Tournois Live 1

Le Hustler Casino annule un tournoi déjà commencé... qui garantissait 250.000$

Hustler Casino Live

Coup de tonnerre avec l'annonce du Hustler Casino d'annuler un tournoi déjà commencé... afin de ne pas honorer la garantie de 250 000$. L'établissement a mis en avant "des circonstances inattendues" et a bien évidemment été victime d'une campagne des joueurs sur les réseaux sociaux et d'un bad buzz.

Le Hustler Casino a choisi son timing avec l'anniversaire du superbe streaming Hustler Casino Live!

L'établissement californien organise le Larry Flynt’s Grand Slam of Poker Memorial Tournament, un festival de trois semaines qui se termine ce week-end et promettait une dotation globale de 400 000$. La finale à 350$ l'entrée était le morceau principal avec une garantie d'un quart de million pour le prizepool, ainsi qu'un premier prix de 50 000$ pour le champion.

Huster Casino Larry Flynt's Grand Slam of Poker
Une promo pour le Larry Flynt's Grand Slam of Poker

Le 2 août, après 4 journées de départ, le Hustler a annoncé sur Twitter qu'il arrêtait le tournoi. Unilatéralement. L'établissement annonçait que les qualifiés pour le Jour 2 allaient simplement jouer pour le prizepool généré par les inscrits des 4 premières journées d'ouverture!

"Nous nous excusons pour les inconvénients que cela peut provoquer", indiquait laconiquement le gazouilli. Un gazouilli pas très bien accueilli par la communauté.

L'établissement a tenté de rectifier le tir en annonçant quelques mesures pansement mais le sauvetage financier pour le casino pourrait lui coûter cher à moyen terme, la réputation de l'établissement étant logiquement en chute libre.

Ces dernières semaines, le Social Club de Houston a préféré annuler un festival plutôt que d'aller dans le mur (l'établissement a tout de même fermé ses portes quelques semaines plus tard, ndlr) et pendant l'été à Las Vegas, c'est le Orleans qui a annulé quelques tournois à la garantie alléchante.

Le Orleans a pris un bad buz pour avoir annulé son Championship garantissant 250 000$.

Là où le bat blesse, c'est que le Hustler a fait machine arrière une fois l'événement débuté. Le double vainqueur WSOP Ari Engel n'a pas manqué de noter cela dans un gazouillis.

Toujours à l'affût des mauvais coups faits aux joueurs, Todd Witteles n'a pas manqué d'interpeller le management du Hustler. "Pouvez-vous donner des explications? Un tremblement de terre à Los Angeles a-t-il eu lieu sans que je sois au courant? Si vous n'arriviez pas à amener assez de joueurs pour le tournoi, payez la garantie et ne faites plus jamais de tournois", a indiqué l'Américain.

Adam Hendrix s'est joint à la fête pour demander "des explications un peu plus précises que 'des circonstances inattendues' quand des participants ont déjà emballé des jetons pour le Day 2". "Ce n'est pas une bonne publicité pour un casino qui accueille une des plus grosse partie streamée en permanence", a continué le joueur.

Nouveau propriétaire du Lodge Card Club à Austin, Doug Polk n'a pas manqué de donner sa perspective d'organisateur. "Nous avons perdu 625 000$ en garanties en mai", a admis Polk en parlant du festival Lodge Championship Series animé par le Français Alain Bauer. Polk a qualifié le comportement du Hustler, pour le champion WSOP, c'est "inacceptable".

Devant une communauté outragée, le manager du Hustler Casino n'a pu se contenter d'un gazouilli où il indiquait vouloir expliquer les choses plus en détail... "en privé". "Un établissement plus gros a offert une alternative après la publication de notre programme" et "il est préférable pour nous de se regrouper et de planifier le futur plutôt que de sauter d'une falaise".

L'explication n'a convaincu personne et surtout pas Polk. "Dans la vraie vie d'organisateur de tournois, si un autre club annonce un événement vous faites de votre mieux pour vous en sortir", a expliqué Doug Polk... et s'en sortir ne veut pas dire fuir ou abandonner l'événement.

"Perdre de l'argent? Se ressaisir et trouver une nouvelle strategie mais ce n'est pas la responsabilité des joueurs d'atteindre la garantie pour vous sauver a

.

Hustler Casino
Hustler Casino

Yaple a ensuite joint PokerNews avec une déclaration écrite, un communiqué où il a expliqué que "d'autres alternatives ont été explorées". L'organisation a pensé à ajouter d'autres flights mais cela n'aurait probablement rien changé.

"Notre taille est un facteur, nous ne pouvons accueillir un large volume de joueurs attirés par la communication d'un possible énorme overlay", a avoué le manager du Hustler. "Nous avons décidé que l'annulation d'un événement qui n'en était qu'à ses prémices était pour le mieux... et impactait le moins de joueurs possible", poursuit la note envoyée à PokerNews.

Les 4 premières journées de départ avaient attiré 123 joueurs seulement. Il restait encore 8 journées de départ avant l'annulation mais les chiffres des premiers flights n'auguraient rien de bon pour l'organisation (63 joueurs au Day 1a; 28 au Day 1b; 15 au Day 1c et 17 au Day 1d). "Nos excuses sincères aux gens affectés", a tout de même conclu Yaple.

Dans un premier temps, le Hustler a annoncé que les 9 qualifiés du Jour 2 allaient se disputer le prizepool de 27 000$ généré par les participants. Une mesure qui n'a convaincu personne.

Dans un deuxième temps, Yaple a recontacté PokerNews... le Hustler s'est engagé à "rembourser tous les participants du tournoi qui garantissait 250 000$". Ce remboursement s'accompagnera d'un freeroll à 27 000$ pour les 9 qualifiés du Jour 2 (les seuls qui auront trouvé de la value sur ce tournoi, ndlr).

Enfin, Yaple a pris la parole dans une vidéo où il est accompagné des fondateurs et producteurs du Hustler Casino Live Nick Vertucci et Ryan Feldman. Dans cette dernière, il s'engage à "proposer un tournoi où le Hustler Casino ajoutera 50 000$ au prizepool".

L'annulation du tournoi va coûter au moins 77 000$ à l'établissement... au pire moment puisque cette semaine devait être celle de la célébration du premier anniversaire du Hustler Casino Live, un show streamé adoré par la comunauté.

Quelques heures avant l'annonce de l'annulation, le Hustler avait annoncé une partie avec sa tête d'affiche Garrett Adelstein et quelques guests pour fêter cela dans la bonne humeur... Depuis, ce sont plutôt les conseils des professionnels de l'industrie pour honorer et proposer de belles garanties qui ont occupé l'espace.

"Si vous prévoyez une grosse garantie que vous pouvez potentiellement ne pas atteindre, placez un nombre minimal de joueurs pour l'activation de la garantie et cela vous permettra d'avoir une perte maximale, celle que la maison est perdre au maximum", a tweeté le directeur des opérations poker de l'ARIA, Sean McCormack.

"Ce n'est pas une solution parfaite mais cela est plus transparent pour les joueurs", a-t-il ajouté alors que Rob Yong s'est montré plus direct. Le boss du DTD de Nottingham avait aidé Partouche à limiter la casse en 2013 pour l'ISPT de Wembley, il n'avait pas bronché quand il avait fallu combler la garantie à hauteur de près de 600 000€.

L'ISPT à Wembley, histoire d'un overlay
Pionniers du tournoi comportant une partie online et une partie live, les créateurs de l'ISPT étaient partis sur un projet très ambitieux avec une garantie originelle de 20 millions de dollars. L'arrivée du Britannique Rob Yong deux mois avant l'événement avait permis de limiter la casse d'un tournoi raboté à une garantie d'un million pour le vainqueur.

Yong déclarait alors que "cet événement sera gagnant-gagnant pour la communauté poker. Soit ce sera un succès massif avec des milliers de joueurs, soit il y aura un énorme overlay".

Avec 761 joueurs en lice dans le prestigieux stade anglais, les organisateurs avaient du mettre au pot à hauteur de 600 000€. Après ce coup d'éclat, l'ISPT avait lancé plusieurs étapes dans différents stades mais aucune n'a finalement vu le jour.

A l'ancienne, Rob Yong a donc été clair. "Il faut payer", a-t-il indiqué en expliquant aussi que l'annonce d'un overlay attire souvent de nombreux joueurs dans les dernières journées d'ouverture, ce qui peut permettre de limiter la casse.

En 2014, le Seminole Hard Rock Poker Open (SHRPO) garantissait 10 millions de dollars de prizepool en Floride... l'établissement avait raté ce montant à hauteur de près de 2,5 millions de dollars mais ne s'était pas défilé. Depuis, le casino a multiplié les records d'affluence, les joueurs ont reconnu cet endroit comme un endroit où la pratique poker pouvait se faire dans des bonnes conditions, en confiance.

Le Championship du Hustler est donc abandonné... reste à voir si les organisateurs parviendront à réparer les dégâts sur leur réputation en proposant des alternatives à ce faux pas. Jacqueline Burkhart ne semble elle pas avoir envie de revenir de si tôt...

Partagez moi
  • Le tournoi a été annulé après 4 journées de départ... Le Hustler Casino ne voulait pas honorer la garantie de 250.000$ et va proposer un freeroll à 27.000$ aux qualifiés du Jour 2. Les autres participants vont être remboursés...

Name Surname
Connor Richards

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus