WSOP : Jonathan Duhamel et Matt Affleck dissèquent la main d'une vie

WSOP : Jonathan Duhamel et Matt Affleck dissèquent la main d'une vie 0001
Partagez moi
  • Jonathan Duhamel et Matt Affleck revivent une main exceptionnelle des World Series Of Poker 2010.

Un moment dont les passionnés de poker parleront encore et encore. Matt Affleck et Jonathan Duhamel dans le plus gros pot de l'édition 2010 du tournoi principal des World Series of Poker.

Las Vegas, les destins se croisent. A l'issue de cette main qui part à tapis, un joueur sera énorme chipleader du Main Event, l'autre quittera le tournoi.

Avant que les deux joueurs concernés par cette main ne livrent leurs sentiments des années plus tard, n'hésitez pas à revivre ce moment épique en vidéo.

Situation

Jonathan Duhamel: C'est la première fois que je joue avec lui. Je ne connaissais pas son style ni son degré d'agressivité. Tout ce que je savais c'est qu'il était à ma gauche avec beaucoup de jetons. Je m'attendais à me bagarrer. Je jouais plutôt agressivement et je pensais qu'il jouerait pareil.

Matt Affleck: Nous n'avons pas joué ensemble avant les deux dernières tables. Cela faisait 90 minutes, peut être deux heures. Nous n'avions pas d'expérience en tant qu'adversaires, j'avais la position. Il n'y avait pas de gros pot ni d'historique entre nous deux.

Preflop

Jonathan Duhamel: {J-Hearts}{J-Clubs}
Matt Affleck: {A-Clubs}{A-Spades}

"Retour à Duhamel qui relance à 3.9 millions!"

Affleck: Jonathan ouvre au cut-off et je 3-bet du bouton.
Duhamel: Je m'attendais à faire cela avec beaucoup de mains, je décide donc de 4-bet ce que je ne ferais probablement pas aujourd'hui. J'ai repensé à cette main des millions de fois et je devais simplement payer contre un bon joueur avec un gros tapis. J'étais un gamin à l'époque donc je ne pensais qu'à faire feu. A l'époque ca me semblait un bon moove, il allait passer très souvent et je prenais un bon pot.
Affleck: Nous commençons la main avec une centaine de blindes, je ne m'attendais pas à ce qu'il paye avec beaucoup de mains si j'avais 5-bet à tapis. Un fold avec {q-}{q-} ou {j-}{j-} et il peut trouver un fold...
Dans les situations de haute pression, les gens ne payent pas light, j'ai donc décidé de garder ses éventuels bluffs et un large éventail de mains en payant. Au cas ou il a {10-}{10-} {j-}{j-} {q-}{q-} le pot ne devrait pas non plus être très compliqué à jouer postflop.
Duhamel: Il finit par payer ce qui est plutôt bizarre. Il aurait pu tenter un moove ou avoir une très grosse main. Nous n'avions pas joué donc c'était compliqué à juger.
Affleck: Je me souviens avoir penser longtemps preflop entre faire tapis et payer. Je voulais qu'il pense que j'avais juste le tapis idéal pour faire tapis et paraître moins fort.

Flop: {10-Diamonds}{9-Clubs}{7-Hearts}

"Les potes de Matt ont l'air un peu nerveux dans le rail."

Duhamel: J'étais inquiet quand il a payé le 4-bet. C'était un très bon flop, un des meilleurs pour ma main, mais je ne voulais pas miser et qu'il relance. J'étais préoccupé par son call préflop, j'ai checké pour voir ce qui allait se passer.
Affleck: Pour moi il n'a pas les {9-} ou les {7-} c'est très improbable. La seule main dangereuse ce sont les {10-}{10-}. Il pouvait avoir des {j-Spades}{8-Spades} ou {8-Clubs}{6-Clubs} mais c'est un meilleur flop pour moi que pour lui vu l'action préflop. Je mise la moitié du pot, 5 millions, ce qui me laisse 12 millions derrière et un shove facile sur le tournant.
Duhamel: Je n'avais aucune range de fold ici. Je ne vais pas passer les {j-}{j-} à ce moment. Je paye en espérant un tournant qui ralenti l'action tout en me disant qu'en cas de bluff il aura probablement le coeur de continuer.
Affleck: Il check-call donc une overpaire est crédible très souvent. Il peut avoir aussi pas mal de mains qui touchent le flop. C'est compliqué d'avoir des tells quand tu es proche d'un joueur. Aucun tell postflop ne va changer ma décision dans ce spot. Un tell peut faire basculer une décision que l'on résume à un flip mais dans ce spot, je vais aller au bout avec ma main.

WSOP : Jonathan Duhamel et Matt Affleck dissèquent la main d'une vie 101

Turn: {Q-Diamonds}

"Duhamel joue maintenant une quinte par les deux bouts"

Affleck: Cette {q-} n'est pas une bonne carte. Il peut avoir {q-}{q-} mais ici je n'ai plus vraiment d'autre option que de faire tapis et de prier pour qu'il ne paye pas dans la seconde. Une fois qu'il n'a pas snap-call je savais que j'avais la meilleure main.
Duhamel: Complétement fou. J'avais 22 ans et je n'avais jamais vu de caméras ni de plateau télé. C'était la première fois que j'étais en première ligne. Je ne savais pas quoi faire ni quoi penser. Ma tête était un chantier à ce moment là. Cette Dame n'est pas la plus belle car c'est une carte supérieure à ma paire mais c'est une bonne carte. Il n'avait pas trop de {q-} dans sa range preflop donc soit il m'avait préflop où il était passé devant au flop. Ou bien il était en plein bluff. J'ai 8 outs de plus avec ce tournant, si j'étais derrière j'ai désormais 10 cartes qui me donnent une main très forte. A ce moment du coup, la taille de son all-in par rapport au pot n'est pas si énorme mais il fait tapis et je ne sais plus quoi faire.
Affleck: Six ou 7 minutes, peut être dix minutes se sont écoulées sur le turn, je ne pouvais plus faire qu'une chose, attendre.
Duhamel: J'ai eu le sentiment que je devais revenir à mon premier read de la situation globale, celui qui me disait qu'il allait me playback fréquemment. Je ne savais pas du tout s'il était capable de metre tout son tapis sur un bluff. Je ne le connaissais pas bien mais je me disais qu'il y avait une chance. S'il a 10% de bluffs, je devais payer avec les odds et mes 10 outs. Et puis si je perds le coup je tombe à une trentaine de blindes, ce n'est pas idéal mais toujours de quoi jouer. J'ai tenté de trouver un fold. Je ne voulais pas payer mais j'ai senti que je devais payer.

Les cartes vont être dévoilées, Affleck demande à Duhamel "tu as les {k-}{k-} ?". La réalité est plus inquiétante...

Affleck: Quand il montre les Valets, c'est presque la presque la pire avec {q-}{j-}. Je vais transpirer face à 10 cartes du paquet. J'espèrais les {k-}{k-} car cela faisait du sens et surtout cela ne lui donnait plus que 2 cartes pour gagner.
Duhamel: Dans ma tête je me dis 'putain de merde qu'est ce que je viens de faire?' Quand je retourne mes cartes je suis fou de m'être mis dans cette situation. Je suis pas content envers moi même mais j'ai encore 10 cartes. Au showdown j'ai instantanément pensé 'ok, je suis derrière je dois attraper quelque chose et si ce n'est pas le cas j'ai 35 blindes'.
Affleck: A ce point l'émotion de savoir que nous sommes premier et deuxième du tournoi me frappe. Je pense à tous les jetons que je vais peut être avoir. Ce n'est même pas la bulle de la finale, celui qui gagne ce coup va pouvoir rouler sur les autres et monter encore plus de jetons. Les caméras d'ESPN se mettent en place après son call. Il se passe 90 secondes avant qu'ils ne brûlent une carte et qu'il dévoilent la rivière.

Les spectateurs se massent autour de la table, l'excitation est à son comble.

Affleck est debout, il met ses mains sur sa casquette et parle aux dieux du poker.

"Matt Affleck va avoir 41 millions de chips... ou zéro chips. Il doit éviter un {k-}, un {j-} ou un {8-}."

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus