Tournois Live 2

Battle Of Malta : Les croupiers topless font polémique

Battle of Malta Ladies Event male dealers were asked to go topless.

Le Main Event Battle of Malta à 550€ se termine ce mardi après avoir rassemblé plus de 4500 joueurs, le monde du poker a néanmoins fixé son attention sur le Ladies à 110€ qui s'est déroulé dimanche en marge du Jour 2.

De nombreux clichés de croupiers ayant tombé la chemise ont circulé depuis 48 heures... BOM a en effet d'épicé un peu son événement réservé aux femmes. Un plan qui n'a pas plu à la majorité des joueuses sur place, ni à de nombreux observateurs sur les réseaux sociaux.

Joueuse de poker travaillant au quotidien pour la promotion du poker féminin, et ambassadrice de betsson poker inscrite au tournoi, Daiva Byrne a immédiatement condamné l'initiative... rapidement écourtée puisque les dealers se sont rhabillés à la première pause.

Dara O'Kearney a ensuite raconté qu'un croupier ayant refusé de se dévêtir avait été affecté à un autre tournoi.

Byrne a ensuite confirmé que des croupières avaient rejoint l'événement après la première pause, tous les dealers portant alors une tenue normale. Pour beaucoup, le mal avait déjà été fait.

Bonus

La rumeur d'une prime de 50€ proposée aux croupiers pour dealer le Ladies sans haut semble véridique. Payés à l'heure, ces professionnels se retrouvaient avec un choix cornélien. Un croupier souhaitant rester anonyme nous a indiqué son déplaisir vis à vis du traitement reçu et explique que lui et ses collègues ont été mis dans une position difficile par les organisateurs du tournoi

BOM Dealer:"Nous sommes des croupiers professionnels, pas des danceurs ni des strip-teaseurs... Nous sommes en freelance, il faut nous protéger car cette industrie a besoin de nous."

"Je pense que c'est horrible de nous demander une heure avant, à nous les croupiers hommes, de donner les cartes au Ladies sans être habillé. C'est dégradant pour les hommes! Dans une ère de réseaux sociaux et de live streaming, les téléphones mobiles sont partout... c'est presque de la prostitution car tu gagnaias 50€ de plus que les autres pour le faire", raconte ce dernier.

Cet extra demandé aux croupiers n'a pas été le seul du festival puisque à l'entame des différentes journées de départ, le traditionnel 'Shuffle Up & Deal' a été remplacé par un "Shuffle Up & Dance' durant lequel les croupiers sont vivement encouragés à se lever et à danser avant de se mettre à donner les cartes.

"Ce n'était pas assez pour eux de devoir faire un pas de danse, ils ont aussi annoncé qu'ils allaient donner 100€ de plus à ceux qui danseraient au centre de la salle, de quoi se sentir mal et mis à l'écart quand tu refuses de le faire. [...] Nous sommes des croupiers professionnels, pas des danceurs ni des strip-teaseurs... Nous sommes en freelance, il faut nous protéger car cette industrie a besoin de nous", termine ce croupier anonyme.

Le buz poker du moment

De nombreux acteurs du monde du poker ont donné leur avis sur l'épisode. Notamment des gens qui tentent depuis longtemps d'améliorer la part des femmes dans le monde des jeux. Directrice des affaires internationales pour la Women's Poker Association (WPA) et fondatrice du Malta Poker Festival, Ivonne Montealegre s'est montrée très critique.

"En tant que représentante de la WPA, je veux être sûre d'être entendue à propos de ce qui s'est passée lors de ce Ladies. C'était une mauvaise décision des organisateurs pour créer un gimmick marketing. Cela ternit le travail extraordinaire qu'ils ont réalisé sur ce festival. Nous travaillons très dur pour améliorer la place des femmes dans l'industrie du poker et qu'elles soient prises au sérieux... la sexualisation des tenues (pour les hommes et les femmes) est une question qui doit être adressée", a indiqué Montealegre à PokerNews.

"WPA ne va pas donner son soutien ni encourager des événements qui promeuvent ce genre de comportements. Cet épisode est un moment à saisir pour l'industrie afin d'abandonner les comportements discriminants vis à vis des croupiers, ces épisodes ont de l'impact sur la perception du poker, l'implication et la participation à une industrie que nous aimons et que nous représentons tous", poursuit-elle.

"Se concentrer sur le dress code peut paraître peu important mais ce sont des questions qui permettent d'aborder les problèmes du sexisme et de la discrimination dans une société où les femmes sont généralement sexualisée et objectifiée", termine celle qui lutte au quotidien pour faire grandir le poker et en faire une culture plus inclusive pour les femmes, WPA a d'ailleurs lancé une campagne "Raise It Up" sur son site.

