Full Tilt Poker ferme définitivement ses portes

Say goodbye to Full Tilt Poker.

Une marque iconique du poker est sur le point de disparaître définitivement. Mise à mal par le Black Friday et ses propres errements, FTP a été sauvé par son ex-rival PokerStars... qui a néanmoins décidé d'éteindre définitivement la lumière, le 25 février.

Le numéro 1 mondial a confirmé la nouvelle via une page de questions fréquentes sur son site web, une page qui explique en détail l'ultime migration pour les derniers joueurs présents.

Ces joueurs vont voir leurs avoirs être transférés vers PokerStars. "Notre implication à développer le logiciel PokerStars et l'expérience client de nos joueurs ces dernières années ont limité les ressources et l'attention que nous aurions pu consacrer à l'évolution de Full Tilt", a indiqué PokerStars... alors que certains spécialistes du poker en ligne expliquent que le logiciel de FTP de 2007 serait meilleur que bien des plateformes existantes.

"Learn, chat and play with the pros."

Fondé par Ray Bitar en compagnie de Phil Ivey, Howard Lederer, Chris Ferguson ou encore Mike Matusow, le site avait décollé à une vitesse supersonique. En plein boom du poker, le slogan "apprendre, parler et jouer avec les pros" avait fait mouche... ainsi qu'une certaine impertinence.

Attirés par un logiciel ultra-efficace, des publicités stylées et une communication offensive, ainsi que la caution représentée par les meilleurs joueurs du monde, la marque FTP a rapidement atteint les sommets de l'industrie. Jusqu'à talonner PokerStars, déjà la marque leader du marché à l'orée des années 2010.

Full Tilt Poker s'appuyait sur la qualité pour faire de la quantité et proposait aussi les plus grosses tables du monde. C'est là que les frères Dang ont affronté les Patrik Antonius, Viktor Blom et autres Gus Hansen, là que Tom Dwan a empoché de nombreux pots à 6 chiffres... devant un rail en folie de plusieurs centaines de spectateurs.

Phil Ivey
Les fans avaient rendez-vous avec Ivey...

La folie n'avait pas lieu exclusivement en No Limit puisque les passionnés de la variante à 4 cartes se donnaient aussi rendez-vous sur cette room. C'est là qu'ils ont construit les plus gros pots de l'histoire du poker online, ces marques ayant tenu jusqu'à 2020 et deux énormes affrontement sur GGpoker. Si le record établi sur FTP a duré 12 ans, le record de Malinowski n'aura tenu qu'une semaine, il est désormais la propriété d'Ali Ismirovic (974 631$ dans un coup contre Tan Xuan,ndlr).

Les avatars, les couleurs et les animations, Full Tilt Poker était en avance au niveau de la gamification du poker, ses équipes avaient aussi inventé le fast-fold poker, le format zoom étant désormais disponible sur la plupart des salles de poker en ligne, ou l'Irish Poker qu'on retrouve sur PokerStars avec le format Fusion. La fête s'est arrêtée en avril 2011.

Le vendredi 15 avril, le FBI et le DOJ ont mis fin à un système. Full Tilt Poker s'est arrêté sans prévenir... et n'a plus jamais été pareil.

La révélation la plus choquante du Black Friday a probablement été la découverte des errements de Full Tilt. Les dirigeants du site se servaient dans les comptes des joueurs pour maintenir la boutique en marche... ce qui va amener la justice américaine à évoquer une pyramide de Ponzi quand elle va découvrir qu'il manquait 300 millions de dollars dans les caisses!

Full Tilt Poker. Courtesy of the FTP Blog
Une marque tombée en ruine

FTP avait 60 millions dans ses comptes alors que la balance des joueurs montait à 390 millions (dont 150 millions appartenant à des joueurs localisés aux USA, ce qui a provoqué l'intervention des autorités en vertu de l'UIGEA, ndlr)

Malgré les assurances de la compagnie, et une tentative de rachat du fils Tapie, c'est PokerStars qui va trouver une belle opportunité de négocier avec la justice US. L'opérateur va acquérir les actifs de FTP et s'engager à rembourser ses clients tout en s'assurant de pouvoir revenir exercer sur le territoire américain en cas de régulation.

Il en coûtera plus de 700 millions de dollars à PokerStars! Les dirigeants de FTP ont eu des millions à payer en pénalités, certains sont devenus des parias comme Howard Lederer et Chris Ferguson, Phil Ivey a lui du porter plainte contre d'anciens amis pour prouver sa bonne foi...

L'épisode a laissé un goût amer à de nombreux acteurs de la communauté poker et c'est donc fin 2012 que Full Tilt Poker a pu repartir sur de bonnes bases.

Howard Lederer
Lederer a disparu du monde du poker...

Relancée en novembre 2012, la room n'était déjà plus que l'ombre d'elle même. Les FTOPS, la série phare de l'opérateur, n'ont jamais retrouvé leur lustre d'antan et les plus gros joueurs du monde avaient eux aussi migré vers d'autres cieux.

Alors que Full Tilt Poker perdait peu à peu de sa superbe au niveau de la fréquentation, l'augmentation du rake n'a rien arrangé. La baisse des récompenses aux joueurs les plus assidus n'a pas inversé la tendance. L'opérateur a ensuite tenté de populariser le format 5-Max mais la mayonnaise n'a plus jamais repris, les joueurs de high-stakes ne sont jamais revenus.

En août 2015, le propriétaire de PokerStars et de Full Tilt Poker a pris la décision de faire passer FTP dans le giron de PS. Les joueurs pouvaient continuer à jouer sur deux sites différents mais le pool de joueurs n'était plus distinct. Cette fusion impensable quelques années avant n'avait presque pas fait les gros titres à l'époque, signe que les jours glorieux de FTP étaient déjà loin derrière.

Ils ne reviendront jamais... et PokerStars a indiqué que le logiciel n'était pas à vendre, bien que certains spécialistes de l'industrie le valorisent à un chiffre compris entre 10 et 50 millions de dollars!

Partagez moi
  • Les plus grands joueurs du monde s'étaient associés en 2004, l'aventure touche à sa fin...

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

No Limit: Ali Imsirovic remporte un pot de 974.631$ et met KO Tan Xuan No Limit: Ali Imsirovic remporte un pot de 974.631$ et met KO Tan Xuan