[VIDEO] Dan Bilzerian et le poker... toujours plus loin dans l'outrance

Dan Bilzerian n'a pas peur du ridicule et de l'extravagance, ce sont deux de ses armes favorites pour attirer les fans sur ses réseaux sociaux.

L'autoproclamé King of Instagram ne rate jamais l'occasin d'exposer son style de vie extravagant et ses conquêtes féminines, sans parler de ses séances de tir à la mitraillette ou la destruction de voitures de luxe.

Le 'Roi des réseaux sociaux' n'est plus à une déclaration extraordinaire près... mais il parle rarement poker, une discipline qui lui aurait permis de monter une grosse partie de sa fortune selon ses dires. Après avoir affirmé une nouvelle fois qu'il avait "soulagé un mec de plus de 50 millions au poker", il a été encore plus loin à l'occasion de la 115e édition du True Geordie Podcast.

La vidéo approche les 700 000 vues sur Youtube, Bilzerian y déclare ne pas se soucier de son image auprès de la communauté poker. Il a aussi indiqué avoir été un pionnier du style loose agressif (LAG) au poker !

"Je laissais les gens croire que j'avais un gros truc dans la finance et que cela m'avait permis de faire fortune... c'est comme cela que j'étais invité dans des parties très faciles et très chères."

L'interview de 84 minutes est plus centrée sur les femmes et le style de vie de l'Américain qui parle prise de "champignons magiques" que sur sa pratique du poker. Mais les cartes font recettes et Dan Bilzerian n'est pas le dernier à se vanter.

Dan Bilzerian explique qu'il n'a pas reçu un fond financier des mains de son père mais que cette rumeur lui a permis de participer à de magnifiques parties et donc de plumer des baleines. "Je n'ai jamais voulu être le gars qui montre qu'il est bon en participant à des émissions de télé, je voulais être le gars qui est perçu comme un débutant et qui peut donc jouer avec les riches joueurs de poker. C'est la seule chose dans ma vie qui n'était pas à propos de l'égo, c'était mon compte en banque le sujet, c'est comme cela qu'on compte les points dans le poker", assure Bilzerian.

"Je laissais les gens croire que j'avais un gros truc dans la finance et que cela m'avait permis de faire fortune... c'est comme cela que j'étais invité dans des parties très faciles et très chères", ajoute-t-il au micro.

Dan Bilzerian on the True Geordie Podcast
Bilzerian pendant l'enregistrement.

Bilzerian a atteint la 180e place du Main Event WSOP 2009 pour 36 626$, c'est sa seule ligne Hendon Mob... pas de quoi le faire douter de ses capacités de joueur. "Je m'en bats les c****** (de ce que les gens du poker pensent de mon niveau), je ne traîne pas avec ces enc****, je n'en ai absolument rien à f*****", lâche-t-il sans filtre.

"Je n'essayais pas d'être un grinder, j'ai grindé au lycée, joué au poker sur Internet et tout ça... mais c'est loin derrière. Pour moi le but c'était de trouver des parties avec des célébrités, des producteurs, des gérants de fonds de pension. Je ne voulais pas être associé aux joueurs de poker, je ne sortais pas avec eux, je ne voulais même pas être vu avec eux", poursuit-il.

Ancien ambassadeur de Victory Poker, Dan Bilzerian joue un rôle. "(Dans le poker) je voulais être le riche idiot, je ne voulais pas être celui qui essaye de faire ami-ami avec les pros. Je n'avais absolument pas envie que les gens pensent que je sais jouer".

Bilzerian enchaîne ensuite avec quelques déclarations fracassantes. Parties aux enjeux plus qu'énormes... il passe ensuite à l'invention du style LAG. "Quand j'ai commencé à jouer, j'étais parmi les premiers à jouer loose-agressif, c'est le style de référence aujourd'hui. J'ai été un des pionniers à employer cette tactique", se gargarise le champion.

"Cela fonctionnait pour plusieurs raisons. D'abord j'offrais de l'action aux tables, cela me faisait aussi jouer plus de mains contre des joueurs moins bons et donc plus d'opportunités pour les exploiter. Cela me donnait plus de chances de me faire payer quand j'avais de grosses mains, j'étais moins prévisibles... il y avait plein de raisons pour jouer ce style", poursuit-il.

Selon lui, ce style lui a amené un succès instantané... de quoi ressortir l'histoire des 54 millions gagnés en une soirée déjà servie lors d'un passage chez Joe Rogan. Dan Bilzerian parle d'un moment "à la scarface"... faisant référence au moment où Tony Montana a tellement d'argent qu'il ne sait plus quoi en faire.

"J'ai battu ce mec pour 54 millions, c'était mon moment scarface, je n'arrivais pas à dépenser tout cet argent. J'imprimais l'argent, des sacs de cash... et j'engrangeais aussi aux paris sportifs et aux tables de jeux... l'argent arrivait de toutes les put**** de directions", explique Dan Bilzerian, toujours aussi candide... mais pas trop versé dans l'humilité.

Dan Bilzerian n'évite aucune question, il a même expliqué que devenir président des USA pourrait bien devenir un objectif futur, et les réactions de son passage ont été énormes. Elles ont aussi été négatives pour la plupart, avec aussi plus de 3500 pouces vers le bas.

True Geordie en a profité pour surfer sur la vague et faire une vidéo répondant aux commentaires négatifs, expliquant à ses 1,5 millions de suiveurs qu'il n'avait probablement pas poussé assez son invité dans ses retranchements suite à quelques commentaires particulièrement misogynes...

Partagez moi
  • Bilzerian a lâché quelques affirmations extraordinaires sur sa carrière de joueur de poker à l'occasion de l'enregistrement d'un podcast !

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

Dan Bilzerian: "J'ai pris 54 millions à un mec au poker" [VIDEO] Dan Bilzerian: "J'ai pris 54 millions à un mec au poker" [VIDEO]