EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Le Psy du Poker – La Loi de la Stimulation

Le Psy du Poker – La Loi de la Stimulation 0001

Stimulation. Vous voyez, maintenant j'ai attiré votre attention. Le théorème psychologique de « Yerkes-Dodson » établit que la performance d'un organisme peut être améliorée si cet organisme est stimulé d'une certaine façon.

Ce concept a d'abord été démontré par des expériences sur des rats de laboratoire : la nourriture était appariée avec le sexe ou des rediffusions du Club Mickey, j'ai oublié les détails en fait. C'est pourquoi la loi utilise le terme « organisme » et pas humain.

Cependant, nous sommes bien des organismes et nous répondons comme formulé dans la Loi de la Stimulation de Yerkes-Dodson. L'idée est que la performance que nous voulons mettre en valeur, disons quelque chose de petit et de contrôlable comme gagner le tournoi principal des WSOP, cette performance peut être mise en valeur en augmentant notre niveau de stimulation.

La Loi de Y-D dit que nous pouvons améliorer notre performance en étant stimulés dans notre état moyen ou normal. Premièrement, nous devons avoir une ligne de base qui serait pour le poker : comment vous sentez-vous normalement lorsque vous vous asseyez à la table de poker ? Sérieusement, réfléchissez-y un instant; quel est votre état d'esprit normal quand vous jouez au poker ? Etes vous détendu ? Anxieux ? Intimidé ? Toujours en alerte ? Quelle que soit votre condition normale à la table, la loi Y-D dit que si vous pouvez être stimulé d'une certaine manière au-delà de votre état normal, vous vous en sortirez mieux.

Bien entendu, il existe plusieurs façons d'être stimulés (n'en parlons pas !). Et il y a un côté sombre. Si le niveau de stimulation augmente trop, la performance diminue. Bien sûr, ce niveau est différent pour chacun, tout comme les moyens d'atteindre un niveau de stimulation effectivement relevé.

Un bon exemple est représenté par un athlète qui réussit mieux le jour J qu'il/elle ne le fait à l'entraînement. Il y a plus de stimulations adéquates (stress, excitation, même le bruit de la foule) pendant la « vraie partie » qui augmentent positivement la performance. Mais, si la pression devient trop intense, la performance peut diminuer (ils s'étouffent !). Certains joueurs réussissent mieux avec plus de pression; vous voulez voir la balle en leur possession dans les moments décisifs du match. Mais Y-D dit que le jeu (poker) de tous les joueurs serait meilleur si nous augmentions notre stimulation d'une certaine manière.

Alors comment ? Le moyen le plus facile pour atteindre une augmentation de la stimulation dans un jeu très mental comme le poker, c'est d'utiliser le mental. J'ai joué une fois avec un joueur qui a toujours su à combien se situait le tapis moyen dans le tournoi. S'il était en dessous de la moyenne, il planifiait constamment de prendre le pot ce qui le ramènerait à la moyenne. Une fois à la moyenne, Il se fixait un nouveau but de la moyenne, plus 25% etc. Il planifiait toujours activement pour atteindre le but suivant en tapis de jetons. Il était toujours en alerte mentalement; il atteignait un niveau élevé de stimulation mentale par le calcul du tapis moyen.

Un autre moyen fréquent de rester impliqué et engagé, c'est de mettre les autres joueurs sur une main à chaque tour. Vous pouvez ne pas toujours voir leurs cartes fermées et vous pouvez avoir tort mais votre implication dans la partie alors que vous n'êtes pas dans le coup vous permet de rester alerte et stimulé. La stimulation dans ce sens peut être vu comme un « tantinet anxiogène », un peu plus que d'habitude.

Il n'y a pas de loi inverse à celle de la stimulation de Yerkes-Dodson, mais je vais en inventer une tout de suite. Appelons-la la loi online de Buckner-Norwood, qui établit que beaucoup de bon joueurs de poker en live sont incapables de concourir avec succès au jeu online car ils ne sont pas suffisamment engagés, intéressés et stimulés par le fait de cliquer sur une souris et pour jouer contre des adversaires sans visages se faisant appelés « All-in Al » ou « RaiseMeNow ».

Ces joueurs aiment avoir un adversaire en face et voir le champ du tournoi se rétrécir plutôt que de simplement voir les nombres sur l'écran qui diminuent. Pour eux, l'environnement online procure trop peu de stimulation, si vous êtes un tel joueur, j'ai seulement deux solutions possibles : soit vous jouez à plus d'une table pour augmenter votre excitation, soit vous restez jouer en live où les adversaires sont en chair et en os.

Cependant, réfléchissez-y ; un peu de stimulation peut être votre ami.

NDR : téléchargez le logiciel Everest Poker ici pour participer aux qualifications en ligne

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?