Florence Mazet: "Je ne crois pas que c'était un bon moment pour les croupiers. Personne n'était confortable, je suis là pour jouer pas pour venir à un show des Chippendales."

Expatriée à Malte, la journaliste Florence Mazet était de la partie sur le Ladies. Pas trop fan des tournois réservés aux femmes ou des événements qui excluent de fait une partie de la population des joueurs, Florence aime jouer les Ladies car le buy-in est souvent plus raisonnable et l'ambiance y est globalement plus fun que sur les tournois mixtes.

"Même si la plupart des filles jouent ce type de tournois pour s'amuser, cela n'implique pas que le tournoi ne soit pas pris au sérieux, ni bien organisé. On joue pour de l'argent et les femmes ne sont pas des gens qu'il faut amuser, nous sommes des joueurs comme les autres, nous jouons pour gagner et nous améliorer au poker", explique Florence.

"J'ai trouvé cette entrée en mode Chippendale ridicule, totalement misogyne. Imaginez si des femmes croupières étaient arrivées comme ça dans un tournoi standard ? Je ne crois pas que c'était un bon moment pour les croupiers. Personne n'était confortable, je suis là pour jouer pas pour venir à un show des Chippendales", termine la Française freelance et créatrice de de Poker Report.

Dana Immanuel fait du live reporting pour Microgaming Poker Network, elle a partagé un sentiment similaire dans un post sur l'event: "C'était une interprétation intéressante de la théorie féministe [...] Nous ne savons pas qui a approuvé cela dans le management de l'organisation mais nous suspections qu'ils portent plus des caleçons que des culottes... en tout état de cause, ils méritent une leçon de leur maman. Restons-en aux cupcakes offerts non ?"

Très présente dans la communauté des joueuses, Maureen Bloechlinger a partagé son indignation sur Twitter à travers la présentation comique de Joey Ingram.

La plupart des joueuses ont parlé d'un moment absurde, Jennifer Shahade s'est elle faite l'avocat du diable pour probablement donner un peu de hauteur à la situation avec humour.

"J'étais occupée aujourd'hui donc je n'ai pas eu le temps d'expliquer. J'ai l'impression que la cascade a été mal préparée mais j'en ai aimé quelques aspects: c'est drôle, inhabituel et cela a surtout le mérite d'ouvrir la conversation sur quelque chose de largement plus courant, l'objectivation des femmes", a-t-elle précisé un peu plus tard.

Le finaliste du Main Event WSOP, et aussi Tournament Director notamment pour le circuit Unibet Open, Kenny Hallaert a lui aussi évoquer son indignation.

Les excuses de BoM

Les organisateurs de Battle of Malta ont réalisé un communiqué pour présenter des excuses suite à leur tentative ratée d'amener un peu de fun dans ce tournoi Ladies. Ils ont promis de donner les frais (10€ * 135 entrées soit 1350€, ndlr) à l'événement caritatif "Pink October Malta" et annoncé une garantie de 25 000€ pour le Ladies 2020 (contre une garantie de 10 000€ en 2019, ndlr).

Après réflexion, nous souhaiterions nous excuser du fond du coeur envers ceux que nous avons offensé à l'occasion du Ladies Event. Notre intention est de faire de Battle Of Malta un festival fun avec une atmosphère aamicale et accueillante pour chacun. Nous respections nos joueurs et notre staff et nous n'avions certainement pas l'intention d'énerver quiconque ni de provoquer de l'inconfort. Nous nous excusons sincèrement si cela a été le cas.
Nous tirons une grande fierté de l'organisation de ce festival et nous sommes concentrés à 100% envers notre volonté d'inclure tout le monde. Afin de montrer notre soutien à toutes celles qui ont pris part à l'événement, nous allons donner la totalité des frais d'enregistrements à une oeuvre caritative.
Nous sommes plus résolus que jamais à faire grandir ce Ladies du Battle Of Malta et nous sommes heureux d'annoncer une garantie de 25 000€ pour la prochaine édition.
Nous avons hâte de vous rencontrer pour l'édition 2020 de Battle Of Malta.

La boulette de l'organisation de BOM a au moins permis à la communauté de discuter de sujets sérieux, comme la protection des dealers freelance, qui sont parfois rangés sous le tapis. Cet épisode devrait aussi pousser les opérateurs à penser plus sérieusement à la promotion et à l’exécution des offres réservées aux femmes... Rendre le poker plus attractif pour les femmes oui, mais pas en s'appuyant sur des hommes en plein effeuillage!

Yori Epskamp a contribué à cet article.
Photo : MPN.

Partagez moi
  • Les dealers du Ladies ont reçu une prime pour tomber la chemise...

Name Surname
Valerie Cross

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus