sommes perdues et non des sommes jouées. Ces dernières sont donc en toute logique infiniment plus élevées puisque le décompte des sommes perdues est le différentiel entre l'argent joué et l'argent gagné.

L'article du Monde

Une activité florissante puisqu'en un an, l'argent consacré par les Français au jeu a augmenté de 2%, une hausse supérieure à celle du PIB ou encore à l'inflation. Actuellement les sommes misées par les résidents de l'hexagone représentent 0,8% des dépenses totales des ménages. A titre de comparaison, le chiffre n'était que de 0,6% en 1999.

Il convient de noter que ces 10 milliards ne sont pas perdus pour tout le monde. Ils permettent de vivre aux entreprises organisatrices de ces jeux, et l’État en prélève plus de la moitié sous forme de taxes.

Les paris sportifs en ligne se portent bien

Cette relative stabilité globale cache des évolutions très divergentes selon les types de jeu. Grands gagnants du moment, les paris sportifs en ligne. En un an, les Français y ont consacré 19 % en plus, selon les données publiées mercredi 20 janvier par l’Arjel, l’autorité de régulation des jeux en ligne.

Il y a de grandes chances que cette progression se poursuive, notamment grâce à l'essor du jeu sur smartphone, et plus encore parce que cette activité prisée ne représente actuellement que 3% du total des dépenses de jeu.

Une progression qui n'inquiète pas La Française des Jeux qui demeure l'autre principal bénéficiaire du goût des Français pour le jeu. L'entreprise a enregistré une augmentation de 4% de son Produit Brut des Jeux en 2015, signant un record historique. Seul petit bémol pour la FDJ, si le ticket moyen augmente, le nombre de joueurs aurait tendance à diminuer.

Reprise pour les casinos

Après sept ans de crise ininterrompue, les casinotiers français ont enfin bénéficié d'une reprise en 2015 avec une hausse de 2,8% des sommes laissées par la clientèle sur les tables ou dans les machines à sous. Il est évident qu'il faudra que cette reprise se confirme dès l'année en cours et vraisemblablement les trimestres suivants avant de pouvoir parler de réelle embellie pour les casinos tricolores.

Le bad run continue pour le PMU et le Poker en ligne

Les paris hippiques sont (en volume) les principaux perdants. Les sommes abandonnées ont décliné de 2% et ce pour la quatrième année consécutive. Un chiffre qui est identique qu'il s'agisse des résultats enregistrés par le PMU ou des paris hippiques en ligne. D'après Le Monde, ce recul serait dû à l'incapacité du secteur à rajeunir sa clientèle.

Malheureusement l'autre perdant reste le poker en ligne. Les opérateurs français ne parviennent pas à infléchir la courbe depuis plusieurs années, en grande partie à cause "du désintérêt des Français pour le cash game" d'après l'ARJEL. Un désintérêt qui serait dû - toujours selon l'ARJEL - à un manque de renouvellement de l'offre. Ce n'est pourtant pas faute de réclamer depuis le début de la régulation à la Française l'autorisation de nouvelles variantes...

Partagez moi
  • Les Français ont perdu 10 milliards d'euros en 2015 selon le journal Le Monde

Name Surname
David Poulenard

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus