Tournois Live 2

Dans la tete de Martin Jacobson, vainqueur du Main Event WSOP 2014

Dans la tete de Martin Jacobson, vainqueur du Main Event WSOP 2014 0001

Martin Jacobson s'est dévoilé sans complexe sur PokerVIP.com pendant 72 heures. Le Suédois, champion du monde 2014 de poker, s'est prêté au jeu du "ask me anything" sur ce forum.

Les sept pages qui en résultent sont très intéressantes à lire pour les joueurs et passionnés de poker qui veulent comprendre la démarché nécessaire pour remporter les plus gros tournois. "Merci encore de m'avoir reçu et posé des questions si inspirantes. Je n'avais jamais fait ces AMA avant donc je ne savais pas à quoi m'attendre mais j'espère refaire cela très vite", a conclu le Scandinave.

Martin Jacobson explique que "sa vie n'a pas tellement changé au quotidien après son succès sur le Main Event" même si cela lui a ouvert "des opportunités extraordinaires". "J'ai acheté une maison au Royaume-Uni, investi dans quelques produits financiers et dans des start-ups... et je joue quelques tournois", ajoute-t-il avant d'indiquer qu'il "n'a toujours pas de voiture ni le permis" et que pour rester concentrer plus de 4 heures de suite, il "s'assure d'avoir assez dormi, mange pour être performant, fait de l'exercice, de la méditation, des étirements et prend des compléments alimentaires".

Martin Jacobson parle de CILTEP, un produit mis en place par Natural Stacks, son sponsor lors de la Table Finale du Main Event et le producteur du documentaire sur sa victoire, 10 sur 10. Après les précautions d'usage, le Suédois explique que la recherche d'un "avantage supplémentaire", "même minimal" est vital.

Au détour d'une question lui demandant ce que l'on ressent quand 10 000 000 de dollars apparaissent sur votre compte, le vainqueur du Main Event a révélé "qu'il n'avait jamais autant swap" que sur ce tournoi, "le plus gros de 4% (400 000$, ndlr) donc oui ça fait beaucoup de monde". Au final, Martin Jacobson n'avait que 50% chez lui, il a donc touché uniquement 5 millions... moins les 250 000$ qu'il a donné à REG Charity.

Basé à Londres, Jacobson n'a rien donné aux impôts mais il aide son prochain avec plaisir. "J'ai toujours voulu m'impliquer et après la Table Finale c'était le bon moment. Je n'avais pas le temps de trouver une cause donc REG était parfait car c'est basiquement ce qu'ils font, tenter de trouver l'association qui aura le plus d'impact sur sa cause et la soutenir à fond. Je connaissais personnellement la plupart des membres de REG, leur réputation et leur valeur m'ont aidé à prendre cette décision. Je continue à donner 5% de mes gains à REG Charity", déclare Jacobson dans cet AMA.

Le Suédois ne repense pas souvent à la TF et n'en rêve pas non plus. "J'avais tellement pensé à tous les scénarios possibles avant", écrit-il avant d'expliquer qu'il a fallu se souvenir à un moment "qu'il n'avait pas commencé à jouer pour l'argent".

Chaud bouillant pour la Global Poker League

Interrogé sur une éventuelle perte de motivation suite à son titre, Jacobson raconte d'abord que sa réussite au poker est basée sur "un mélange de passion, de talent et de dévouement" et qu'il "travaille encore son jeu", notamment sur RunItOnce. "Gagner autant d'argent m'a fait réaliser que la vie n'est pas un concours de celui qui amasse le plus. C'est à propos de faire ce qui vous passionne et là, l'argent n'est plus un problème. Je sais que c'est facile de dire ça pour moi désormais mais une ligne sur votre compte ne peut pas représenter votre niveau de bonheur. L'argent est un outil qui peut vous aider à atteindre vos buts", explique Jacobson.

"Les plus grands pros n'aiment pas admettre qu'ils ont des faiblesses. Je crois que c'est extrêmement important d'être son plus gros critique afin de chercher les failles et de trouver des moyens de progresser. C'est facile de laisser son égo vous aveugler", ajoute-t-il.

Très humble, le champion reste mesuré quant à l'impact de sa victoire sur le marché suédois : "Non, je n'ai définitivement pas lancé un boom. Aucun champion WSOP n'a l'effet de Moneymake globalement. Et puis comme je n'habite pas en Suède, je n'ai pas fait tellement d'apparitions dans les médias. Malheureusement l'intérêt pour le poker semble au plus bas dans mon pays et je pense qu'il faut plus qu'un individu pour relancer tout cela. Il faut une grosse entreprise comme PokerStars derrière pour faire des campagnes de promo etc...". Le Champion du Monde aussi par ailleurs que "PokerStars ferait bien de commencer à prendre des décision à long terme s'ils veulent être encore là et N°1 en 2025".

Ancien spewtard

M.nosbocaj passe ensuite à la Global Poker League et son équipe des Nationals de Montréal. "Nous avons une putain d'équipe que j'adore. Je pense que sur le papier notre Team est une des plus fortes", lâche-t-il avant de raconter quelques histoires moins convenues. Jacobson évoque le seul scam dont il a été victime (en 2010 par un ami proche qui vit désormais en Afrique du Sud) avant de raconter sa gestion de bankroll "catastrophique" en début de carrière.

"Au début je déposais mon salaire ou presque et je jouais des SNG's jusqu'à me broke. Un jour en août 2008 j'ai buy-in le Sunday Million avec mes derniers 215$...et j'ai fait deuxième pour 89 000$ ! Je crois que j'ai été inspiré par Matt Damon qui dit dans Les Joueurs que si vous êtes trop prudent, votre vie entière ressemblera à un long grind", rigole le champion avant de terminer sur sa première participation au Main Event WSOP. En 2008, Jacobson s'était qualifié et avait sauté au bout de 3 mains... lors de sa victoire, il avait "monté des jetons niveau par niveau pendant 23 levels soit jusqu'au Jour 5" !

Prochain tournoi en avril pour Martin Jacobson qui sera à Monte Carlo pour l'EPT Grand Final. Sans son bracelet de champion qu'il garde bien précieusement dans un coffre de banque.

Partagez moi
  • Martin Jacobson s'est confié aux membres du forum Pokervip.com lors d'une séance de questions-réponses étalée sur plusieurs jours. Voici les meilleures réponses du Suédois vainqueur du Main Event WSOP 2014.

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus