Dennis Blieden prend 6 années de prison ferme pour avoir détourné des millions

Dennis Blieden

Le vainqueur WPT Dennis Blieden va passer 78 mois dans une prison fédérale, en juillet 2019 il avait été inculpé pour le détournement de 22 millions de dollars!

Vainqueur du WPT LA Poker Classic 2018 pour 1 million de dollars, Dennis Blieden a détourné des millions alors qu'il travaillait pour la compagnie StyleHaul Inc. comme contrôleur financier. Avant le verdict, il avait envoyé une lettre de 15 pages au juge en charge de l'affaire, l'honorable André Birotte Jr., dans laquelle il expliquait avoir une addiction extrême aux jeux d'argent et le désir d'impressionner l'élite du poker. Il s'est fait des virements avec le compte de l'entreprise pour jouer au poker et acheter des cryptomonnaies.

Au dpéart, 11 charges différentes étaient retenues contre Blieden qui encourait une peine maximale de prison de 200 ans... en novembre 2019, Blieden avait donc décidé de plaider coupable. l'Américain avait décidé d'admettre sa culpabilité en ce qui concerne les virements frauduleux et le vol d'identité et il ne risquait donc plus qu'une peine maximale de 22 années.

Les condamnations dans les affaires de ce genre laissaient penser qu'il en ferait beaucoup, beaucoup, moins. Le procureur avait demandé 102 mois soit un peu plus de 8 années de prison et la restitution de 22,6 millions de dollars, Blieden s'en tire avec 6,5 années de prison.

Blieden devra néanmoins rembourser l'intégralité de la somme!

Blieden raconte son histoire

Représenté par The Kaufman Law Group, Blieden a soumis une lettre de 15 pages "afin de donner le background de qui il était, et ce qu'il était capable de faire". "Je veux aussi tenter d'expliquer du mieux possible ce qui s'est passé pour aboutir au crime pour lequel je suis jugé", indiquait-il.

Dans cette lettre il raconte ses débuts dans le monde du gaming... et explique qu'il a été introduit dans cet univers dès l'âge de 3 ans. Son père lui aurait appris à compter les cartes au Blackjack!

Pages from Blieden's handwritten letter to the judge.
Des pages de la lettre de Blieden

A 13 ans il a commencé à jouer au poker pour de l'argent contre son père et son frère et c'est durant ses années de collège que le boom du poker a démarré. Comme d'autres, il est tombé amoureux du jeu. "J'étais obsédé, j'idolatrais ces joueurs et je disais que je serai parmi eux, un jour", raconte-t-il.

A partir de là, il a commencé à organiser des parties chez lui et à jouer online, "les premiers signes de mon problème de gambling", selon lui. Il raconte ensuite avoir déposé de l'argent sur son compte avec la carte de ses parents "et les choses sont devenues hors de contrôle".

Consommation et dépendance aux amphétamines... tout y passe pour celui qui va obtenir un diplôme d'Ohio State avant d'arriver à Los Angeles. Il entre chez StyleHaul en septembre 2013 pour un salaire annuel de 65 000$ et explique qu'il "dépense alors la plus grosse partie de son salaire en gamblant et prend des prêts avec des intérêts exorbitants".

"Je devais plus de 50 000$ et je savais que je ne pourrais pas demander l'aide des parents", note-t-il avant de continuer sur la fuite en avant qu'il a mise en place. Les crypto-monnaies se sont alors emballées et il en a profité pour entrer dans le monde des hig-stakes.

"J'ai rejoint des groupes avec les meilleurs joueurs du monde et pour la première fois de ma vie j'avais l'impression de vivre mon rêve de gamin... mon désir de faire partie de cette communauté c'est mon plus gros vice car j'étais prêt à tout pour montrer que je pouvais aller plus haut et que j'étais l'un des leurs... à cette époque, l'apparence du succès et faire partie de l'élite avait plus d'importance qu'avoir réellement du succès", explique l'ancien champion.

Quand les crypto se sont effondrées, les dettes se sont accumulées. "Je pensais que j'avais juste besoin d'une plus grosse bankroll et que je pourrais arranger les choses. [...] Mon plan c'était d'emprunter de l'argent, de gamble, de rembourser mes dettes et de remettre l'argent que j'ai pris à StyleHaul sans que personne ne remarque rien", assure-t-il.

"Les montants que j'ai volés se sont envolés et le rythme de mes emprunts s'est accéléré aussi", confie-t-il. Fin 2017, Blieden avait volé plus de 2 millions de dollars... sa victoire au WPT ne lui a pas été d'un grand secours.

"Cette victoire a eu un énorme impact mental, cela a accéléré ma conduite de gambleru. J'avais maintenant la validation de mes pairs et de la communauté j'ai donc fait tout ce que je pouvais pour maintenir l'image du joueur à succès et ma réputation. Mon désir d'appartenance était puissant et reposait sur du vent, je croyais vraiment que jouer les plus grosses parties me permettrait d'être accepté. [...] J'ai fréquenté des parties privées où il y avait des millions de dollars sur la table, et mes mises sur Internet ont augmenté, je pariais des sommes à 6 chiffres", révèle l'Américain dans sa lettre à la justice.

Blieden continue à exposer ses conduites risquées et raconte qu'à l'époque il s'était dit qu'il se suiciderait s'il se faisait prendre. Bliden raconte qu'il a gagné 2 millions sur une machine à sous online... et tout reperdu en moins de 48 heures. C'est cet épisode qui l'a presque poussé à en finir, celui où il explique avoir été le plus prêt de se donner la mort.

Dennis Blieden
Dennis Blieden

Après avoir été pris par la justice puis avoir confessé ses crimes en mars 2019, Blieden a continué à gambler. Il explique qu'il devait 800 000$ à un préteur sur gages. Un mois plus tard, sa petite amie le quittait après avoir reçue une convocation du FBI... ce qui ne l'a pas empêché de se rendre aux World Series Of Poker. C'est à Las Vegas, dans sa chambre d'hôtel qu'il sera arrêter par le FBI.

Dans sa lettre, Blieden raconte qu'il a joué au poker en prison et a essayé la meth pour la première fois... avant de sortir contre une caution. Il était assigné à résidence chez ses parents dans l'Ohio avant le jugement.

Il explique que c'est après son 30e anniversaire, en septembre 2019, qu'il s'est rendu pour la première fois à une réunion des Gamblers Anonymes. Un premier pas qui l'a ensuite conduit à enclencher des soins à Los Angeles, au Beit T’Shuvah où il est devenu résident depuis janvier 2020. [Cet organisme a d'ailleurs appuyé le dossier de Blieden en expliquant que le processus de changement à sa relation au jeu et à l'argent avait débuté et que Blieden lui même avait reconnu que ce process durerait toute la vie, ndlr]

Blieden explique donc avoir commencé un travail sur lui même, réalisant que "s'il devient une meilleure personne, le gambling sera une chose qui ne lui viendrait pas à l'esprit".

"J'ai beaucoup de remords et je ne suis plus le même homme aujourd'hui (alors que j'écris cette lettre). J'ai pleinement conscience que les décisions que j'ai prise sont impardonnables. J'endosse la responsabilité entière des crimes que j'ai commis. Je ne blâme personne et n'excuse pas mes actions à cause de mon addiction et je ne crois pas que cette addiction seule me donne le droit à une sentence plus clémente... J'accepte totalement la sentence de prison ferme qui me sera donnée, quelle quelle soit et je fait le serment de tirer le meilleur parti de ce temps passé à l'ombre", a-t-il conclu.

(Image: World Poker Tour/Flickr)

Partagez moi
  • Blieden avait écrit une lettre de 15 pages où il parlait de son addiction au gambling... le juge n'a pas été convaincu!

Qu'en pensez-vous ?

Enregistrez-vous pour laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

Dennis Blieden risque 22 ans de prison pour un détournement de 22 millions Dennis Blieden risque 22 ans de prison pour un détournement de 22 millions