Stratégie avec "Nascar_1949" : les petites paires en cash-game '6-max'

stratégie poker analyse de main

Kane Kalas "Nascar_1949", 22 ans, est instructeur sur le site de vidéos de stratégie 'Poker Phenom'. Durant ses deux premier mois de joueur de poker professionnel, Kalas a grimpé de la 0,50$/1$ à la 25$/50$ no-limit Hold'em. Il continue aujourd'hui à jouer des cash games high-stakes en ligne et a récemment déménagé de Miami au Costa Rica. Dans cette interview, Kalas aborde en détail la manière de jouer les petites paires servies dans les cash games de NLHE '6-Max'. Pour ce faire, nous avons repris les historiques de deux des mains de 25$/50$ qu'il a présentées dans une de ses vidéos.

Taille de la relance et position

- Parlons de la première main. Tu ouvres à 128$ under the gun avec une paire de Six servies. Un adversaire nommé "Flufferd" sur-relance à 400$ au big blind. Quels facteurs rentrent en ligne de compte dans ta décision de juste payer avec ta main en position ?
- Tout d'abord, la taille de relance de "Flufferd" est assez petite. Il mise 400$ alors que la plupart des joueurs auraient misé 450$ ou un peu plus. Ca m'incite à payer. Hors-de-position, avec une petite paire servie et une profondeur de 100 blindes, je n'aurais sans doute pas payé. C'est un move qui serait plus rentable avec 200 ou 300 blindes de profondeur. Mais là, le problème est différent, j'ai la position et on m'offre un bon prix pour voir le flop. Je place "Flufferd" sur un éventail de mains assez restreint. Après tout, j'ai quand même ouvert under the gun. S'il utilise un HUD [heads-up display], il sait sans doute que je relance plus under the gun que beaucoup de joueurs. Ce qui pourait le pousser à sur-relancer un peu plus souvent. Mais malgré ça, j'ai tendance à le placer sur une range assez resserrée.

Au flop, je veux toucher un brelan ou au moins un board qui me permette de continuer à bluffer. Il y aura beaucoup de tableaux sur lesquels je vais abandonner mais on me demande un bon prix pour tenter de destacker un adversaire avec un éventail de main assez resserré.

- Et le flop vient {6-Hearts}{7-Diamonds}{9-Diamonds}. Il checke. Dis-moi pourquoi tu décides de miser plutôt que de 'slow-play'.
- J'aime bien miser ici. C'est un spot où je peux miser avec un brelan mais aussi avec une grande variété de bluffs, tout simplement parceque je touche beaucoup plus souvent ce genre de flops que lui. Il est très peu probable qu'il ait sur-relancé pré-flop depuis les blindes avec paire de Six, de Sept, de Neufs ou Huit-Dix. Moi, qui ai juste égalisé son '3-bet', je peux tout à fait représenter ce genre de mains. Donc, je vais souvent miser en bluff. Et de temps en temps avec les nuts.

Bon, il se trouve qu'il a préféré se coucher. Il a 'check-fold' après ma mise. Il devait avoir quelque chose comme As-Roi, As-Dame. Avec une overpaire, il aurait pu se contenter de check-call, même si je m'attends à ce qu'il mise le plus souvent.

Bluffer sur plusieurs streets

- C'est interessant que tu remarques que c'est un bon flop pour les bluffs. Si tu avais payé sa sur-relance pré-flop avec une paire de Quatre par exemple, et qu'ensuite tu avais misé en bluff, c'est que tu devrais être prêt à envoyer plusieurs 'cartouches' sur les streets suviantes aussi ?
- Oui, j'aurais continué à miser après le flop parce que je ne pense pas qu'il touche souvent ce genre de boards. La meilleure main qu'il peut avoir est une overpaire. Dans ce cas-là, j'ai tout intérêt à lui maintenir la pression, avec mes brelans comme avec mes bluffs.

La profondeur de tapis et l'éventail adverse

- Tu as dit que c'était bon spot pour payer en position avec les Six, à cause du montant de sa mise notamment. Y a t-il d'autres facteurs qui en font un coup rentable ?
- Oui, la profondeur de tapis pour commencer. Plus elle est importante et plus les paires servies et les connecteurs assortis ont de la valeur. A l'inverse, plus tu es profond et moins les cartes hautes ont de valeur. As-Roi, As-Dame, des mains comme ca. Donc, ce serait une erreur de se coucher pré-flop sur un '3-bet' adverse si on est profond tous les deux. Si je trouve que mon adversaire est 'weak' et qu'il pourra être exploité post-flop, c 'est encore un argument supplémentaire pour payer. Parce qu'il va me laisser souvent aller gratuitement à l'abattage. Encore un autre facteur : s'il a un éventail très large de sur-relances pré-flop, je peux jouer ma paire de Six pour 'value'. Dans le cas qui nous intéresse, ce n'est pas vrai puisque j'ai ouvert UTG et que je m'attends donc à ce qu'il me donne un minimum de crédit. La paire de Six est clairement dans le bas de ma range pour ouvrir UTG.

Le 4-bet hors de position

- Tu parlais de transformer une paire de Six en bluff post-flop. Mais y a t-il des circonstances où tu pourrais tenter le bluff dès avant le flop, avec un '4-bet' ?
- Oui mais surtout si j'étais hors-de-position dans le coup. Parce que ce n'est pas une main que j'ai envie de jouer hors de position contre un adversaire très fort. Evidemment, tout va dépendre de la fréquence de '3-bets' de mon adversaire. Plus il jouera large et plus j'aurais tendance à y avoir recours, surtout s'il me soupconne moi-même de relancer large under-the-gun. Mais la paire de Six n'est pas forcément la meilleure main avec laquelle je ferais ce move. Je préfèrerais le faire avec As-Trois assortis par exemple, parce que ca me donne un As et qu'il ne va pas payer un '4-bet' avec beaucoup de mains. Dans ces cas-là, je m'attends a ce qu'il ait une range précise, ce qui facilitera mon travail post-flop.

La perception de votre range par l'adversaire

- Main numéro 2. Même adversaire, quelques mains plus tard, vous avez tous les deux aux alentours de 5000$, il effectue une mini-relance à 100$ au bouton et tu paies au big blind avec une paire de Deux. Est ce que tu peux aussi '3-bet' dans ce spot ? Sur quoi se base ta décision pour juste payer ?
- Si on était plus profonds, je sur-relancerais sûrement. Mais avec 100bb, je n'aime pas trop sur-relancer. 'fluffer' avait l'air de faire pas mal attention à mes fréquences de '3bet' et de '4bet', donc je ne voulais pas trop ouvrir mon éventail de mains contre lui;

- Le flop est {9-Clubs}{2-Hearts}{3-Hearts}. Tu checkes et il mise 150$. Dans la vidéo, tu as dit à ce moment-là que tu te dirigeais vers un 'check-call'. Tu peux nous expliquer pourquoi ?
- Parce que c'est ce que je ferais avec beaucoup de paires servies dans cette situation. Depuis les blindes, je check-calle jusqu'à la paire de huit. Les mains avec lesquelles je check-raise sont plutôt fortes. Mais tout dépend aussi de la manière dont mon adversaire perçoit mon éventail. S'il pense que je peux check-raise souvent en bluff avec deux overcards, je vais lui faire ce plaisir. Mais je ne sais pas vraiment ce qu'il en pense à ce moment-là. S'il s'attend à que je ne check raise que des mains super-fortes, je ferai plus de 'value' en payant juste. Par contre, je sais qu'il va tenter de bluffer sur beaucoup de turns. Parce que j'ai souvent une pocket paire qui ne me permettra pas de le suivre. Moi, à sa place, je miserais sur à peu près n'importe quel turn.

Polariser sa main avec un overbet

- Donc, tu paies. Le pot fait maintenant 523$ et le turn est un {7-Clubs} qui apporte un second tirage couleur. Vous checkez tous les deux. Quand il checke, sur quel éventail le places-tu ?
- A nouveau, ça dépend beaucoup de l'adversaire que tu as en face de toi. La plupart des 'regulars' miseraient en bluff la dessus. Pas forcément pour que je me couche dès le turn mais parce que beaucoup de rivières leur pemettront ensuite de miser à nouveau. Et là, je ne pourrai plus suivre. Le fait qu'il prefère checke m'indique qu'il a de la 'showdown value' mais pas un jeu énorme. Peut-être Dix-Sept ou Dame-Sept, paire de Six, paire de Huits, quelque chose comme ça. Une main qu'il a envie d'emmener jusqu'à l'abattage.

- La rivière est un {9-Diamonds} et tu décides de miser plus que le pot. Tu envoies 689$. Pourquoi un overbet ?
- Je pense que c'est un bon spot pour overbet. C'est un tableau que je peux avoir complètement loupé. Quatre-Cinq, Quatre-Six, des mains à tirage qui n'ont pas touché. Et puis il sait que je ne le mets pas sur une main très forte apres son check au turn. Il va donc me suspecter de souvent chercher à l'éjecter du coup sur la rivière. Je sais qu-il n'a pas les nuts et c'est effectivement une rivière que je vais souvent overbet en bluff... ou avec le jeu max. Ca le met face à une décision difficile. Il sait qu'il ne peut battre qu'un bluff.

Mauvais et bons usages de l'overbet

- Sur la rivière, il faut donc jouer les overbets de manière très polarisée (le jeu max ou rien). Tu as déjà vu beaucoup de joueurs faire un tres mauvais usage de l'overbet ?
- Oh oui, ca arrive fréquemment. J'ai déjà vu des joueurs utiliser l'overbet sur des tableau du genre As-Roi-Dame-Valet. C'est un très mauvais spot pour overbet, tu n'as aucune envie de te retrouver contre un Dix après avoir misé plus que le pot. De manière générale, je recommande d'éviter l'overbet quand l'éventail de ton adversaire est plus fort que le tien.

Il y a deux manières de bien utiliser l'overbet. La première est tirée directement de la théorie des jeux. Dans la main qui nous intéressait à l'instant, je vais miser plus que le pot à la rivière avec quasiment tout mon éventail parce que le sien est tres lisible. Je peux overbet à la fois pour value et pour bluff, bref, il y a de bonnes chances que je remporte le coup. Sa décision sera tres difficile. Moi je peux représenter les nuts, pas lui.

L'autre manière de bien utiliser l'overbet repose sur le profil que tu fais de ton adversaire. Contre un joueur 'weak' qui se couche souvent face à ce genre de move, tu peux faire des bluffs profitables. A l'inverse, tu peux miser en overbet pour value quand tu penses qu'il y a de bonnes chances pour qu'il paie. Ne pas oublier non plus qu'il y a des joueurs récréatifs qui ne se basent pas sur le montant de la mise adverse pour décider de payer ou pas. Alors autant les faire payer le plus cher possible.

- OK. Là, on parle d'une partie à 25$/50$, dans laquelle tu t'attends a ce que ton adversaire prenne aussi ses décisions en se basant sur la range adverse, ce qui rend tout a fait valide ton analyse tirée de la théorie des jeux. Mais quand tu joues sur des limites beaucoup plus basses, n'as-tu pas intéret à diminuer un peu ta fréquence d'overbets ?
- Oh si, absolument. Si je joue en 0,25$/0,50$ ou en 0,50$/1$, je vais beaucoup plus souvent overbet pour value plutot qu'en bluff. Tout simplement en raison de ce que je viens de dire sur la psychologie de mon adversaire. Il y a beaucoup plus de 'calling stations' à ces limites, des gens qui me paieront jusqu'au bout du monde. En partie à cause du fait qu'on ne mise pas les même sommes. Ces joueurs sont en quelque sorte moins attachés à leur tapis, plus enclins a prendre des risques.

Télécharger MyPok : Bonus 1.000€ premier dépôt + 20% reload bonus mensuel

Stratégie avec "Nascar_1949" : les petites paires en cash-game '6-max' 101

Téléchargez MyPok pour bénéficier d'un bonus de 100% jusqu'à 1.000€ sur votre premier dépôt auquel s'ajoute le "Bonus Infinity", un bonus de 20% sur chaque premier dépôt mensuel, disponible à partir du deuxième mois d'activité sur la salle. Pour récompenser ses joueurs les plus fidèles, MyPok propose en plus un programme VIP permettant de gagner jusqu'à 25% de cash back.

Name Surname
Kristy Arnett

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus