EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

L'hypnose peut-elle aider les joueurs de poker ?

L'hypnose peut-elle aider les joueurs de poker ? 0001

La toute première fois que j'ai entendu parler d'hypnose dans le sport fut il y a 10 ans. Le boxeur Steve Collins avait causé un bouleversement majeur en détrônant Chris Eubank de son titre de poids super moyen. Chris avait dénoncé Steve Collins comme ayant triché après avoir eu recours au célèbre hypnotiseur Paul McKenna afin de ne ressentir ni douleur ni peur.

De nos jours, l'hypnose semble être partout. C'est une part fondamentale de la psychologie du sport et les accusations sur le fait qu'il s'agit d'une forme de triche ne sont plus d'actualité.

J'ai suivi des cours de psychologie à l'université et je sais très bien que l'inconscient est une réalité très puissante, particulièrement sous l'influence de l'hypnose. Certaines personnes ont vu leur maladie physique traitée par l'hypnose et beaucoup ne jurent que par cela en cas de désordres psychologiques, comme les phobies ou les troubles du sommeil.

J'ai donc réfléchi un certain temps pour voir si je pouvais utiliser l'hypnose pour m'aider en tant que joueur de poker. Tout d'abord, j'ai pensé l'utiliser pour m'aider à mémoriser quelques-uns des aspects mathématiques complexes du poker. Mais j'ai réalisé qu'après avoir lu environ 16 livres sur le poker, avec des grilles statistiques en annexe, je connaissais bien désormais les maths. Un ami m'a alors suggéré de l'utiliser pour être dans un état d'esprit me permettant de jouer chaque main de façon convaincante comme si j'avais des As. J'ai bien aimé l'idée. Mais je me suis demandé à quel point mon inconscient pouvait être confus et suivre à tapis avec 10-5 dépareillés pensant que j'avais la main max.

Il reste que les psychologues du sport aident les athlètes à être constamment dans « la zone ». Voici une bonne définition que l'on retrouve sur certians sites consacrés au sport :

« Un endroit particulier où la performance est exceptionnelle et constante, automatique et courante. Un athlète peut ignorer toutes les pressions et laisser son corps délivrer la performance qui a été si bien préparée. La compétition est amusante et excitante (Murphy, 1996). »

C'est exactement ce que je veux tirer de l'hypnose : une forme de performance exceptionnelle et constante. La zone au poker est constitué par une combinaison de l'acuité et de l'observation. Il s'agit de voir tout ce qui se passe autour de vous et de prendre des décisions objectives en conséquence. Etre intrépide est très important lorsque vous devez réaliser un « call » correct sous la pression de l'élimination ou fortement sur-relancer un joueur agressif avec pratiquement rien en main. J'avoue craindre d'être trop confiant, de gâcher mes jetons, mais je pense que la zone est fonction du sport duquel on parle : là où la prudence est nécessaire, la zone s'adaptera.

Personnellement, je veux tirer de l'hypnose un état d'esprit d'observation extrême qui me permet de sentir exactement ce que mes adversaires ont en main, dans le cas où je tiens plus compte des mains de mes adversaires que des miennes.

Si je devais repenser à une période où je me suis trouvé dans la zone, ce serait certainement lors d'une partie de « cash game », il n'y a pas si longtemps. Je jouais contre un pauvre gars qui semblait incapable de gagner une main contre moi. Je semblais savoir quand il bluffait ou quand il était en « slow play ». Je pouvais relier sa mise actuelle à des mises qu'il avait réalisées contre moi, et je maîtriser le moment où je pouvais le pousser à me sur-relancer lorsque j'avais une main monstrueuse. C'était une combinaison d'observation, de concentration et d'instinct, sans une once d'émotion.

La chose probablement la plus difficile à prendre en compte, mais aussi importante, est le fait que le poker soit l'un des rares jeux où vous pouvez être dans la zone, prendre les bonnes décisions et tout de même vous retrouver battu au tirage et perdre. La nuit dernière, je pense avoir très bien joué mais mes As sont tombés face à un brelan et ma couleur max a perdu à la rivière contre un full, donc même si j'étais très content de ma performance, j'ai fini en négatif pour la session. Etre dans la zone ne peut pas empêcher ce fait, (même si cela peut éviter le « tilt » qui en découle) mais permet d'éviter les erreurs d'écoliers qui nous coûtent les tournois ou les gros pots.

Donc voila pour cette semaine à propos de l'hypnose, j'y reviendrai la semaine prochaine pour vous dire par où je suis passé, si cela fait une différence et si je me transforme en poulet à chaque fois que quelqu'un fait sonner une cloche.

NDR: téléchargez MANSION Poker avec un bonus max de $1000

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?