WSOP 2018
2018 World Series of Poker

Linda Johnson, la 'First Lady du Poker'

Linda Johnson
Partagez moi
  • Une vie dans le poker très bien remplie...

Les femmes représentent environ 5 à 10% du field d'un tournoi de poker, le pourcentage tombant dès que le buy-in augmente. Cet article a pour but d'encourager les joueuses à tenter leur chance en mettant en lumière le parcours exceptionnel de femmes dans un monde d'hommes...


La “First Lady du Poker” a construit le chemin pour les femmes qui venait après. Linda Johnson s'est montrée à la hauteur dans une compétition où les hommes représentaient une écrasante majorité. Son amour pour le poker ne s'est pas éteint après plusieurs décades de pratique.

"Ma passion pour le poker est incroyable, c'est toujours mon loisir favori", a indiqué Johnson à PokerNews en marge d'un tournoi des WSOP à 2500$, un Mixed Omaha Hi-Lo 8 or Better / Seven Card Stud Hi-Lo 8 or Better. "J'ai toujours hâte de jouer la main suivante. Je ne suis pas complètement accro car j'ai de nombreux autres intérêts mais j'adore cet aspect compétition et puis gagner de l'argent c'est toujours fun", explique l'Américaine.

“Le Poker est toujours mon loisir favori."

Il faudrait plusieurs pages pour raconter le parcours poker de Johnson. La liste de ses accomplissements aux tables et en dehors des tables est énorme. Avec une première ligne Hendon Mob remontant à 1982 et plus de 400 000$ de gains, elle a aussi été une professionnelle du jeu de 1980 à 1992.

Ancienne propriétaire de Card Player Magazine, fondatrice de la Poker Players Alliance et troisième femme de l'histoire à remporter un bracelet WSOP (sur le $1,500 Seven-Card Razz de 1997), Johnson a fait partie de la première promotion du Women Poker Hall Of Fame mis en place en 2008. Elle a été introduite avec Barbara Enright, Marsha Waggoner et Susie Isaacs. Preuve de son impact sur le monde du poker, elle est aussi entrée en 2011 au Poker Hall Of Fame avec Barry Greenstein.

"J'ai eu beaucoup de chance, l'hommage du WPT m'a beaucoup touché, l'introduction au Hall Of Fame était grandiose", raconte celle qui reste passionnée par les variantes.

Adoratrice du H.O.R.S.E. et du razz, Johnson a gardé un équilibre de vie grâce à la danse, une passion pour le cinéma et le théâtre mais aussi les voyages. Elle a presque été à l'origine des croisières poker et a participé à plus de 300 croisière organisées par Card Player.

Linda Johnson
Linda Johnson aux WSOP 2018.

Impliquer plus de femmes

Présente aux World Series of Poker depuis trois décades - son premier résultat référencé est sur le Ladies WSOP qui se disputait en Stud à l'orgine - elle a vu l'explosion de ce festival. Elle a noté une énorme différence entre le poker moderne et celui d'avant.

"Je pense que c'était beaucoup un jeu beaucoup plus sociable. Aujourd'hui les gens veulent être sur leur téléphone et ne parlent plus. C'est le plus grand changement", constate-t-elle.

“Le meilleur moyen de faire venir plus de femmes c'est pour les joueurs de se montrer plus sociable.”

"Le meilleur moyen de faire venir plus de femmes c'est pour les joueurs de se montrer plus sociable", assure la première dame du poker. "La plupart des femmes jouent pour s'amuser et quand les joueurs ne parlent pas, ne communiquent pas avec elles... pourquoi reviendraient-elles ?" jure Johnson.

L'Américaine a néanmoins un conseil pour celles qui bravent les hommes sur leur terrain de jeu : "trouvez un mentor. Trouvez quelqu'un avec qui vous pouvez parler poker et servez-vous de son cerveau".

Un conseil suivi à la lettre par Maria Ho et Lupe Soto dont le parcours a été récompensé par une introduction au Women in Poker Hall of Fame le 26 juin dernier au Orleans Casino...

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus